» Les 15 habitudes des étudiants qui réussissent leurs études «  

                                                           Vidéo explicative pour développer des habitudes de réussites pour vos études

réussir ses diplômes Les étudiants qui réussissent leurs études appliquent des méthodes et des règles précises pour optimiser leur révisions

« Les étudiants qui réussissent leurs études appliquent des méthodes et des règles précises pour optimiser leur révisions » source image stocklib.fr

   Le Professeur Robert Tocquet, auteur de 55 ouvrages de vulgarisation scientifique s’est penché sur la question de l’efficacité des étudiants pour préparer leurs examens. 

   Bien entendu, ces principes qu’ils nous dévoilent sont tout à fait applicables pour les études. Voici sa méthode de révision efficace :

   Il semble en effet que des élèves sont capables d’avoir plus de temps pour réviser et que leurs résultats n’en sont pas le moins affecté. Au contraire, la durée du travail de l’étude n’est pas synonyme de « bon résultat ».

  C’est l’intérêt que je vous dévoile au travers des conseils du Professeur Robert TOCQUET dans cette vidéo.

 

coche6 1. Penser à l’avance le résultat souhaité des tâches à effectuer

 

  Ceci ne demande que 5 minutes maximum.

   Mais, le principe consiste à s’imaginer que tout est terminé – à la fois dans le travail d’étude et des leçons, mais aussi dans le temps prévu. La veille donc, il s’imaginait avec assez de précision les actions et l’organisation des points qu’ils devaient exécuter le lendemain. 

   Alors que les autres étudiants qui étaient désorganisés dans leur vie ne le faisaient. C’est-à-dire qu’il n’y avait pas ce travail préparatoire psychologique qui veut que l’élève s’imagine ses tâches entièrement faites. Donc, c’est un des éléments essentiels que le Professeur TOCQUET présente pour gagner du temps.
 
  Concrètement, vous prenez par exemple une durée de cinq minutes. Les élèves vont fermer les yeux et vont imaginer l’organisation de leurs études. Par exemple, pour un plan d’études pour le lendemain, les outils à définir seront :
 
        – Quels sont les horaires ?
 
– Quelles leçons à traiter ?
 
 – Quelle matières à étudier ?
 

coche6 2. Rassemblez les documents, livres, documentations que vous aurez besoin le lendemain

 
 C’est aspect est très intéressant. Les étudiants efficaces avaient toujours l’habitude de rassembler les outils dont ils avaient besoin le lendemain. Ils les rassemblaient le soir. C’est encore un point commun de leur réussite. 
 
 Cette habitude d’étudiants efficaces est assez étonnante sur bien des aspects. Le premier est « organisationnel ». Mais, le plus marquant est que l’élève se sent rassuré. Sur le plan inconscient, il ne produit de stress secondaire en pensant qu’il doit ranger ou rassembler de nombreux éléments qu’il peut craindre d’oublier.
 
   Cette habitude de rassembler les éléments du lendemain, joue un rôle prépondérant sur la confiance en soi.
 

coche6 3. Pensez avant aux détails avant de vous mettre au travail

 
  Un exemple du Professeur Langevin a été cité par le professeur Tocquet.  Le principe de ne jamais commencer un travail intellectuel sans avoir suffisamment réfléchi aux détails et aux actions à mener pendant l’étude
 
  Or, on peut objecter que si on désire gagner du temps dans nos études, faire ce travail mental de réflexion en fera perdre.  C’est le CONTRAIRE ! 
En réalité, ce temps est très modeste quant aux résultats espérés. Car, on remarque très clairement que le déroulé de l’étude se fait sans encombre, et surtout beaucoup mieux.
 
  Certains élèves ont même pu constater que leur efficacité était quadruplée avec ce principe. Ils réfléchissent à trois aspects avant de commencer à travailler :
 
   – Quoi ? (qu’est-ce je dois apprendre ?)
   – Avez quoi ? (Quels documents, informations, sites internet, livres, etc. ai-je besoin ? »
   – Quand ? (l’objectif du temps décidé du début à la fin)
 
coche6  4. Départ donné, restez fidèle à votre travail
 
   Après avoir bien réalisé ce petit temps de réflexion, vous devez vous donner un top départ. Respectez-le !
  
   Bien entendu, il faut un minimum de volonté, mais la volonté se développe. La bonne nouvelle est que votre cerveau est capable en trois semaines de s’habituer à une démarche vertueuse. C’est le délai pour vos connexions neurologiques puissent se créer.
 
coche6  5. N’examinez qu’une seule chose à la fois
 
   Même si cela semble être le bon sens, Pour autant, le professeur Robert Tocquet a observé que les élèves qui réussissent mieux que les autres ont une démarche de ne jamais prendre deux matières en même temps. Or, le constat que les autres élèves n’observent pas souvent cette démarche. Ils prétextent le manque de temps pour prendre deux ou trois matières sous leurs yeux.
 
   Le cerveau ne mémorisera que 20 à 30% des informations si vous n’adoptez pas ce principe d’examine une seule chose à la fois. La compréhension d’une leçon est comme une pointe qui doit être pointue.
 
coche6 6. Sous divisez les cours à apprendre en de petites parties
 
   Les élèves qui réussissent adoptent ce principe :
 
   Ils divisent et sous divisent en des parties très courtes leur cours. En clair, l’assimilation est dix fois meilleure si vous séquencez votre étude en la découpant en petites fractions. Les avantages sont conséquents :
 
   – L’apprentissage est facilité,
   – la mémoire est renforcée,
   – La concentration est aiguisée,
   – La confiance en la capacité ce que l’on souhaite apprendre est assurée
 
coche6 7. Allez du plus simple au plus compliqué
 
  En psychologie comportementale, on remarque que lorsque l’on finalise un travail avec succès, on est très vite sur une pente de confiance qui donne envie de franchir une étape plus délicate.
 
   Concrètement, le constat que le professeur Tocquet a fait est que les étudiants qui pensaient se « débarrasser » des tâches les plus compliquées, avaient plus de difficultés à terminer les plus faciles.
   En revanche, ceux qui commençaient par les études les plus simples, avaient plus d’efficacité lorsqu’ils démarraient par des tâches plus aisées.
 
coche6 8. Allez toujours à fond dans ce que vous faites
 
   Robert Tocquet ne vos demande d’atteindre l’excellence, non. Il vous suggère de « vouloir faire bien ». Vous en retirerez de la satisfaction, avec le sentiment d’avoir bien fait. 
 
   Or, Là encore, dans ses observations, il a remarqué que les élèves qui essayent de faire du mieux qu’ils peuvent finissent tôt ou tard par bénéficier des fruits de leur engagement.
 
coche6 9. Recherchez la voie la plus simple
 
   C’est en tentant de rechercher les bons outils, les bonnes méthodes travail, les bonnes informations que vous pourrez devenir un bon élève et que vous réussirez vos études.
   Pour cela, essayez de regarder comment s’y prennent les meilleurs élèves autour de vous – et modélisez-les.
 
coche6 10. Le pire ennemi de l’étudiant est de vouloir arriver rapidement
 
   Sans perdre de temps, cherchez à vous « hâter lentement ». Rechercher la vitesse pour la vitesse n’est pas la bonne solution. 
   Le temps se gère et vous ne devez pas en être l’esclave. Les bon élèves apprennent à gérer chaque minute de leurs études, sans en gaspiller aucune.
 
coche6 11. utilisez le travail subconscient en mettant votre sommeil à profit
 
   Qu’entendons-nous par travail subconscient ? Et, comment réviser ses cours sans effort avec cette méthode.
 
   Il faut savoir que le subconscient de leur travail en permanence il est actif 24 heures sur 24.  Que vous soyez pendant votre période d’examens ou un moment d’étude, vos instants de repos et sommeil peuvent vous aider à réussir vos examens.
 
   Le subconscient est donc une structure de votre esprit qui fonctionne en permanence.  Le professeur Robert TOCQUET dit ceci:
 
   Par exemple si vous rencontrez  un problème assez insoluble, ou une tâche très difficile sur laquelle vous avez besoin de temps et de réflexion, confiez-les à votre esprit subconscient.
   
   Un travail de recherche épineux peut-être solutionné par vos mécanismes psychiques inconscients par l’intermédiaire de puissantes associations d’idées. Or, des conseils sont à interroger le soir juste avant de vous endormir. 
 
   Pour cela, tentez de repenser aux données que ce problème engendre. Ce peut être un problème scientifique, pratique ou encore philosophique… mais, n’allez pas chercher foncièrement la solution à ce moment avec votre logique. Essayez de reposer le problème en faisant confiance à vos ressources subconscientes.
 
   On dit:
   « qu’un problème bien posé est un problème à moitié résolu »
 
 Fournissez donc des consignes à votre subconscient. Il est support fiable pour travailler pour vous pendant la nuit…
 Et, c’est ce qui va se passer. Vous serez plus efficace dans vos études. Car le matin, vous remarquerez que très souvent en reprenant les données du problème, le travail sera bien « dégrossi » et que les solutions sont là.
 
coche6 12. économisez vos heures
 
   Apprenez  à être inflexible. Allez à la chasse à toutes les sollicitations non prévues.  
 
   Ne négociez jamais quand vous avez prévu une étude. Les étudiants qui adoptent une méthode de révision efficace, et qui ont de bons résultats sont intransigeants avec leur temps disponible. Les autres sont souples…
 
coche6 13. Fichez et classez vos sources de savoirs
 
   En tant qu’étudiant, vous êtes à la recherches d’informations, de savoirs, de connaissances, des conférences et autres cours…
Le problème est que votre mémoire ne peut emmagasiner cette manne de connaissance à chaque fois ; c’est impossible.
 
    Robert Tocquet a noté que les étudiants efficaces utilisaient des fiches cartonnées. Dès qu’une nouvelle connaissance peut les intéresser, 
Ils notent sans attendre sur ces fiches les points les plus importants.  Ils veillent à ne pas noter pour noter. Mais, en mettant des puces(.) (un point) sur chaque idée-force.
 
coche6 14. Marchez !
 
   Les étudiants efficaces savent gérer leur stress.
 
   Or, inutile d’acheter des « dopants ». Robert Tocquet recommande un « médicament » gratuit et naturel ; la marche.
   En effet, la marche permet de libérer en douceur dans l’organisme des endorphines. Ces hormones du bien-être sont indispensables pour que vous sentir bien. Or, les bons élèves sont souvent moins stressés que les autres.
 
   Pratiquez la marche seul et dans un lieu apaisant.
 
coche6 15. Un bureau propre 
   
  Joe Sugarman, un businessman a découvert que l’on s’attire des forces de succès quand le soir en partant, on range son bureau. Au contraire, quand le bureau est dérangé, c’est le contraire qui se produit, on s’attire une force d’échec.
 
   Même si vous aimez travailler avec un bureau en fouillis, quand vous partez vous coucher, veillez toujours à ranger ce dernier. Vous vous attirerez de puissantes énergies de réussite pour vos études – et savoir comment étudier rapidement.
 
 (c) Didier Pénissard
 
Comment apprendre sans peine avec les dernières méthodes de mémorisations de haut niveau

Comment apprendre sans peine avec les dernières méthodes de mémorisations de haut niveau

Comment Apprendre (presque en dormant)
 
Tags: , , , , , , , , , , ,