Confiance en soi Comment vaincre la peur d’être jugé ?

6
306

 [ Confiance en soi ] 

Comment vaincre la peur d’être jugé ? 

Peur d'être jugé
La peur d’être jugé est en réalité une prise du pouvoir de votre imaginaire

    Vous arrive-t-il de vous sentir « bloqué » dans vos actions ?

   Si c’est le cas, c’est peut-être parce que vous avez peur du jugement des autres. Sachez, que cette peur peut vous PARALYSER !

   Pire ! Vous empêcher de réussir votre vie !!! 

   Figurez-vous que l’on a fait une expérience ou on a demandé à un groupe de personnes souffrant de la « peur du regard »des autres. On les a confronté à un « groupe témoin » pris au hasard (individus lambda) – sans les prévenir – de la souffrance des personnes qu’ils allaient rencontrer.

 A la question :
 « Comment vous sentez-vous après ce contact ? »

91 % des sujets ont répondu :

-« Je sais qu’il m’a mal jugé »

-« Il a pensé du mal de moi »

-« j’ai dû faire mauvais effet »,

   Pourtant, le groupe qui a servi de « témoin » de rencontre (et qui n’était pas au courant de l’expérience), a répondu à cette question.

  > « Quand vous avez rencontré votre interlocuteur, à quoi pensiez-vous ? »

– 73 % ont répondu :

– « A moi ! »

  Le plus étonnant est qu’ils n’ont jamais répondu qu’ils pensaient du « mal de la personne en face ».

  RIEN ! Jamais ! Pas une critique !

   Ceci confirme que la cause principale de la peur du jugement des autres est avant tout imaginaire. L’esprit imagine que la personne en face d’elle est en train de la décortiquer, la critiquer, la juger. La réalité est toute autre. L’expérience des psychologue démontre que cette phobie de la peur d’être jugée se construit en nous-même.

 

 # Ne tombez pas dans le piège de CROIRE que les autres vous déprécient!   

   C’est une idée-fausse ! Les « autres » pensent d’abord à eux-mêmes.

   Ils se fichent de votre opinion. De votre façon de vivre. Les autres pensent d’abord à leur soucis personnels, à leurs priorités du quotidien, à leurs vie ! La principale pensée des personnes que vous croisez dans la rue ne s’intéressent qu’à une et seule personne… Eux-mêmes !

    Leurs soucis, leurs problèmes avec leur conjoint, les conflits avec leurs collègues, leurs difficultés à payer leurs loyer ce mois, leur dispute avec leurs enfants hier soir, etc.

  (Cette liste n’est qu’un exemple) occupent leurs pensées 10000 fois plus que de savoir si vous êtes ceci ou cela. Ils s’en contrefiche !

 

# Les « autres » ne sont pas l’obstacle ! 

   Ce qui vous bloque, c’est VOUS  ! Vous croyez (à tort) que les « autres » vous critiquent.

   En réalité, ils ont tout aussi peur de vous. Vivez – sans vous préoccuper – de ce que pensent, jugent les autres. D’ailleurs, contrairement à votre croyance, l’immense majorité des gens pensent d’abord à eux-même – avant de vous juger.

   Soyez-vous-même !

   Les « autres » ne vivent pas à votre place. Ils ne réussiront pas à votre place. Oubliez cela !

 

# Refusez que les autres gouvernent votre vie !

   Si vous cédez à la peur du regard des autres, c’est comme si vous donniez le droit qu’ils dirigent votre vie… à votre place.

  Refusez cet état de fait !

   Votre vie vous appartient. Et à personne d’autre que vous. Agissez sans vous interroger si untel pense que c’est bien ou mal. AGISSEZ librement !

   Pensez à vous d’abord quand il s’agit de faire vos propres choix. Il n’y aucune raison pour que vous donniez la gouvernance de votre vie à d’autres que vous-même.

   Pensez que vous  êtes souverain dans votre existence. Ayez pour principe de base de ne plus vous préoccuper de l’opinion des autres (ou pas) sur vous. Si vous êtes satisfait de vous-même, alors c’est le principal. 

 

 # Visionnez cette Téléconférence si vous sentez concerné par ce problème de la peur d’être jugé :

  Si vous vous sentez concerné par ce problème, je viens de finaliser une téléconférence :

  « Comment vaincre à jamais la peur du jugement des autres » sur le sujet.  J’y expose une vraie solution pour vous en libérer. Vous apprendrez la source de ce problème et comment y remédier.

   La technique est simple et très efficace après quelques semaines. Un sentiment de liberté et de mieux-être s’installe durablement en vous-même.  Vous pouvez la regarder en cliquant ICI 

(c) Didier Pénissard Coach

 J’aborde ce sujet et plus encore dans le programme : 

" Didier Pénissard, Expert et coach en confiance en soi, révèle la cause et la solution pour se libérer - à jamais - de cette peur d'être jugé "
 » Didier Pénissard, Expert et coach en confiance en soi, révèle la cause et la solution pour se libérer – à jamais – de cette peur d’être jugé « 

 « Comment Vous Sentir Libéré à jamais de la Peur d’être jugé« 
www.peurduregard.com

 

  C’est ICI et Gratuit !

6 Commentaires

  1. Bonjour Didier,

    Je vous remercie pour vos mails et vos articles sur la peur d’être jugé.

    Je souffre en effet de ce problème. Je ne sais pas si c’est de la phobie sociale, de la timidité ou juste un gros manque de confiance en moi mais je vous explique en détails mon problème:

    depuis des années, j’ai la peur du regard des autres, j’ai l’impression qu’on me juge, qu’on me veut du mal, qu’on parle dans mon dos, qu’on complote même contre moi et ça me fait peur. Je me sens inférieur aux autres, même si j’ai les mêmes capacités et que j’ai un meilleur statut professionnel ou affectif que certaines personnes, elles me font peur quand même. Je me sens loin des autres, coincé, gauche, bête, ridicule. Tout ce qu’on me dit de négatif, je le prends à coeur et je me focalise dessus tellement que ça me fait perdre un peu plus confiance en moi et je dois livrer bataille dans mon esprit pour essayer de rester positif car je vois tout en noir et je suis convaincu que le monde me veut du mal. Si j’avance dans la rue par exemple vers un groupe de jeunes très décontractés, je me sens mal à l’aise, très inférieur, j’ai peur qu’ils remarquent que je ne suis pas décontracté et que je suis célibataire alors que je ne l’étais pas il y a un mois. Si je marche vers un groupe de jeunes ou adultes un peu machos, un peu rebelles, avec des lunettes de soleil par exemple, j’ai peur, parfois très peur même et je suis terriblement mal à l’aise. J’ai l’impression que les gens me dévisagent dans la rue, et me jugent, parlent entre eux, se moquent de moi, et les gens qui marchent derrière moi me crispent.
    Je travaille dans un grand bureau ouvert de 15 personnes, dans une grosse boîte de 450 personnes, le CPAS, une sorte d’alternative au chômage. C’est au travail que c’est le plus pire: au bureau, je ne parle presque pas aux collègues et ma chef de service me met très mal à l’aise, elle me surveille constamment. J’ai plein de pensées qui viennent automatiquement dans mon esprit, j’analyse tous les traits de mon visage, ma posture, ma voix, mon regard et çe met d’autant plus mal à l’aise, souvent je ne sais plus du tout contrôler mes pensées, ce sont toutes des pensées de peur, des pensées négatives, des appréhensions qui se bousculent dans ma tête. De même que j’analyse tous les comportements de mes collègues, des gens et de mes amis, et que j’analyse également ce qu’ils disent, leurs gestes. Des fois j’ai l’impression que je vais devenir fou.

    Je ne sais pas si c’est dû à un manque de confiance en moi, mais je calque parfois mon comportement ou ma façon de m’habiller sur les autres pour paraître mieux, plus important, moins débile.

    J’ai également très peur de blesser l’autre et que par exemple si on m’offre quelque chose ou qu’on me fait un compliment et que je ne sourie pas assez ou que je ne regarde pas assez la personne, je vais blesser la personne ou qu’elle va m’en vouloir. Je culpabilise beaucoup, je me sens égoïste, j’ai l’impression que je gêne tout le monde et que je n’ai pas ma place dans la société malgré que j’entends parfois cette voix inconnue qui me dit: « tu as ta place dans la création », « sois toi-même » ou bien encore « on v’a s’en sortir » comme si une personne était juste à côté de moi et me parlait tout près de l’oreille. Malgré cette présence, je n’arrive pas à être convaincu et le négatif revient toujours avec toutes ces appréhensions et ces pensées de peur.
    En outre, j’ai beaucoup de complexes qui me mettent presque autant mal à l’aise.

    Pensez-vous que le cd d’hypnose sensorielle sur la peur du jugement que vous m’avez proposé:
    https://www.developpement-personnel-club-boutique.com/peur-detre-juge-solution/
    peut m’aider ou qu’il faut quelque chose de plus poussé?

    Je précise que je fais des séances de coaching en pnl depuis 2 semaines environ. Mon coach m’a fait un enregistrement mp3, une sorte d’hypnose de 30 dans laquelle le coach me parle en prononçant mon prénom et en me disant de concentrer mon attention sur mon nombril pendant la séance, puis il y a environ 10 minutes de relaxation, ensuite mon coach laisse un vide pour que je me dise des autossugestions positives tout en gardant mon attention sur mon nombril, et la séance d’hypnose se termine sur une musique apaisante et réconfortante durant laquelle mon coach me félicite et m’encourage, me complimente. Jusque maintenant je n’ai pas observé de résultats du tout, juste très légers mais qui se sont vite estompés car je me suis dit plusieurs fois que ça ne marcherait pas et que ça allait être pire.
    Entre autres, mon coach m’a donné un petit exercice à faire lorsque je suis dans une situation de malaise ou de panique vis-à-vis d’une ou plusieurs personnes: je dois m’imaginer qu’une personne me parle avec une voix aigue et humoristique en m’imaginant par exemple que c’est Elie Semoun qui parle et qui me dit une phrase du genre: « tu es mal à l’aise », puis je dois m’imaginer que le rythme ralentit et que le volume diminue jusqu’à ce que je n’entende plus la voix et donc la phrase négative, ensuite contrebalancer en disant le contraire, une autosuggestion positive: « je suis à l’aise ». La plupart du temps, l’exercice marche, à d’autres moment les émotions sont trop fortes pour que je puisse réaliser l’exercice, ou lorsque celui-ci marche, après un court instant, les pensées de peur et les appréhensions reviennent au grand galop et j’ai même l’impression de régresser par rapport à avant que je ne commence le coaching, c’était pareil cas lors d’une thérapie comportementale cognitive, après quelques temps je me suis focalisé sur des doutes et des incertitudes sans pouvoir contrôler et j’ai régressé. Mon coach m’a dit qu’il adapterait la méthode en fonction des résultats lors de la prochaine séance.

    Pour terminer, j’ai un peu perdu davantage confiance en moi depuis ma rupture avec ma copine, qui me rabaissait souvent et à cause également d’une évaluation au travail qui comportait du positif et du négatif, j’ai zappé tout le positif et je me suis focalisé sur le négatif, du coup j’ai perdu les pédales pendant des semaines et je me suis senti davantage inférieur par rapport à mes collègues et à leur avancement dans la maitrise des différentes matières pour le travail.

    Voici quelques constatations que mes amis, famille ou d’autres personnes me disent souvent:

    « tu es paranoïaque »
    « tu n’as pas de personnalité »
    « tu es coincé »
    « tu n’as pas confiance en toi »
    « tu es mou, tu n’es pas un homme »

    Je vous remercie pour le temps que vous consacrez à lire ce long témoignage et pour votre patience.
    D’avance je vous remercie pour toute bonne suite.

    Recevez mes meilleures salutations.
    Bien à vous.
    Jérémie

  2. Je suis quelqu’un qui vous suis depuis un bout de temps du Maroc. Je suis sur le point de commander la formation « Vaincre la peur d’être jugé ».
    je reviendrai à vous si nécessité est. Merci pour votre contribution et votre générosité humaine et intellectuelle.
    Mohamed de Marrakech.

  3. Bonjour Didier
    Merci pour ce que vous êtes pour nous, vos articles me redonne la force de croire en moi quand bien que mal defois je fais l’effort de ne pas me concentrer sur l’opinion des autres.
    Au fait je mis en place une strucrure que j’appelle femme brave mon objectif est de renforcer les capacités de la femme, qu’elle se développe,qu’elle puisse croire en elle…mais je ne sais pas comment commencer avec , je me demande que dois je faire?comment reunir les femmes?
    Merci.
    Nouriah

    • Bonjour Nouriah
      Votre démarche est noble et sans aucun doute une bonne idée.
      Pourquoi ne pas devenir « coach des femmes  »
      Ce serait une démarche nouvelle, originale et salutaire à plus d’un titre. Vous leur apprendriez par des petits ateliers,
      des groupes de 5 ou 6 (voire plus) d’outils pour leur développement personnel. Je suis certain qu’il y a des opportunités dans ce domaine.
      certes, il faut vous former à ces techniques pour créer ce type d’initiative.
      Voici le lien pour obtenir des renseignements pour devenir coach :
      http://www.devenircoach.info/
      bien à vous
      Didier Pénissard

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*