Interview Didier Pénissard

« Les clés pour faire face aux gens négatifs« 

  

 

Didier Pénissard est interviewé par la « radio Fréquence positive »

Cet interview de Didier Pénissard, vous donne les clés pour faire face aux gens négatifs et comme réagir face à eux

Cet interview de Didier Pénissard, vous donne les clés pour faire face aux gens négatifs et comme réagir face à eux…

Question : « Comment faire pour s’immuniser contre les gens négatifs ? »

On a tous autour de nous des gens, qui, quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe verront les choses d’une manière extrêmement négative…

   La première chose est de se dire que l’on est responsable de son propre état d’esprit et de ses pensées.

   Cela veut dire que si on intègre cette idée que :

   « L’on est responsable de nos propres pensées », on n’est plus de la même manière influençable parle comportement et l’état d’esprit des autres.

   Au contraire, si on se dit que notre état d’esprit est lié à notre environnement extérieur, on risque à ce moment de plonger dans un état de déprime, si quelqu’un autour de nous à une communication et une attitude extrêmement négative (gens négatifs par excellences).

Donc, se dire face aux gens négatifs:

   1. « Je suis responsable de mon propre état d’esprit – et moi seul  – et pas les autres »

  2.  Le deuxième point, et je pense que c’est la meilleure façon consiste à faire ce qu’on nomme « la méthode de l’inverse ».

   Cela me rappelle une personne qui finissait toujours ses communications en disant : 

   « Et la bonne nouvelle dans ça … »

   Alors, ce qui était extraordinaire chez cette personne, c’est que l’on avait beau lui annoncer quelque chose de difficile, ou bien même de désastreux : toujours, (mais alors toujours) elle terminait la discussion avec cette phrase :

   « Et la bonne nouvelle dans tout ça …», et il argumentait.

   Eh bien, je crois sincèrement que la meilleure façon, c’est de faire comme cela. C’est-à-dire que lorsque l’on est face à des personnes négatives ; qui distillent un « venin » de pensées négatives ou de comportements et d’argument négatifs. Vous le laissez d’abord s’exprimer, et à la fin vous dîtes :

   Et la bonne nouvelle dans tout ça… ». Et vous essayez de trouver des arguments positifs (si vous êtes d’un état d’esprit positif, vous en trouverez nécessairement) et des éléments pour lui montrer que quelle que soit la situation, il y a toujours un espoir ou une facette positive.

   Par exemple, si une personne (gens négatifs) vous dit :

      « Ah, en ce moment, c’est la crise, il y a beaucoup de difficultés économiques », vous le laissez s’exprimer et vous ajoutez à la fin :

« Et la bonne nouvelle dans tout ça c’est que l’on constate que c’est toujours dans les périodes de crise que l’on fait les meilleurs bons en terme d’innovation »

   Vous argumentez comme cela systématiquement avec ces gens-là. D’abord, cela vous permettra, vous, de reprendre le contrôle et laissera un message positif chez cette personne ; qui peut-être ne l’intégrera pas aussitôt, mais dans sa réflexion cela finira par germer.

Question : « La pensée positive suscite-t-elle de plus en plus d’intérêt ? »

  Je ne sais exactement si c’est  le cas, mais une chose paraît en tout cas assez manifeste depuis à peu près 4 ou 5 ans. Je constate une évolution dans le constat de « l’état d’être ».

   C’est-à-dire qu’une partie des gens commencent à considérer qu’il est important  si on veut obtenir des résultats, que ce soit un changement, que ce soit une amélioration dans sa vie, que ce soit par exemple d’atteindre un but, un objectif ou encore quelque chose qui nous tient à cœur, ou tout simplement de sortir d’un état anxieux ; beaucoup de gens se sont rendu compte que les solutions n’était pas l’extérieur, mais en soi-même.

   Ce n’est sans doute pas par hasard qu’aujourd’hui, beaucoup de salons abondent sur ces sujets avec des ouvrages, ou bien des blogs sur le sujet, sont de plus en plus consultés.

   Car presque intuitivement ils se rendent compte que la clé de nos ressources et de nos capacités sont en nous-même. C’est en train d’être une vague, qui à mon avis n’est pas une mode, mais qui est une tendance profonde et qui sera décisive dans les années qui viennent.

   La raison est que manifestement, les gens commencent à considérer qu’une grande partie de leur évolution – et sans doute même de leur réussite personnelle sont étroitement liées à la capacité de mobiliser leurs potentiels et leurs ressources. Et, notamment par une utilisation de « l’outil de la pensée dynamique», de « la pensée positive et active », mais qu’en tout cas la maîtrise de la pensée à un rôle à jouer important.  

 On doit la contrôler. On doit la maîtriser et l’utiliser à bon escient.

 

Question « Si vous étiez la lampe d’Aladin, qu’elle serait votre plus grand vœux ? »

   Si j’avais cette lampe d’Aladin, je dirai que finalement ce serait de pouvoir la multiplier, de manière à faire des milliers et des milliers de lampes d’Aladin – et que chaque personne puisse se dire que finalement :

   « Oui, cette lampe d’Aladin, on la possède en nous-même. Et qu’en réalité, il ne suffit pas de la frotter, mais de la chercher au fond de soi-même »

   Si j’avais cette capacité, j’appuierai sur un bouton et si je pouvais la multiplier, je le ferai afin que chaque personne puisse mieux contrôler son destin.

Interviewer : « Votre générosité Didier »

   Je ne sais pas, mais lorsque vous observez celles et ceux qui ont le mieux réussi dans la vie, vous remarquerez sont toujours les personnes qui partagent le plus.

  Ce n’est pour le désir de partager, mais parce que c’est aussi une des clés de la réussite.

Question : « Et, transmettre ce savoir, pensez-vous que cela contribue également à accélérer sa propre réussite ?

   Pour le coup, c’est passionnant, car en réalité, je pense que lorsque l’on transmet son savoir, on irradie quelque chose (dans son domaine quel qu’il soit), on devient comme un « soleil dans la société. Parce que le soleil partage sa chaleur,  sa lumière. De la même manière, quand on transmet son savoir, on devient un soleil qui brille dans notre société.

   Toutes personnes ont des passions ou quelque chose qu’elles maîtrisent mieux que les autres (un hobby, etc.). Eh bien moi, je leur propose de partager ce qu’ils savent ou savent faire. Au-delà, ces gens vont voir qu’en réalité il va y avoir deux choses qui vont se produire :

   La première est qu’ils vont sans doute se faire plus de relations et de contacts, plus d’amis, plus de relations. Or, un des facteurs de réussite aujourd’hui c’est d’avoir des relations, des liens.

   Le deuxième, est que peut-être que la personne va découvrir en elle, qu’elle possède un talent caché. Et que, finalement, elle a besoin de l’exploiter et d’aller un peu plus loin par ce partage. Enfin, elle pourra peut-être un jour en faire son métier.

(c) Développement-personnel-club.com 2015

bouton_club Découvrez plus de 30 programmes de développement personnel 

 

 

– Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club – 
https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

Tags: , , ,