Comment dompter votre intelligence émotionnelle pour mieux vivre avec les autres

12
306

 » Comment Dompter votre Intelligence émotionnelle pour Mieux Vivre avec le Autres « 

"La capacité de l'individu à dompter son intelligence émotionnelle, lui permet de ne plus être l'esclave de celles-ci"
« La capacité de l’individu à dompter son intelligence émotionnelle, lui permet de ne plus être l’esclave de celles-ci »

    Conflits avec les collègues,
     
Mésententes au travail, sont devenus le lot quotidien.

  Est-ce une fatalité ?

   Les livres et autres séminaires sur les bienfaits supposés de l‘intelligence émotionnelle ne faiblissent pas.

   Au contraire, la plupart des ouvrages et programmes de développement personnel intègrent ce credo dans leur formation.

   Il faut dire que l’intérêt pour une meilleure maîtrise des émotions s’amplifie, car il semble bien que notre capacité à bien nous entendre à les autres (mais aussi avec soi-même) passe par la capacité intrinsèque de chacun à mieux les apprivoiser.

 <= écoutez ici le Podcsat positif pour dompter votre intelligence émotionnelle

 

coche6 # Pourquoi l’engouement pour l’intelligence émotionnelle ?

    Le principe est que pendant le siècle dernier, on a privilégié une approche purement logique des relations. Le problème est que nous sommes à la fois des êtres logiques, mais aussi émotionnels

   Or, dans nos relations professionnelles par exemple, il est essentiel pour tenter de ne pas entrer en conflit avec nos collègues en tentant de prendre en compte de l‘impact sur leurs émotions de vos comportements – et vice-versa-.

   Apprendre à comprendre comment l’autre peut vivre bien ou mal sur le plan émotionnel une de vos remarques désobligeantes par exemple, devient très utile pour tenter de vous accorder au mieux avec lui.

 

coche6 # Nous ne sommes pas nos émotions

    Le grand principe de l’intelligence émotionnelle est que nous apprenons un élément fondamental :

      « Nous ne sommes pas nos émotions ».

   Je veux bien admettre que lorsqu’elle nous submerge, nous pensons que nous faisons corps et âme avec elles. La réalité est tout autre !

   En fait, nos émotions ne sont présentent en nous que parce que nous les laissons grandir en nous. Elles ne nous appartiennent QUE dès lors où nous les acceptons comme telles. Pourtant, si vous observez deux situations où une remarque désobligeante est adressée à deux collègues différents. 

   Dans le premier cas, la personne le vivra mal. Elle ressassera pendant plusieurs heures, voir plusieurs jours en se souvenant de la remarque qui tournera en boucle dans sa conscience. Elle peut en subir des conséquences pénibles, comme des insomnies, de l’énervement, du replis sur soi.

   En revanche, un autre collègue qui subit la même remontrance réagira avec détachement. Il prendra note de la critique (de plus si elle est justifiée), mais n’en sera aucunement affectée.

 

coche6 # Comment contrôler nos émotions ?

   Je vais vous raconter une anecdote dont j’ai été l’auteur. 

   Je me trouvais il y a quelques années dans une salle de formation au milieu d’autres élèves. Le thème était sur les émotions et comme chacun des présents expliquaient leurs perceptions lorsque l’on est proche d’un malade. Faut-il montrer sa compassion, ou pas… ?

   Lors d’une pause, le formateur, compétant au demeurant, engage un débat sur la possibilité de contrôler ses émotions. Or, après quelques échanges le formateur nous explique qu’en réalité ce n’est pas vraiment possible. En d’autres termes, il nous explique que nos émotions nous gouvernent et que vouloir les contrôler ne fonctionne pas.

  N’étant pas d’accord, ni sur le fond, ni sur la forme, je veux le tester sans qu’il s’en aperçoive en lui répondant volontairement et sèchement (C’était un stratagème pour voir sa réaction) :

   « Je ne suis pas d’accord, vous vous trompez »

  J‘ai constaté que son attitude change du tout au tout. Il devient presque agressif à mon égard. Puis, je lui ajoute :

    « En fait, je vous testais, c’est un jeu de rôle ».

   Instantanément, il se met à sourire, reprenant son attitude initiale de formateur à l’écoute des ses élèves. En aparté, je lui demande:

    « Et si vous saviez dès le début que ma réaction était un jeu de rôle, comment auriez-vous réagi ?

   Il me répond, : « Ma réaction aurait été très calme »

 

coche6 # Comment ne plus subir émotionnellement les réactions des autres pour mieux se comprendre

    C’est ici que l’intelligence émotionnelle nous apprend quelque chose de fondamentale : Nous devons mettre un filtre entre nous et ce que nous percevons. 

   En clair, ce n’est pas ce qui nous arrive qui engendre un effet sur nous, mais NOTRE INTERPRÉTATION DES FAITS !

   Quand nous subissons une remarque ou une critique, nous avons tendance à l’intégrer sans filtrage. Or, si vous mettez volontairement un filtre entre ces propos à votre encontre et son auteur en vous disant :

   « C’est lui qui le dit, mais ce n’est pas MOI »,

   Cela change tout ! Vous ne subissez pas de la même façon la remarque.

   Concrètement, ce que nous entendons, ce que nous percevons, ce que nous voyons doit être filtré avec le recul suffisant pour ne plus être soumis émotionnellement au point de s’en sentir affecté. 

   Vous avez toujours la possibilité de vous raisonner en concevant les faits qui vous arrivent sous plusieurs angles. C’est vous – et vous seul – qui décidez si oui ou non vous en serez affecté ou pas.

 

coche6 # Filtrez, filtrez, filtrez encore et vous serez libre émotionnellement

   Il n’en tient qu’à vous de prendre « pour argent comptant » tout ce qui vous arrive ; et dans ce cas, vous serez dépendant émotionnellement en permanence au risque d’en souffrir.

   Ou bien, vous décidez de filtrer les situations de ce qui vous arrive en le prenant sur d’autres angles. Par exemple sous l’angle de celui qui vous critique, en vous interrogeant :

      « Finalement, si j’étais à SA  place est-ce que je ne critiquerai pas moi aussi ? »

Ou encore, 

      « Il a dit cela, mais il a sans doute une dure journée dernière lui ; demain il sera calmé »

Ou bien,

      « Je vais relativiser cette critique et me concentrer sur les bons points qu’il m’a octroyé dans le passé« 

   Vous comprenez le principe de l’intelligence émotionnelle
   Vous n’êtes plus l’esclave de vos émotions, mais vous en devenez le maître.

   Je compte réaliser un programme pratique sur le sujet. N’hésitez pas à me dire si cela vous intéresse.

(c) Didier Pénissard Coach
Devenez la personne que vous rêvez d’être

Accédez => ICI aux Nombreux Programmes de Développement Personnel de l »auteur de ce Podcast Article

 

 

 – Plan du site   –   Page d’accueil  –   Boutique du club –

https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpgC’est ICI et Gratuit !

12 Commentaires

  1. Bonsoir Didier,

    Avez-vous réalisé le programme pratique « comment Dompter votre Intelligence émotionnelle pour Mieux Vivre avec le Autres  » ?

    Je sera interressé,
    Je vous en remercie par avance,

  2. Pour moi, c’est difficile d’avoir une relation avec mes collègues de travail car en majorité ils sont plus jeune que moi donc ,le sujet de discussion est très limité. Je me sens rejeté du groupe.
    Je fais beaucoup d’efforts pour socialiser davantage. Comment ça va Sylvain? La conversation se termine là

  3. Bonjour Sylvain,
    Dans ce cas, si vous êtes plus âgé qu’eux, au contraire, faites-en une force en donnant de votre expérience de vie, pour les encourager quand ils n’ont pas le moral, les aider par votre savoir.
    Et surtout, intéressez-vous à eux (à leur famille, enfants, leurs passions). c’est en vous oubliant vous-même et en montrant de l’empathie que vous parviendrez à casser le miroir entre eux eu vous.
    Bien à vous
    Didier Pénissard

  4. Merci pour votre article.
    Mais encore une fois, tout va trop vite, l’impression que vous faites 1001 choses à la fois, vous qui proposez de vivre l’instant présent aux autres alors que vous même ne l’appliquez visiblement pas.

    J’en veux pour exemple votre dernier mail qui me conduit à cette page.
    Pouvez-vous m’expliquer ce paragraphe que je copie tel que vous l’avez posté?

    Je cites:
    Or, dans nos relations professionnelles par exemple, il
    est essentiel pour tenter de ne pas entrer en conflit avec
    nos collègues en tentant de prendre en compte de l‘impact
    sur leurs émotions de vos comportements – et vice-versa-.

    Je sais que vous ne répondrez pas, habitude, mais en même temps vous donnez tellement, vos conseils sont judicieux et utiles. Mais il faut avouer qu’il est souvent difficile de vous suivre et de vous comprendre.

    Vous me faites penser à mon praticien de médecine chinoise. Il a étudié 20 ans en Chine avec un vrai maître, est bardé de vrais diplômes chinois mérités, et non achetés, et il a aidé beaucoup de gens, y compris moi. Il a en 5 minutes, juste en prenant mon pouls et en regardant ma langue et mon visage, compris, sans que je lui dis quoi que ce soit, que j’avais un problème de sang, un manque réel de plaquettes ( eh oui, mon taux de plaquettes était à 1000, soit zéro ).
    sauf que, comme Emile Coué, il veut aider plus de gens, en faire trop, quand on viens le voir, c’est un visage fatigué, un praticien qui vous confond avec un autre patient, un homme usé à qui vous remettez votre vie entre ses mains. Vous voyez où je veux en venir.
    Emile Coué serait mort de fatigue, d’avoir tenté d’en faire trop pour aider toujours plus de gens
    Pour info, sans faire de pub, en ce moment j’ai plutôt tendance à suivre Jean pélissier. Car à 65 ans, ce type donne l’apparence d’un type de 45 ans, en pleine forme, l’oeil vif, bien dans son corps et ans sa tête, preuve que ses conseils peuvent êtres intéressants.
    Là encore, en vous disant tout ceci, j’appliques vos conseils. C’es vous-même qui m’avez dit une fois: Si vous voulez suivre les conseils d’un coach en musculation, regardez comment il s’est musclé.
    Je vous suis toujours, mais cela fait maintenant 3 fois que je vous interpelle ( peut être pensez-vous que je suis lourd, si toutefois nous avez lu jusqu’ici ), mais vos fautes, vos incompréhensions, votre fatigue faciale quand on suit vos dernières vidéos ne jouent pas en votre faveur. et c’est dommage car vos conseils valent le coup, vous êtes de loin celui que je conseille à tout le monde, tant vos partages et expériences sont judicieuses, réfléchies, justes, et réelles.
    Mettez en pratique vos propres conseils et posez-vous, observez-vous, et vous verrez que c’est une vraie intervention amicale et utile que je vous envoie.
    Et ce sera la dernière, ne voulant pas non plus vous forcer.
    N’oubliez pas, trop forcer sur un soin, une aide, peut être tout aussi mauvais, voir plus, que de trop forcer sur la clope lors d’une soirée.
    Mon adage pour avancer: La vie ne se compte pas en battement de coeur ni en nombre de respiration, mais en moments qui m’ont coupé le souffle.
    Amitiés, Eric

    • Bonjour Eric

      vous savez, je lis vos messages.
      Néanmoins, votre interprétation est rapide. La fatigue faciale est inexacte, je n’ai jamais été aussi en forme.
      je suis professeur d’Aïkido – 5eme dan et pratique régulièrement. A 50 ans, je constate que de nombreux « jeunes »n’arrivent pas à me suivre physiquement. Je suis très équilibré, heureux et la paix intérieure est ma base de vie.
      Bref tout le contraire de ce que vous décrivez…Désolé de vous contredire sur ce point précis.
      Pour le reste, merci de vos aimables encouragements !
      Un petit conseil, méfiez-vous des apparences , elles sont souvent trompeuses!

      Votre Bien Dévoué,
      Didier

  5. Merci Didier pour ce message qui tombe on ne peut mieux aujourd’hui précisément…je vais donc mettre de suite en pratique et analyser ma situation sous un angle des plus positif.
    Excellente journée à vous

    Sylvie

  6. Bonjour Didier…
    Merci infiniment pour tous vos conseils avisés. Je traverse actuellement une période professionnelle éprouvante …

    Je garde mon calme grâce à vous..moi qui suis très impulsive…et….Je m en sors plutôt bien… j ai une collegue tres négative et toxique et pleine de colère intérieure qui souhaiterait me faire licencier ….Je tiens bon..mais elle ne cesse de tenter de plomber mon service en refusant de me communiquer des documents importants pour son fonctionnement…Je reviens d une longue maladie et je trouve ce traitement profondément injuste.. Je suis très réceptive à la méthode couet qui me fais énormément de bien.
    Merci encore Didier et bon dimanche

    • bonjour Ariane,
      je peux comprendre qu’une personne toxique peut vous stresser énormément. Au final, cela use. J’avoue que dans une situation comme celle-ci, il ne faut en rester là. Passez au-dessus d’elle car, si vous ne faites pas, tôt ou tard, elle finira par gagner. Il faut alerter sa hierarchie (même si c’est difficile). Il n’y a pas d’autres choix ou vous allez vous épuiser.
      Merci de votre fidélité au club.
      Bien à vous
      Didier Pénissard

      • La hiérarchie ne fait rien
        .au contraire elle a décidé de m accabler encore plus en décidant de refuser que je récupère 80 heures faites en assemblée le soir après 18h00…et pour l avenir idem..je me mettrai en arrêt maladie voilà tout..je suis dans une petite agence immobilière de 5 personnes..je choisirai de travailler pour une grande entreprise la prochaine fois.

        • Ariane,
          en effet, quand c’est un horizon bouchée, alors, il faut vite envisager de changer d’employeur. Dites-vous intérieurement cette suggestion qui est très efficace (à condition de persévérer) :
          « Je suis guidé par mon subconscient, là où je dois être pour mon plus grand épanouissement personnel et professionnel »
          vous verrez des changements bénéfiques venir dans votre vie. Mais soyez ouvertes désormais aux « messages » du destin – sans vous fermer l’esprit sur les opportunités que la vie va vous offrir.
          Bien amicalement
          Didier

          • Merci infiniment Didier pour tous vos conseils.. .J aimerais savoir analyser mon âme aussi bien que vous le faites avec celle des autres..c est un talent inouï et quelle force cela doit vous donner…pour vous guider…j entends. Pour l instant je suis en « apprentissage de moi meme » et quand j aurai appris qui je suis et bien je vais faire des étincelles….
            Merci encore.
            Cordialement
            Ariane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*