Les 7 clés Initiatiques pour acquérir le calme puissance

17
206

« Les 7 clés Initiatiques pour Acquérir le Calme Puissance »

Savoir doit être une initiation basée sur la gouverne intérieure, c'est à dire, que dans votre recherche personnelle du calme
« Savoir doit être une initiation basée sur la gouverne intérieure, c’est à dire, que dans votre recherche personnelle du calme »

   Que vous cherchiez un enseignement comme le Yoga,  la méditation ou toutes autres techniques pour atteindre le calme.

   Que vous vous intéressiez aux techniques de maîtrise de soi pour mieux contrôler vos émotions, que vous entamiez une démarche de recherche personnelle pour mieux vous connaître et atteindre un état de plus grande sérénité, il est important de bien suivre les conseils pour choisir un vrai Maître. 

   Un véritable Maître est tout sauf un Gourou. Le Gourou asservis, vous rend dépendant de lui. Alors que le vrai Maître est celui qui vous indique la voie tout en vous laissant votre liberté d’agir et de choisir. 

Voici 7 clés pour recevoir l’initiation dans l’acquisition du calme puissance : 

 

coche6 1. Suivre un vrai Maître 

   C’est peut-être le plus difficile à trouver.

   Le véritable maître est celui qui vit, expérimente pleinement son enseignement. Un bon conseil est de voir s’il est un auteur d’ouvrage sur son sujet, c’est déjà une bonne indication. Mais, pas suffisante. Vous devez ressentir sa force du calme rayonner en lui et autour de lui.

    La première fois que j’ai perçu cela, ce fût avec une personne qui était capable, par sa simple présence de créer un climat de calme intérieur en entrant dans un lieu.

   Immédiatement, la tranquillité, le silence et le calme se produisait, sans même qu’il prononce une seule parole. 

 

coche6 2. Vous devez être guidé

   Le véritable maître n’est pas là pour vous inculquer un savoir, il doit vous guider.

   Là est la grande différence. Son savoir doit être une initiation basée sur la « gouverne intérieure », c’est à dire, que dans votre recherche personnelle, vous sentez que son enseignement est comme une carte indicatrice qui vous révèle les chemins à emprunter et à veiller à ceux qui peuvent vous faire perdre. 

   Celui qui est capable de vous guider possède cette faculté rare de laisser « une trace indélébile » dans votre mémoire de sa présence, de ses paroles, des enseignements. 10, 20, 30 ans plus tard, vous vous en rappelez comme si son initiation venait juste de vous être transmise.

 

coche6 3. Vous devez être initié 

   L’initiation est la clé du calme puissance.

   On peut s’intéresser à ce sujet, néanmoins, si l’initiation n’est pas présente, vous risquez de vous perdre dans les méandres de l’itinéraire. Car ce chemin est parsemé d’embûches, de pièges, de fausses joies. 

   Lorsque vous êtes initié, vous vous sentez plus serein et plus sûr de suivre un enseignement de qualité qui vous conduit vers votre plénitude.

  L’initiation est le fruit d’une très longue expérience (au sens d’expérimenter dans le vécu ce qui a été initié). 

 

coche64. Vous devez être éclairé 

  Il ne s’agit pas d’une « illumination » de je ne sais qu’elle philosophie. J’entends par « être éclairé » de vivre un sentiment d’évidence. Celui qui vous fait dire avec conviction :

     « Ah oui, je comprends car c’est évident ».

  On le perçoit quand après une longue période d’obscurité, de doutes, d’incompréhensions, tout d’un coup, tout s’éclaire dans notre esprit. 

  Nous avons tous vécu cela à un moment de notre vie.

  Le Maître_du_calme doit posséder cette capacité de vous éclairer sur le sens de son enseignement, en créant en vous-même un profond sentiment d’évidence.

  

coche6 5. Vous devez être prêt ! 

On dit que :

« Lorsque la pomme est mûre, elle tombe ».

 Inutile de vous engager dans une voie de recherche intérieure du calme puissance si vous vous ne sentez pas intérieurement prêt(e). Il doit être un aboutissement d’un cheminement profond.

  La voie du calme est à la fois philosophie et un engagement.

   Loin d’en rester au niveau de simples curiosités intellectuelles, (qui peuvent flatter l’ego), la voie du calme est une démarche pratique, concrète dans le champ du réel. 

Êtes-vous prêt ?

 

coche66. Vous devez le vouloir vraiment ! 

   Pas des désirs basés sur la simple curiosité. Au contraire, c’est une prise de conscience que vous devez changer des habitudes, des comportements en vous.

   Etre engagé sur ce chemin du calme puissance doit mobiliser à la fois votre ferme intention pour en obtenir les nombreux avantages : 

– plus grande influence sur soi et les autres,

– perspicacité,

– éveil,

– sentiment puissance,

– plus grande volonté et force intérieure,

– vaincre l’impatience,

   Certains que la maîtrise de vous peuvent vous apporter, mais aussi d’accepter les « réformes » intérieures qui vont avec. 

   Cela passe par un « vouloir » sincère, profond, convaincu. Sans quoi, vous abandonnerez aux premiers obstacles qui se présenteront immanquablement à vous.

 

coche6 7. Expérimentez la voie du calme dans votre vie ! 

    A quoi cela pourrait-il servir de vivre intellectuellement une initiation si elle n’est pas confrontée à la réalité ?

    C’est dans le concret que vous vous frotterez aux pièges tendus par la vie quotidienne pour, parfois résister aux tempêtes de  l’existence, mais aussi, de prendre la hauteur suffisante pour ne pas perdre le sommet du but ultime ; acquérir la maîtrise de soi.

   Inutile de se retirer dans un lieu de solitude pour expérimenter le véritable calme puissance. 

   Au contraire, c’est dans le monde réel que le véritable Maître veut vous exposer. C’est dans les situations du réel qu’il souhaite constater vos progrès, votre évolution. 

   Conclusion ! 

   La voie du calme puissance reste une vraie initiation. Et, comme toute véritable initiation, choisissez avec minutie celui ou celle  (le professeur, le maître) qui enseigne ces 7 principes initiatiques du calme. 

(c) Didier Pénissard Coach

>>> GRATUIT ! Le secrets des Maîtres d'Arts Martiaux pour Atteindre la Sérénité
>>> GRATUIT ! Le secrets des Maîtres d’Arts Martiaux pour Atteindre la Sérénité

>>> GRATUIT ! La technique issue des Arts Martiaux pour atteindre le calme et la sérénité:

  Cliquez ICI pour visionner la vidéo

 

17 Commentaires

  1. Bonjour Cher Monsieur
    je voudrais vous remercier beaucoup pour vos précieux conseils quant à la possession du CALME.
    Merci énormément encore une fois, je vous serai très reconnaisant

  2. Bjr Didier
    Vraiment je vs remercie pour ces cours fort appréciables.
    hier j’ai fais la première expérience de la respiration profonde et cela a produit déjà de bon résultats.
    merci bcp pour ces cours de » calme puissance »
    Bruce

  3. Bonjour Cher ami Didier!

    Merci sincèrement pour tous les enseignements que vous m’envoyez .
    Je peux vous témoigner, que ma vie à qualitativement changer.
    Je ne vois plus les gens, et mon environnement immédiat comme avant.
    Je mets de la positivité dans mon quotidien.
    Parlant du calme, devant toute situation à priori bonne ou mauvaise selon, je prends toujours un temps de réflexion, afin d’y trouver un enseignement ou la meilleure manière de la gérer.
    Hier soir, une amie ne voulait pas me dire la raison de son désir soudain, de vouloir sortir. Mon besoin de savoir est resté sans réponse. Immédiatement, je me suis dit en moi, qu’elle devait avoir une bonne raison de ne pas me dire, et que cette bonne raison n’affecterait à aucun cas notre relation. Elle est sortie, me laissant dans son salon avec sa mère. Trente minutes après, je me suis excusé auprès de sa mère et je suis rentré chez moi. J’ai refusé de penser et d’entretenir le pire, et j’ai dormi. Ce matin c’est elle qui me réveille au téléphone; j’ai gentilement plaisanté avec elle. J’ai senti qu’elle attendais une autre réaction de moi, que peut être j’allais revenir sur son étrange conduite d’hier soir. Elle était confuse et déstabilisée. Le calme vrai paie toujours, et je suis d’accord que le calme s’apprend.
    André.

  4. Bonjour,
    Mon vrais problème c’ est le calme. Je suis très calme devant les autres et ça pour moi c’ est un faiblesse qu’ est peut être son vrais cause la timidité.Même si je suis en colère j’ arrive pas à réagir ou me défendre.

    Racha

    • Bonjour Racha,
      C’est sans doute un autre aspect que vous vivez ; le syndrome de l’enfant intérieur qui vous incite (trop) à ne pas vous affirmer. Il y a une nette différence entre « être trop calme » et se taire par peur d’être jugée.
      Dans ce cas, il faut lire mes articles sur le sujet (peur du jugement), qui je crois vous aideront à régler ce problème.

      Bien à à vous
      Didier Pénissard

  5. Bonsoir Didier,

    Merci pour ces message structurants.
    J’ose espérer vous rencontrer. En attendant, je travaille sur mon calme intérieur suite à un travail d’une année avec une orthophoniste.
    Je fais de la méditation, du travail de respiration afin de calmer mon esprit en effet agité.

    Début Août je serai à Béziers.
    Très bon week-end.
    Willy

  6. Bonjour Didier,

    J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt la vidéo sur le Funakoshi Undo. Je l’ai appliquée et j’ai beaucoup apprécié ses effets. Cette vidéo représente le meilleur cadeau que j’ai pu recevoir ces dernières années.
    En conséquence je m’inscris pour l’initiation au Calme puissance. Voici les informations que vous demandez:

    Sawa

  7. Mr Didier,
    merci pour le cour pour acquerir le calme. Cela confirme mon orientation il y a un temps face à l’adversité que je rencontre. Je me posais la question si le calme que je garde était de la résignation. Mais ton cours me confirme que c’est une puissance. Ma difficulté est de repérer le multitude de geste inutiles, car ce que je constate c’est le silence, je n’ai plus envie de parler, mon visage triste ou fâché, le ton de ma voix s’élève. je ne sais pas si ce sont ces gestes inutiles.
    Merci pour votre service précieux.
    Pelagie

  8. Bonjour Pelagie
    je vous rassure, les gestes inutiles dont je parle sont ceux qui sont liés à l’impatience comme :
    – taper des pieds
    – se ronger les ongles,
    – marquer des traits de nervosités,
    ect
    ce sont ceux-là qui épuisent vos forces nerveuses et donc, vous éloignent d’une attitude de calme.
    bien à vous
    Didier Pénissard coach

  9. Bonjour Didier,

    Merci pour tes leçons.

    Ce sujet m’intéresse autant, que je voudrais en savoir plus. Je pense que cette expérience pourra m’édifier telle que vous l’exprimiez.
    Devant certains obstacles, selon l’ampleur, est-il possible de maîtriser sa respiration afin de gérer la situation sans recevoir de choc ?

    Je m’exerce à cette méthode, il y a longtemps et, je suis entièrement d’avis avec vous sur plusieurs points. Mon souci est que, je n’arrive pas à maîtriser tout, je perds parfois le contrôle et j’imagine les dégâts, que cela pouvait produire. Quand je me retiens, je me reproche d’avoir perdu beaucoup d’énergie.

    Est-ce possible avec cette technique, maîtriser l’ensemble des situations que nous gérons, parfois de grande ampleur ?

    Je veux apprendre.
    A très bientôt
    James

    • Bonjour James
      Tout maîtriser , sans doute pas !
      Il y a toujours une part de non maîtrisé dans une existence. Mais ce que nous pouvons contrôler, alors nous devons le faire.
      Oui, la respiration est sous votre contrôle , lorsque des situations vous semblent engendrer par exemple un excès d’émotions. C’est là quil est nécessaire de respirer au moins trois fois profondément (sur l’inspiration et l’expiration). cette technique respiratoire permet de réduire le stress et diminue l’émotivité quelques temps.
      En revanche, je vous invite aussi à ne pas laisser votre imagination trop s’emballer. Si vous « imaginez le pire », vous risque de voir le pire arriver. Ou au moins à vous induire dans un état psychologique ingérable. Sans compter que le pire est de perdre son discernement,; cause de bien des errements et autres erreurs de jugement … qui peuvent vous coûter très cher…
      Vous voulez apprendre (je vous cite !).
      Pourquoi ne pas entamer l’initiation au calme puissance ?
      voici le lien :
      http://www.le-calme.com

      bien à vous
      Didier Pénissard Coach

  10. Mon cher Coach M. Didier bonjour!
    À vous lire vous me paraissez plus qu’un prophète et je ne serai quelle récompense vous faire par rapport à vos posts,
    actuellement je suis dans un état où ce passage m’a guéri et réconforté alors MERCI. M. Didier MERCI du fond de coeur.
    Je suis toujours disponible à lire et à relire maintes fois vos écrits.
    Danssou

  11. Didier, c est avec une « Grande Joie » que je suis en train de suivre votre Formation en ligne sur le « Calme-Puissance ».

    J ai une question: je constate assez souvent, lors de situations, que je suis davantage en présence d un « Faux calme », que d un calme puissance à proprement parler. Cependant, la différence c est qu’aujourd’hui, modestement et humblement, je pense que j arrive à les identifier;et j ai également noté qu’il se trouve des situations dans lesquelles je pense être en présence d un Calme Puissance authentique (du moins, il me semble).

    Donc, ma question, lorsque je constate que je suis en train de me fabriquer un « Faux calme » dans une situation donnée, et que donc il y a des chances qu’à l arrivée je ne gère pas bien la situation (j ai un tempérament impulsif, que je travaille), comment puis je faire pour plutôt aller chercher un « Calme Puissance »?

    Y a t il une technique en particulier, ?

    Merci.
    Au plaisir de vous lire, bien cordialement.
    Raphaël

    • Bonjour Raphael,

      Ce que vous nommez « faux calme » est en réalité un état d’être qui fait que l’on sent que la « marmite » en soit bouillonne – et qu’elle risque d’exploser à tout instant.

      Je ne connais pas mieux que la technique qui consiste à différer sa colère de 5 minutes.
      En clair, intérieurement, quand vous sentez que même si extérieurement, vous semblez calme, mais qu’au fond de vous-même, vous sentez monter la tension nerveuse, dites-vous :

      « ok, je vais m’énerver sur lui, mais dans 5 minutes ».

      Vous vous octroyez ce droit de vous mettre en colère par exemple, … mais en situation différée.
      Votre cerveau est comblé, puisqu’il va pouvoir exprimer ce qu’il a à dire. Ceci évite les formes de refoulement.
      Vous noterez que 5 minutes plus tard, le calme naturel est revenu et que, vous n’avez plus autant envie de vous mettre en colère ( et de perdre votre calme).

      Cela marche dans 90% des situations.
      Et si, au bout de 5 minutes, vous avez toujours envie de votre libérer par un acte colèrique, refixez-vous une seconde fois de , la différer de 5 nouvelles minutes.
      Tenez-moi au courant.
      Bien à vous
      Votre Bien Dévoué,
      Didier

  12. Bonjour coach Didier . Je vous remercie infiniment pour vos précieux conseils et surtout Pour ce grand secret du calme que vous venez de me livrer. Je ferrai des exercices de respiration consciente mais seulement j’ai un autre défaut :c’est que je n’acheve jamais les travaux que j’entreprends. J’espère que j’y arriverai cette fois-ci.merci encore et bonne journée Mr Didier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*