31 secrets d’un conférencier pour maîtriser l’art de parler en public

17
932

« 31 secrets d’un conférencier pour maîtriser l’art de parler en public »

 

Comment vaincre la peur de parler en public, voici 31 conseils pour vaincre votre phobie et le trac
Comment vaincre la peur de parler en public, voici 31 conseils pour vaincre votre phobie et le trac

   L‘incroyable test révélateur de la parole devant un public. Dans une école française de l’éloquence, le formateur a été invité à dispenser des cours du soir pour apprendre à s’exprimer en public dans une grande société.

   A chaque session, des cadres supérieurs, des managers et des ouvriers, employés étaient présents. A priori, l’ensemble des participants étaient convaincus que seuls les cadres se seraient distingués par leur éloquence…

   Surprise totale !

      « Ce sont les ouvriers et les employés de l’entreprise qui ont été les plus brillants lors des tests d’éloquence ».

<= écoutez le Podcast pour connaître les 31 secrets d’un conférencier pour maîtriser l’art de parler en public (c) Didier Pénissard 2018

 

   La leçon de cette expérience est que ce n’est pas le niveau d’étude qui compte pour savoir parler avec aisance en public. C’est même parfois un obstacle !

   Conclusion : Être naturel est la meilleure méthode pour intéresser, passionner votre auditoire.

   Soyez vous-même tout simplement !

   J’ai compris avec le temps que le niveau intellectuel n’est pas en jeu dans l’art de parler en public. Mais, que d’autres critères entre en jeu. Je viens ici vous concocter le fruit de mon expérience de conférencier pour maîtriser l’art de parler en public, vaincre le trac et vous exprimer devant un auditoire avec aisance :

coche5 Secret N°1 :

   « Quand vous avez le trac, sachez que c’est avant tout un apport d’énergie causé par un supplément d’adrénaline dans votre sang. C’est donc de l’énergie en PLUS pour vous AIDER à vous dépasser devant votre public ».

coche5 Secret N°2 :

   « Ne considérez par le public comme un ennemi, mais comme des amis qui vous veulent du bien – c’est en réalité en grande majorité le cas – et votre peur disparaîtra »

coche5 Secret N°3 :

   « La meilleure façon de réussir une intervention en public est de connaître votre sujet à FOND. Plus vous maîtrisez votre sujet, et plus serez à l’aise ».

coche5 Secret N°4 :

   « Pour être efficace et percutante, une bonne conclusion doit être un rapide résumé des points-clé de votre intervention. Cela peut être un appel à l’action pour mobiliser votre auditoire, ce qui est totalement relié à votre objectif de départ ».

coche5 Secret N°5 :

   « Avant même de préparer votre communication ou votre discours, vous avez besoin de définir clairement vos objectifs et de vous demander:

      «Qu’est-ce que vous voulez atteindre avec votre message ? »

coche5 Secret N°6 :

   « Lorsque vous commencez votre discours, vous devez vous rappeler que la partie la plus importante est votre introduction. Si l’attention de votre auditoire n’est pas capturée dans les 30 premières secondes, vous avez loupé votre intervention pour la suite ».

coche5 Secret N°7 :

   Les aides visuelles sont si importantes ?

   Elles stimulent les sens de votre auditoire et les ressources mentales pour relier votre communication à leur vécu intérieur et leur propre expérience. Cela permet par inadvertance de les tenir en éveil et de rester concentré tout au long de votre discours.

   Plus important encore, les aides visuelles vous permettent de continuer à renforcer vos points-clés et d’accroître le nombre d’associations d’idées, ce qui permet d’améliorer la capacité du cerveau de faire des rappels pour votre auditoire de votre sujet.

comment parler en public pdf gratuit
Téléchargez ce Guide pratique  » Comment parler en Public en 3 Jours  » Le Guide du débutant. Il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessus ou ICI

coche5 Secret N°8 :

   « Avant de commencer votre intervention, mémorisez votre phrase d’ouverture. Ce point est crucial, car une fois que vous êtes entré dans le rythme de votre présentation, vous vous rendrez compte que le reste s’écoule plus facilement ».

coche5 Secret N°9 :

   « Suivez le modèle de Franklin ROOSVELT, célèbre pour ses facultés de communication avec les Américains. A la radio, il commença ainsi l’une de ses fameuses causeries au coin du feu:

   « J’aimerai parler quelques minutes de questions bancaires… »

Ou encore:
   « Je veux vous parler de ce que nous avons décidé ces derniers jours, pourquoi nous l’avons fait et quelles seront les prochaines étapes »…

coche5 Secret N°10 :

   J’ai donné ma première conférence à 18 ans.
   Pour évacuer ma peur, j’ai appliqué ce principe que j’avais lu quelques années auparavant dans un ouvrage sur le sujet.

   Le principe était celui-ci :

   Allez à la rencontre des participants avant votre intervention. Questionnez-les. Cherchez à les connaître personnellement. Saluez-les en leur serrant la main.  Votre peur de parler en public disparaîtra quand vous commencerez votre intervention.

coche5 Secret N°11 :

   « Prenez toutes les occasions pour commencer à exposer vos idées, vos projets dans des groupes que vous connaissez bien. Vous « travaillez » ainsi votre capacité à parler en public avec des filets »

coche5 Secret N°12 :

   « Avant de vous exprimer devant votre auditoire, OUBLIEZ VOS SOUCIS ! Vous aurez toujours le temps d’y repenser après votre intervention. Le conseil que je vous délivre :

   « Concentrez-vous sur ce que vous avez à dire ! » POINT ».

coche5 Secret N°13 :

   « Vous ne vous rendez peut-être pas compte, mais votre voix est un instrument rare, car UNIQUE ! Servez-vous de votre voix pour enchanter, séduire votre auditoire. Votre voix peut vous apporter des satisfactions extraordinaires en terme d’audience ».

coche5 Secret N°14 :

   « Quand vous vous exprimez devant un auditoire, bougez en fonction de ce que vous dites et des émotions que vous voulez faire passer. Choisissez et déterminez les gestes les plus pertinents pour renforcer votre message ».

coche5 Secret N°15 :

   « En matière de principes pour parler avec aisance devant un public, retenez que vous devez d’abord être vous-même. Plus vous êtes naturel, que vous laissez les mots s’exprimer de manière libre – sans entrave de l’analyse de chaque expression -, vous serez alors écouté et apprécié de votre auditoire ».

coche5 Secret N°16 :

   « Quand le trac vous envahit, rappelez-vous cette loi du yoga qui dit ceci :

   Il est impossible d’être stressé et tendu quand on adapte une respiration calme et profonde. En revanche, il est impossible d’être calme et apaisé quand on adopte une respiration courte et rapide ». 

   En d’autres termes, votre respiration est liée de près à votre état d’esprit. Contrôlez votre respiration et vous contrôlez votre état d’être »

coche5 Secret N°17 :

   Une astuce quand on à peur de manquer d’idées ou d’arguments, consiste à interroger votre auditoire. Posez-lui des questions (ou mieux, demandez s’il en a). Aussitôt, vous saurez meubler et relancer votre flux d’idées.

coche5 Secret N°18 :

   « Quand vous avez un trou de mémoire, prétextez de boire un verre un d’eau. Cela vous permettra de gagner du temps pour retrouver le fil de votre exposé ».

coche5 Secret N°19 :

   « Ayez une image claire et précise de vous en train de faire votre intervention. Entendez-vous clairement dans votre esprit « comme si » vous étiez devant un public et que vous êtes convaincant et avec du charisme. Cette image positive s’imposera à votre subconscient ».

coche5 Secret N°20 :

   « Parler en public est plus facile que tout autre chose. 

   Ne croyez pas que c’est difficile. Au contraire, il vous suffit de libérer les freins qui vous retiennent. Pour les libérer, commencez par parler au public, comme si vous parliez à des amis ».

coche5 Secret N°21 :

   « N’oubliez jamais que lorsque vous communiquez en public près de 80% de votre message passent par vos gestes, votre attitude, votre regard, votre corps. 20% seulement de votre communication est verbale »…

coche5 Secret N°22 :

   La peur de parler en public est créé par vous-même. Les mots que vous décrivez pour la décrire AMPLIFIE la sensation de malaise. Si vous vous dîtes:

    « Je panique à l’idée de parler devant le conseil d’administration« , remplacez le « panique » (forte charge émotionnelle) par « J’appréhende » qui a une plus faible charge émotionnelle.

   Utilisez des mots charge émotionnelle faible et votre peur diminuera d’intensité ».

coche5 Secret N°23 :

   « Pour devenir un bon orateur, vous devez toujours chercher à enrichir vos connaissances, par des anecdotes, des informations pertinentes et utiles à votre spécialité. Plus vous en savez et moins vous risquez de vous retrouver à court d’argument.

   Ayez pour but d’enrichir votre savoir – chaque jour – une information nouvelle (ou anecdote) »

coche5 Secret N°24 :

   « Quand vous parlez devant un public, sachez que votre manière d’être (attitudes, présence, force de conviction, gestuels, regard, etc.) compte 10 fois plus que votre manière de vous exprimer ».

coche5 Secret N°25 :

   « Quand vous avez une idée à faire passer, assurez de deux choses :

   1. Etes-vous très convaincu vous-même ?
   2. Ayez toujours au minimum 3 arguments pour convaincre que cette idée est bonne. »

coche5 Secret N°26 :

   Je vous révèle ici un de mes secrets pour convaincre lorsque je donne une conférence ou une intervention en public :

   1. Ayez ce que j’appelle un « squelette »dans votre message.
Un squelette est UNE idée-force qui est le cœur de votre intervention.

   2. Chaque argument, chaque élément de votre intervention DOIVENT toujours être reliés à ce squelette (votre idée-force).
   3. Expliquez et démontrez que tout est associé à votre idée-force. Revenez souvent à votre squelette.

   Le résultat est surprenant :

   Votre auditoire se souviendra que tout ce que vous lui avez dit (ou argumenté) – est en liaison – avec votre idée-force. Il sera 10 fois plus convaincu que si vous n’avez pas de squelette. »

coche5 Secret N°27 :

   « Je suis souvent dépité du manque de préparation de mes étudiants pour apprendre à « parler en public ». Confusion, message peu clair, communication trop légère, etc.

   Pourtant, s’ils avaient compris ces principes fondamentaux pour réussir leurs interventions. Dale Carnegie demandait à ses étudiants qui voulaient devenir conférencier:

   1. Ayez un plan avant de vous exprimer (sachez pourquoi vous parlez devant un groupe, ayez un but précis).

   2. Restez sur ce plan (ne partez pas en conjecture sur d’autres sujets – restez à votre plan).

   3. Résumez à la fin les points importants de votre plan.

   Ces 3 principes sont à la source d’une communication efficace et qui laissera des traces dans l’esprit de celles et ceux qui vous écoutent ».

coche5 Secret N°28 :

   « Le trac est un apport d’énergie engendré par les hormones de stress. Ne le voyez donc pas comme un ennemi mais comme un ami. Il vous apporte des forces à la conditions de « brûler » ce surplus d’énergie ».

coche5 Secret N°29 :

   « Avant de chercher à vous exprimer devant 10 personnes, commencez pas 2, puis 3, puis 4, etc. C’est ainsi que vous vous raffermissez et que votre votre confiance augmente.

   Un autre conseil, lorsque vous montez en nombre de personnes, essayez à chaque fois de vous rappeler vos interventions réussies (et uniquement celles-ci) précédentes. Vous déclencherez une vague de réussite dans votre prestation ».

coche5 Secret N°30 :

   « Pour être compris, parlez le plus en images. utilisez pour vos explications des métaphores. Faites des comparaisons, des différences, des analogies avec des situations complètement différentes du quotidien, afin de bien vous faire comprendre.

   Vous vous étonnerez à entendre de votre auditoire que vous êtes un bon orateur très pédagogue »

coche5 Secret N°31 :

   « Dédramatisez vos prochaines interventions. On n’a jamais mangé quelqu’un qui s’exprime en public. JAMAIS. Et si votre intervention n’est pas réussie, dans une semaine votre auditoire l’aura complètement oubliée ».

 (c) Didier Pénissard coach
Formateur d’orateur de haut Niveau

Peur de parler en public ? C'est  Terminé, programme complet pour vaincre le trac et parler avec aisance devant un auditoireblic
Peur de parler en public ? C’est Terminé, programme complet pour vaincre le trac et parler avec aisance devant un auditoire

« Devenez un orateur de haut niveau en 90 jours »

 

 

– Plan du site    –   Page d’accueil   –    Boutique du club –
https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpgC’est ICI et Gratuit !

17 Commentaires

  1. Bonjour!

    Depuis quelques jours maintenant ,je reçois régulièrement vos conseils d’une importance capitale et je vous en remercie.

    Aujourd’hui je me tourne vers vous car j’ai besoin de vos conseils en vue de préparer en toute quiétude l’oral d’un concours de l’administration. Comment éviter le stress face au jury et comment contrôler mes émotions et mon débit de parole ,car je parle assez vite.

    Je vous remercie d’avances pour vos conseils.
    Simon

    • Bonjour Simon,

      La première chose est de savoir que les jury détestent les personnes qui se « font un monde » de l’oral. Mais
      apprécient ceux qui le dédramatisent.

      Donc voici mes conseils :
      1. Cessez de dramatiser cette épreuve orale : « Toutes les personnes en sortent vivantes »
      Et vous aussi ! C’est simplement une évaluation de savoir – rien que de savoir – Votre personne n’est pas en cause.

      2. Concentrez-vous sur les questions des jurys. Ensuite, reformulez toujours les questions car il y a deux avantages à cela :
      a/ cela vous donne du temps pour réfléchir
      b/ en reformulant, votre cerveau s’interroge deux fois et facilite les informations qui peuvent ainsi resurgir de la mémoire.

      3. Pendant la semaine qui précède l’oral, dites-vous :
      « Tout c’est bien passé » comme un leitmotiv que vous répéterez dans votre tête.
      Projetez-vous dans l’après, en vous voyant ressortir de l’examen avec le sourire.

      4. pour le stress, marchez le matin pendant au moins une heure. levez-vous plus tôt si nécessaire. En faisant de la marche soutenue, vous brûlerez votre trop plein d’adrénaline. Vous vous sentirez alors bien mieux pour l’examen. Ensuite, pendant 5 minutes, faites de grosses inspirations, et de grandes expirations très lentement. L’angoisse disparaitra. Sans quoi, le stress peut devenir insupportable.

      Votre Bien Dévoué,
      Didier

  2. Pour moi, la gorge qui se noue, le bégaiement – qui n’existe jamais- apparaît etc etc et cela uniquement devant des comités de plus de 15 pers sinon les petits groupes passent bien. Il ne s’agit de passer de sa zone de confort pour entrer dans sa zone de challenge, mais d’éviter la zone de panique!
    Stéphanie

    • @Stephanie,
      Lorsque cela vous arrive, il faut réagir en en ne parlant PAS tout en regardant les 15 personnes d’un seul coup dans champ visuel.

      Au contraire, dès que votre gorge se noue, fixez UNE seule personne du groupe et exprimez ce que vous avez à dire, ‘comme si » elle était la seule présente. Vous verrez que votre tension de la gorge se relâche peu à peu.

      Didier Pénissard

  3. Bonjour monsieur PENISSARD,

    j’ai cru comprendre que les contours du métier de conférencier n’est pas encore bien défini en France.
    Je voudrais savoir si un conférencier a nécessairement le statut d’indépendant en France?
    Quelles sont les situations?
    A titre personnel, je suis enseignant en histoire-géographie dans le secondaire.
    Y a-t-il incompatibilité entre ces 2 fonctions?

    Cordialement.
    Ludovic

    • Bonjour Ludovic,

      Tout dépend de ce que vous souhaitez faire.
      Le métier de conférencier peut très bien se situer dans un périmètre de devenir un intervenant. Si c’est le cas, vous êtes rémunéré à l’intervention – et dans ce cas, c’est un salaire. Ou encore, une prestation payé à l’heure. Si vous êtes dans ce dernier cas de figure, vous êtes considéré en France comme « consultant ». Et ce statut existe bel et bien.
      Dans votre cas, étant fonctionnaire, vous avez la possibilité d’ajouter dans la case des impôts « revenus supplémentaires ». le statut d’autoentrepreneur n’étant plus accepté par l’état pour les fonctionnaires.

      cordialement
      Didier Pénissard

  4. Quelles sont les expressions basiques utiles à maîtriser pour un passionné d’orateur ?
    Dispensez-vous de cours relatifs à l’art de maîtriser les mots à savoir les anecdotes, les citations philosophiques ou les expressions idiomatiques?

    • Bonjour Patrice,
      surtout SURTOUT ne vous laissez pas illusionner par les « expressions toutes faites ». c’est bien le pire conseil que je puisse vous donner d’apprendre cela.
      Au contraire, parler en public est tout le contraire que d’avoir à mémoriser dans sa besace des expressions toutes faites. Je ne dis pas que de temps en temps, si vous notez d’un bon orateur une expression qui passe bien devant un auditoire , alors pourquoi pas. Mais, cela doit rester une exception qui confirme la règle.
      Parler en public exige d’autres capacités que des expressions standards !
      Il faut avant tout de la fluidité dans ce que vous dite. Et cela passe par une forte conviction de ce que vous avancez. Plus vous êtes convaincu parce que vous expliquez pendant votre intervention, et plus votre auditoire sera à l’écoute attentive.
      Quant aux citations philosophiques, il y en pléthore sur le toile. Tapez sur Google « citations » et vous en aurez des milliers.
      Mais, là encore, attention à les utiliser avec parcimonie.
      En fin de conférence par exemple, c’est une bonne idée.
      Bien à vous
      Didier Pénissard

  5. Bonjour Didier,
    Je suis très touché par votre email d’ aujourd’hui qui sera pour moi d une grande aide.
    C’est un énorme cadeau que vous m’avez octroyé.
    Veuillez croire Didier en l’assurance de ma profonde gratitude.
    TrinhCuong

  6. Bonjour Monsieur Pénissard. J’ai un problème que je n’arrive pas à résoudre seul. Dans le cadre d’une prise de parole en binôme (debout), que faire pendant que mon binôme a la parole et que moi je ne parle pas ? Quelle attitude adoptée ? Quelles gestes ? Quel regard avoir ? Quelle posture ? Comment me comporter pendant mon attente ? etc… Comme vous le voyez je ne sais pas grand chose par rapport à mon soucis. La documentation dessus est très faible, les articles dessus sont inexistants ou alors très très incomplets.
    Je vous prie de bien vouloir m’apporter votre aide dans les plus brefs délais. J’en ai énormément besoin.
    Je vous remercie d’avance !
    Jules Olivier.

    • Bonjour Jules Olivier,
      Alors, mon vis va peut-être vos surprendre, mais si vous en binôme et que vous attendez que votre colistier est terminé de parler, la pire des situations est celle que vous décrivez. Surtout ne le faites pas !

      Cette situation est uniquement réservée à des ministres qui attendent que le Président termine son allocution.

      Par contre, je vous conseille vivement de vous installer , assis au premier rang. Attendez votre tour. Mais de grâce ne rester pas à ses côtés. 1. Vous le gêné (par les regards de l’auditoire qui se détourne sur vous).

      2. Cela n’apporte rien à la portée du message que vous désirez communiqué (tout au plus, vous l’affaiblissez).
      Donc, installez-vous sur une chaise au premier rang et prenez sa place quand se sera votre tour (idem pour lui).
      Ainsi, vous éviterez les questionnements sur « quelle posture dois-je adopter pendant son intervention oratoire ? »
      Bien à vous
      Didier Pénissard

  7. Bonjour Didier , je vous suis depuis plusieurs année sdéja et grace à vous j’ai beaucoup appris, notamment j’avais du mal à m’exprimer en public (devant des étudiants) et avec vos exos j’ai pu faire un grand pas, et en parlant de pas j’y vais de ce pas sur le site car j’ecoute bcp d’audios pendant les transports, Encore merci pour tout ce savoir que vous nous transmettez , rare sont les personnes en PNL a etre autant impliquer que vous.
    Bien à vous
    Abdel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*