« Comment faire la paix avec son passé à l’aide de la résilience ? »

 La résilience vous permet de résoudre de nombreux conflits intérieurs

 » La résilience vous permet de résoudre de nombreux conflits intérieurs « 

   Un échec mal géré !

    Une erreur que l’on regrette !

    Un mauvais choix qui a des répercussions douloureuses,

   De nombreuses occasions dans la vie peuvent être à la source d’un conflit intérieur profond et qui laisse des traces dans la conscience.

   Comme un poids attaché à nos chaussures qui viendrait alourdir les actes quotidiens avec un sentiment de culpabilité qui s’ajoute, une situation de conflit interne peut se nourrir d’une situation passée mal gérée.

 

coche6 # Comment se libérer d’un sentiment douloureux passé ?

 

   Ce qui est extraordinairement complexe dans la psyché humaine, c’est cette étonnante capacité à « revivre ses expériences » passées, comme si elles se reproduisaient dans l’instant présent. En clair, il existe une forme d’intemporalité de nos souvenirs si nous y portons notre conscience.

   Un fort sentiment douloureux peut parfaitement refaire surface dans notre mémoire avec toutes les composantes d’une situation qui se reproduirait dans l’instant présent.

   Alors que faire ?

 

coche6 # Comment faire la paix avec votre passé ?

 

   C’est un terme fort, me direz-vous que le mot « paix ». 

   Sommes-nous en guerre avec notre conscience ?  Je peux vous assurer que c’est le cas quand par exemple vous vous culpabilisez, des années après, une erreur commise vous revient en mémoire. 

   La résilience est un moyen de faire face à ce type de situation ou de crise majeure personnelle. Elle permet d’amorcer un virage salutaire dans notre esprit pour vivre en paix avec son passé.

 

coche6 # Ces 5 conseils vous aideront réellement à apaiser votre conscience envers vous-même

 

   Il y a avantages à mettre en application sans attendre ses conseils. Ils sont à la fois concrets et efficaces.

   Si vous souffrez d’un conflit intérieur, suite à un problème mal géré qui s’est déroulé dans votre passé, alors, vous avez intérêt à suivre ces pistes que je vous délivre : 

 

coche6 1. Moins vous y pensez et mieux vous vous portez

   Le plus surprenant est que plus nous y pensons et plus le sentiment de culpabilité et de regret s’alimentent de vos réflexions. 

   Je ne conseille pas non plus le refoulement qui consiste à refuser le passé. Mais, en revanche de ne pas lui donner plus d’importance qu’il n’a. En conséquence, moins vous portez votre attention sur les expériences douloureuses passées et plus la cicatrice émotionnelle se referme.

Au contraire, plus vous y repensez, et plus la cicatrice s’ouvre à nouveau.

 

coche6 2. Pardonnez-vous !

  Pas facile, penserez-vous ?

   Et pourtant, personne ne sera là pour vous juger de votre capacité à vous pardonner. C’est en réalité plus facile qu’on veut bien l’entendre. Il vous suffit de fermer les yeux, et de vous voir mentalement face à face en vous disant :

« Sincèrement, pour ce fait (nommez-le), je me pardonne »

   Répétez sincèrement cette affirmation trois fois et ceci pendant au moins sept jours.

   Vous vous sentirez mieux et vous ne penserez plus à votre problème. La résilience par le pardon de soi est la forme la plus puissante qui soit pour vous libérer d’une erreur passée.

 

coche6 3. Devenez votre propre avocat

 

   Quand vous avez fait une faute et que devant la justice vous devez vous défendre, vous faites appel aux services d’un avocat.

   De la même manière, psychologiquement soyez votre propre avocat. Il vous suffit pour cela de vous imaginer vous défendre. Il vous sera très facile de trouver des arguments « de la défense » pour atténuer votre ressentiment envers vous-même (il y en toujours).  Sans vous dédouaner, vous verrez la situation sous un angle différent.

   Plaidez pour vous-même en relativisant la situation. Il y a toujours des circonstances atténuantes qui jouent pour vous. Défendez le contexte, la situation du moment, votre faiblesse à ce moment précis, votre jugement erroné.

Enfin, finissez votre jugement par la clémence.

 

coche6 4. Faites des comparaisons utiles

   Il est utile de faire des comparaisons avec d’autres personnes, qui elles, ont sans doute fait des erreurs et des fautes bien plus graves que la vôtre. Elles sont parvenues à les dépasser et à mieux, à bien gérer cette situation.

   Vous remarquerez que d’autres personnes ont parfaitement su dépasser cette période passée. Certaines sont même parvenues à exploiter cela comme une force en y puisant un sentiment de dépassement.

   Comparez objectivement votre situation à celle des autres qui ont vécu des situations plus sérieuses vous aidera à prendre le recul nécessaire. 

 

coche6 5. Vous n’êtes pas votre faute !

 

   C’est souvent le point le plus important pour appliquer une des règles de la résilience : ce qui est arrivé, n’est pas vous.

   Comprenez que ce pour quoi vous culpabilisez, n’est pas votre personne en tant que telle. Mais, un FAIT. Une erreur, un échec, une faute sont des faits et rien d’autre. Votre personne ne doit pas se sentir affectée par cela.

Restez-en à ce que cette situation soit rangée dans votre mémoire comme un élément extérieur à votre être profond.

   Un fait restera toujours un fait !

   Votre personne n’est pas le fait !

(c) Didier Pénissard

Comment atteindre le calme intérieur et le vide mental avec l'hypnoméditation

Comment atteindre le calme intérieur et le vide mental avec l’hypnoméditation

– Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club – 

http://idata.over-blog.com/0/06/61/73/oeil/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg C’est ICI et Gratuit !

Tags: , , , ,