Comment Pratiquer la Respiration Consciente ?
« Découvrez les bienfaits méconnus de respirer en conscience »

Comment pratiquer la respiration consciente pour se reconnecter avec soi-même

« La respiration consciente constitue un merveilleux moyen pour réguler ces émotions, nous  centrer et retrouver notre unité »

 

# La respiration notre premier outil ?

 

   De l’environnement aqueux du ventre de notre mère dans lequel notre corps se constitue pendant  9 mois, nous passons instantanément dès notre naissance à un nouveau milieu gazeux formé :

  • => d’azote (78,08 %),
  • => d’oxygène (20,95 %) et, pour moins de 1 %, de gaz rares comme l’argon.  

   Notre première action une fois né est donc de respirer cet air dont nous serons dépendants jusqu’à notre dernier jour. Notre respiration nous connecte à notre nouvel environnement et nous permet d’exister au sens physique et terrestre du terme.

#  L’action même de respirer est innée inconsciente et instantanée

 

   Pourtant, étymologiquement, le mot « oxygène » est composé de oxus qui veut dire aigü, acide et gennan qui veut dire engendrer.

   Cela veut donc dire au sens littéral du terme  « engendrer de l’acide ». Paradoxalement l’oxygène est le gaz le plus important pour notre survie.

   Et, notre respiration est notre plus fidèle amie. Que nous fumions ou pas, que nous soyons en pleine santé ou malades, peu importe nos actes. Quelle que soit notre condition, notre respiration veille à ce que nous soyons simplement vivants.

# Pourquoi respirer consciemment ?

 

   Tout le problème c’est que nous ne faisons que respirer inconsciemment, que nous en avons perdu le sens et que nous n’utilisons notre respiration qu’en quantité infinitésimale.

   D’autant plus que la puissance énergétique véhiculée par l’oxygène circulant dans nos poumons, notre cœur et notre sang pourrait devenir le premier vecteur pour transformer notre santé, notre corps et donc notre vie. La majorité des personnes sur terre ne respire pas réellement, nous n’utilisons l’air que pour survivre.

   En médecine traditionnelle chinoise, la respiration est reliée à l’élément métal en particulier au méridien des poumons qui est reliée au quatre autres éléments : terre, eau, feu, bois. Et l’automne est la période de l’élément métal qui se caractérise par une certaine mélancolie du fait des couleurs de la nature, le début de la fin du cycle annuel des saisons.

  Le manque de respiration impacte les autres méridiens et engendre des déséquilibres émotionnels croissants. C’est pourquoi la respiration consciente constitue un merveilleux moyen pour réguler ces émotions, nous  centrer et retrouver notre unité.

# Comment respirer efficacement en conscience ?

   Se retrouver est la première démarche à entamer.

   Accepter le fait que le monde matériel extérieur est une résultante de ce que nous sommes à l’intérieur de nous. Si nous voulons changer notre monde extérieur pour réussir notre vie et être heureux, nous devons nous poser au départ de vraies questions sur ce que nous récoltons au quotidien dans nos vies.

   Le stress est une réaction et une condition qui n’existe que par le jeu du mental limité composé de nos souffrances passées, et des protections que nous avons construites pour nous en protéger. Le problème est toujours le même, ce mental nous protège d’un côté et nous étouffe de l’autre.

   Accepter les épreuves et les souffrances pour en comprendre le sens et se rendre compte que c’est toujours notre façon d’aborder les choses qui nous fait souffrir.

# Reconnecter-vous à vous-mêmes et constatez votre mode de respiration

 

   Les personnes qui soupirent trop expirent trop et manquent d’oxygène et d’énergie.

   Ils ont tendance à être tristes, déprimés, apathiques. Ils doivent pratiquer la respiration dynamique1 pour augmenter leur énergie et la quantité d’air inhalé.

   D’autres, qui inspirent trop vite, qui sont stressés, toujours dans l’action à l’excès,  devront réapprendre à expirer pour évacuer l’air vicié et le gaz carbonique pour augmenter eux-aussi leur échanges d’air mais plutôt par la respiration relaxante2 ou méditative en expirant un peu plus longtemps à l’expir qu’à l’inspir.

   Revenir sur la conscience de notre respiration permet donc de savoir comment agir pour nous économiser, nous reconnecter à notre corps, à notre environnement, à notre cœur et à notre mental. Bref d’être bien plus à l’écoute de nos besoins et de nos manques éventuels.

   Ainsi nous aurons la possibilité d’utiliser la respiration pour rééquilibrer ces manques ou ces excès.

   Disposer ainsi des tenants et des aboutissants pour être totalement alignés tant dans nos réflexions que dans nos actions.

# Retourner à soi pour se reconnecter à notre être…

   Retourner à soi pour se reconnecter à notre être, à ce que nous sommes réellement lorsque nous ne sommes pas pollués par des événements, des pensées, des émotions qui ne sont pas nous.

   Ces phénomènes nous coupent justement de notre Etre profond.

   Pourtant, lorsque cela devient vital, nous nous reconnectons à notre respiration et à toute sa puissance. Dans les moments de dangers, de risque de survie, d’intenses émotions, de grands bouleversements nous avons recours à elle pour nous tirer de mauvais pas.

« En me focalisant sur ma respiration, j’évacue toute pensée limitante ou toxique, tout stress »

   N’avons-nous jamais entendu un sauveteur demander à un groupe de personnes autour d’une autre qui a eu un infarctus de faire de l’air et de la laisser respirer ?

   Pourquoi attendre uniquement ce type d’événements pour reprendre conscience de son intérêt ?

   Pratiquer la respiration consciente nous permettrait de nous considérer comme le centre de notre monde intérieur et de transformer concrètement notre façon d’aborder notre extérieur. Non pas dans l’égoïsme ni l’égocentrisme, mais dans le juste équilibre et en sachant que notre priorité est d’honorer notre vie.

#  En me focalisant sur ma respiration, j’évacue toute pensée limitante ou toxique,

 … tout stress ou toute angoisse même si parfois cela peut avoir l’effet inverse au tout début. En effet, certaines personnes ont justement des angoisses ou du stress tellement cela fait longtemps qu’elles se sont oubliées.

   En fait la respiration consciente nous offre un moyen de contrôle de nos états internes, elle nous permettra de faire le tri dans nos pensées et de mieux choisir au fur et à mesure de notre pratique, celles qui nous correspondent le plus. Ainsi progressivement nous modifierons nos paroles, nos actes, nos émotions et nos croyances.

   Car, ces émotions sont des réactions au monde extérieur. Elles peuvent nous faire le plus grand bien comme le plus grand mal. Nos émotions sont des indicateurs de performance de nos états internes. Si nous apprenons à mieux les comprendre, à les utiliser à bon escient, nous serons bien plus tranquilles, calmes et posés pour avancer sur nos parcours de vie.

   Et, la respiration est cette aide quotidienne, disponible à tout moment grâce à laquelle nous pourrons avoir le recul pour évoluer.

# L’aspect technique

Un échange d’air inspir/expir comprend environ 0.5 litre d’air.                                                                                                                                                                                                                                                                                                 Lorsque nous sommes stressés cette quantité descend à 0.25 ou 0.30 L d’air. Imaginez la perte colossale d’énergie que cela représente chaque minute. D’autant plus que la norme des 0.5 L n’est pas figée.

   Nous pourrions gagner en puissance si nous pratiquions plusieurs techniques de respiration consciente :

  respiration dynamique, respiration pranique, respiration inversée, respiration carrée, respiration abdominale, cohérence cardiaque, respiration holotropique…

   Lorsque nous respirons de manière dynamique, nous pouvons augmenter notre échange d’air et inhaler jusqu’à 5/6 L. Imaginez le changement d’énergie interne que votre système immunitaire aurait à disposition pour faire face aux imprévus, aux agressions microbiennes, aux virus. Les reins dans la médecine chinoise sont les batteries du corps. Ces batteries se rechargent par l’énergie de l’air et de la respiration.

   Pour ma part, je vous précise que je pratique ces différentes techniques depuis plusieurs années et plus particulièrement depuis environ 1 an et demi. Cela a changé ma qualité de vie, mon niveau de bien-être et ma santé.

Alors, quand commencez-vous la respiration consciente ?

   1. Respiration dynamique : inspirer et expirer puissamment à partir du ventre en remontant sur les épaules. Mettre la main sur le ventre pour ressentir le ventre qui se gonfle pour connecter notre cerveau et imprimer le geste.

   2. Respiration relaxante ou méditative : respirer normalement en posant la main sur le ventre en fermant les yeux et en se connectant à l’air qui entre et qui sort.

   Vous pouvez également placer votre attention sur la partie entre votre nez et votre bouche pour vous focaliser et ainsi diminuer l’impact des pensées. Lorsqu’elles arrivent ne les laisser pas prendre toutes la place, laissez-les passer comme si elles étaient des nuages au loin.

Stéphane DABAS

Stéphane DABAS

Article Auteur Invité
Stéphane DABAS

Visitez les sites de l’Auteur:
betoohav.fr 
lafetedubienetre.com
former.canalblog.com
youtube.com/channel

 

Repos et apaisement produits avec les sons des bols tibétains

Repos et apaisement produits avec les sons des bols tibétains

Des sons bénéfiques produits par des bols tibétains vous conduisent à un état de sérénité profonde et de méditation

« Comment Régénérer Votre Corps et Votre Esprit à l’aide de Sons  Étonnants » 

– Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club –
https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpgC’est ICI et Gratuits

Tags: , , , , , ,