» Comment Faire Taire le Mental en 3 étapes « 

Comment faire taire le mental en 3 étapes

« On dit que le mental est un bon serviteur et un mauvais maître. Pour faire taire le mental, la meilleure solution consiste à devenir observateur de ses pensées »

« Plus j’essaie de chasser cette idée obsédante, et plus elle revient en force dans mon esprit »

« J’ai cette musique dans la tête depuis ce matin – et impossible de l’évacuer »

« Je repense toujours à ce problème, il m’assaille dans ma tête nuit et jour »

   Qui n’a pas jamais rencontré ce type de situation ou le mental semble être une « radio » qui ne s’interrompt jamais ?

   Les pensées se suivent les unes après les autres, sans en espérer l’arrêt. On dit souvent que le mental est comme un animal sauvage. Sa maîtrise est une affaire délicate, avouons-le.

# Le discernement aiguisé à besoin d’un mental apaisé

 

   Une des conditions pour que la conscience soit éclairée lorsque nous devons par exemple :

  •  Prendre une décision difficile,
  •  Gérer une situation délicate,
  •  Faire face à obstacle qui nous préoccupe.

  Or, la capacité de discernement est précieuse dans ce instants où notre capacité d’analyser froidement et avec pertinence. Mais, quand le mental n’est plus contrôlé, qu’il poursuit sans cesse son « harcèlement » de pensées intempestives, que faire ?

  Pour autant, il existe un « protocole » qui va vous aider à faire taire le mental – et reprendre le contrôle psychologique en vous-même.

   Je les résume en 3 étapes que vous pouvez appliquer sans attendre:

 

# 1. L’antidote d’un mental agité est l’auto observation

 

   Si vous essayez de chasser de votre esprit ces perturbations, vous risquez de vous confronter à un mur solide.

   En revanche, le mental est très rapidement désarmé lorsque l’on ne participe pas à son « jeu ». Pour être plus précis, le mental à un besoin toujours très fort d’être la cible de votre attention. Il essaie de vous accaparer votre temps, d’occuper votre espace de conscience et encore plus d’attirer votre conscience dans son brouhaha mental.

   Si vous y cédez, vous en serez immanquablement l’esclave.

   Pour autant, si vous refusez de participer à son agitation, il perd son carburant et peut aisément s’apaiser progressivement. La meilleure manière est de l‘observer avec détachement. Le principe consiste à vous considérer comme étant en haute montagne et que vous observez du sommet celle-ci cette agitation. Vous discernez de loin cette agitation mentale sans en être affecté. Avec l’esprit de l’observateur pleinement détaché du mouvement des pensées, vous refusez d’y prendre part.

   La résultante de cette attitude est que vous allez assécher la source principale du mental, la participation de votre ego.

 

# 2 . La technique de la conscience respiratoire

 

   L’esprit humain est incapable d’alimenter deux pensées en même temps.

   A partir de ce postula, l’outil le plus pertinent pour faire taire le mental consiste à porter sa conscience sur le processus naturel de la respiration. Je précis bien « naturel » – et non contrôlé.

   Pratiquement, il vous suffit d’être, là encore, un observateur attentif des étapes de votre respirations ; l’inspiration, l’apogée respiratoire, l’expiration, la phase de repos, puis inspiration, etc.

   Il ne s’agit point de participer (ni encore moins de chercher à maîtriser) à ce processus gazeux, mais au contraire d’être simplement (mais pleinement) attentif. Soyez donc pendant 5 minutes le spectateur des étapes de votre acte respiratoire. Tentez pendant cet exercice de ne rien louper de ce qui se produit.

   On remarque qu’après une minute, le mental s’est apaisé et que les pensées obsédantes se sont réduites à leur minimum.

 

# 3. Affirmer un « Taisez-vous » mental catégorique et volontaire

 

   Vous avez plus de capacités d’intervenir sur votre mental que vous ne l’imaginez.

   Cette technique m’a été enseigné par un Maître Yogi, Mouni SADU, auteur de l’excellent ouvrage « La maîtrise du mental« .

   Si les pensées obsédantes semblent revenir en force, et ce malgré vos tentatives de l’apaiser, alors, à l’image d’un capitaine de navire, reprenez le gouvernail de votre conscience en mains.

   Pour cela, vous devez fermement et intérieurement adresser un:

      « Taisez-vous, c’est moi le Maître dans ma conscience »,…

  … ferme et volontaire au vacarme des pensées. Comme l’autorité d’un maître d’école qui constate que ses élèves sont agités et bruyants, une injonction déterminée, « Taisez-vous ! » suffit (parfois) à ramener pour quelques temps le silence dans la classe.

   De la même manière, cette injonction intérieure vous aidera à faire taire le mental pendant quelques instants. Certes, ce état de calme intérieur sera de courte durée, mais vous aurez repris le fil de votre pensée.

   Il vous sera plus aisé de « reprendre vos esprit ». N’hésitez pas à intimer l’ordre plusieurs fois pour reprendre l’autorité qui doit être la vôtre dans l’espace de votre conscience.

 

# Devenir le maître de votre esprit et non l’esclave

 

   H.P Blavatsky, un chercheur de la conscience a merveilleusement exprimé ce ces termes :

      « L’esprit est un bon serviteur et un mauvais maître »

   Certes, ce qui incombe dans la démarche de faire taire le mental est une démarche active de ne plus laisser ce dernier faire ce qu’il veut – et quand il veut dans votre psyché.

   Mais cette démarche en vaut la peine ; car vous vous rendrez compte un jour que la paix intérieure (et même la joie la plus intense) viendront s’installer en vous-même lorsque la « fièvre de la pensée » est réduite à un minimum.

(c) Didier Pénissard

 

Comment se concentrer fortement avec un focus mental puissant

Mettez Votre Mental à Vos Ordre !
Programme Complet Super Focus
– Comment Développer Votre Concentration Mentale –
Je découvre en cliquant ICI ce programme

– Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club –
https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

 

Tags: ,