Mini cours en 6 étapes pour apprendre à lâcher-prise

19
117

Mini cours en 6 étapes clés pour apprendre à lâcher-prise « 

 

6 étapes clés pour lâcher-prise
L’activité mentale est en mouvement perpétuel. Le lâcher-prise aide à libérer le mental (source image Flickr)

   Que votre intention soit de vous sentir plus en phase avec vous-même, que vous désiriez être plus intuitif, ou tout simplement pour apaiser des tensions psychologiques et émotionnelles, apprendre à lâcher-prise est un cheminement qui s’apprend.

    Il ne s’agit pas de se dire : 

      « Je lâche-prise », 

    Pour que le processus psycho-émotionnel se produise. La raison est que notre milieu culturel, notre milieu ambiant et surtout notre croyance que l’on doit tout contrôler nous empêche d’accéder au lâcher-prise.

 

 copie-1-coche.jpg # Apprendre à lâcher-prise est un cheminement

 

    Je lisais dernièrement sur une page favorite FACEBOOK d’une de mes auteur-es favorite, Patrica DARRÉ que pour accéder à de bien meilleures perceptions, il est nécessaire de lâcher-prise.

    Mais, ce qui m’a attiré particulièrement l’attention, se sont les nombreux commentaires qui ont suivi son message. L’immense majorité des messages des commentaires revenaient sur le « comment lâcher-prise ».

    Me rappelant que quelques années plus tôt, j’avais moi-même été confronté à cet appel de ma conscience, j’ai cherché les moyens d’apprendre comment accéder au lâcher-prise. Je vais donc tenter de vous y aider en 6 étapes :

 

coche.jpg # 1. Je laisse une « marge de liberté » de ma vie sans vouloir tout contrôler

 

    C’est devenu pour certain un socle de vie (mais aussi de souffrance et d’épuisement). Je veux parler de celles et ceux qui veulent tout contrôler de leur vie (je sais de quoi je parle car j’ai été moi-même pris dans ce piège).

    Si vous voulez que les fondements de votre vie trouve l’accès à des opportunités, des « coups de chance«  , vous devez laisser de la marge à votre existence. C’est à dire, de ne pas tout régenter. Cela nécessite que vous accordiez une part de confiance à des « régions en friches de votre existence de vie ».

    Contrôlez ce qui est nécessaire et laissez faire les événements pour le reste vous étonnera des « bonnes coïncidences » qui surgiront dans votre parcours.

 

coche.jpg # 2. Apprenez à faire des pauses mentales

 

   La machine à fabriquer des pensées est un obstacle si vous ne parvenez pas à la maîtriser.

    Bien entendu, l’activité mentale est en mouvement perpétuel, je l’accorde. Néanmoins, il est possible de ralentir l’activité mentale à certains moments de la journée. Et ceci, volontairement.

    Je vous rassure, cela s’apprend très vite.

   Je conseille par exemple pour « vider son esprit » de pensées pendant 2 ou 3 minutes en étant simplement conscient(e) de votre respiration (l’inspiration, la pause respiratoire, l’expiration, la pause respiratoire). Pendant le bref laps de temps de prise de conscience respiratoire, vous n’avez plus de pensée (ou beaucoup moins).

    Si vous voulez aller plus loin, j’ai mis au point un technique d’accès au vide mentale, l’hypnoméditation.

 

coche.jpg # 3. Libérez votre corps vous libère l’esprit

    J’insiste vraiment sur ce troisième point. La pratique d’une discipline sportive (un art martial, du yoga, la danse, la natation, etc.) exerce un puissant effet sédatif sur les tensions que l’on peut accumuler.

    Or, après un cours ou le corps a transpiré, j’ai remarqué que mes problèmes, qui parfois me semblaient insolubles, à l’arrivée trouvaient la clarté en sortant.

    Je suis convaincu que le « lâcher-prise » passe par une activité physique. C’est indispensable, je le répète.

 

coche.jpg 4. Devenez PLUS observateur et conscient

 

    Nous croyons observer, mais ne voyons pas en réalité. Prenez par exemple, vous entrez dans une pièce pour la première fois. Vous rencontrez les personnes présentes. Vous dialoguez, vous y travaillez peut-être. Pour autant, qu’avez-vous vraiment observé de cette pièce.

    Il y a des centaines d’informations qui nous échappent. De nombreux objets, formes, couleurs, odeurs, etc, qui nous entourent et sont « filtrés » par notre mental.

   Or, si vous faites une relative introspection – bien consciente – de ce que vous croisez chaque jour dans la rue, le lieu de votre travail, de votre boulangerie favorite, de votre jardin, vous découvrirez une multitude de perceptions qui vous échappaient jusqu’ici.

    Le lâcher-prise passe par cette capacité à développer votre capacité à être plus conscient et donc, d’observer davantage.

 

coche.jpg # 5. Faites davantage confiance  la vie

   Acceptez plus de nouvelles situations, de nouvelles opportunités, de nouvelles rencontres.

    Si vous organisez tout dans votre existence, c’est le reflet que vous ne faites pas suffisamment confiance en la vie. Pourtant, elle est pleine de bonnes surprises que vous pouvez « capter » à la condition d’y être préparé.

    Comment vous y préparer ?

    C’est une question d’état d’esprit. Par exemple, tentez de changer d’itinéraire aux grès de vos désirs (et non de vos habitudes) pour vous rendre à la piscine. Modifiez votre parcours le soir en débauchant de votre job et acceptez de prendre une route totalement différente.

    Ceci rejoint le point 1 de cet article.

 

coche.jpg # 6. Posez-vous moins de questions et vous lâcherez-prise

 

    C’est souvent le point le plus délicat à produire. En effet, le mental « fabrique » des multitudes de questions, en permanence.

 –  Questions existentielles,

 – Questions sur le « pourquoi et le comment »,

 – Questions sur nos erreurs, nos doutes.

    Bref, notre esprit est constamment en surchauffe sur cette incroyable inflation de questionnements (souvent sans réponse). Or, il est impossible de lâcher-prise quand le cerveau produit ces questions à foison. STOP ! Du moins, donnez-vous la consigne de ne plus vous poser de question pendant par exemple une heure.

    Cette heure – sans question – va ouvrir des champs nouveaux de votre conscience. Vous constaterez que des idées, des solutions novatrices vont apparaître dans votre esprit.

   Ce sont les « retombées » positives de votre heure de lâcher-prise produites sans question.

 (c) Didier Pénissard Coach

initiation calme « Initiez-vous à la pratique du Calme Puissance – Et accédez à la parfaite maîtrise de vous-même »

 – Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club –

https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

19 Commentaires

  1. Monsieur, bonjour je voulais simplement vous remercier pour ces minis cours qui arrivent comme par enchantement juste à propos dans ma vie. MERCI et bonne journée. Joëlle

  2. Merci pour votre mail je me rend bien compte que vous aidez pas mal de gens et oui savoir relativiser n’est pas toujours facile surtout en ces temps de changement de société. Ou pas mal de chose sont remise en cause effectivement, les énergies renouvelables etc…B journée et B continuation. Laurence

  3. Salut, J’ai pu trouver que le lâche prise est quelque chose de très important qu’une personne doit réaliser quotidiennement dans sa vie.Il m’arrive souvent de penser au moment ou je me rend dans mon lit et des fois je me sens comble par la solitude, et ma seule envie n’est que de rester seule. Que me conseillerez-vous de faire pour arriver à comprendre et résoudre ce phénomène? Cordialement. Jameska

  4. Bonjour Didier, Je suis tout à fait d’accord avec vous…. Je remarque qu’en pratiquant la sophrologie depuis la rentrée dans une Association , le lâcher prise avec respiration et visualisation me permet d être +en phase avec la réalité du moment et des déceptions en tout genre ne s’ancrent plus et prennent plus d’espace dans mon esprit… Je vous ai annoncé l’autre jour que 2 beaux contrats m’étaient annoncés avec 2 Missions de formateur en entreprise jusqu’à juillet, alors qu’au départ, une seule était prévue…
    Eh bien, le lendemain ces deux missions ont été données à un formateur anglo-saxon !!!! J’étais hors de moi vendredi dernier.. J’ai voulu des explications, j’ai contacté directement la conseillère pédagogique anglo-saxonne qui m’avait recrutée dans la société de formation car j’étais effondrée. Elle a semblé très mal à l’aise en me disant que la personne à qui le poste venait d’être confié connaissait les stagiaires pour être déjà intervenue dans ces deux entreprises !…
    Elle a privilégié une des ces compatriotes. Malgré ce manque d’honnêteté absolu, j’ai pardonné, je me suis libérée. Cordialement Jacqueline

  5. Bonjour Didier, Merci beaucoup pour vos aides et conseils ! Encore une fois vous tombez à pic. Je m’intéresse justement au bouddhisme où le lâché-prise est important. Comme toujours je vais lire attentivement vos astuces. Merci encore. Je me réjouis de vous lire bientôt Julien

  6. Bonsoir Monsieur,
    Je tiens à vous remercier vivement pour la pertinence de vos leçons que vous envoyez avec une grande importance à votre groupe d’adhérents. Je suis fière d’être un membre de votre équipe. Ces cours me donne envie d’aller au devant pour réussir ma vie.
    Merci encore et bon début de semaine.

  7. Je vous remercie pour ces précieux conseils. j’avais par ailleurs déjà téléchargé votre audio sur l’ hypnomeditation que j’ai dirige sur ma première boîte mail.

  8. Merci Didier;
    Depuis mon inscription au club, j’ai toujours hâte de vous lire car vos articles sont révélateurs de beaucoup de secrets, très instructifs.

    Aujourd’hui si je vous écris c’est que mon problème a atteint un niveau que je n’arrive pas à saisir. Je sais bien que si j’appliquais toutes les leçons apprises de vous j’y arriverai. Mais ! Mais ! c’est le courage et la volonté qui me manque tellement. L’article « lâcher prise » m’a tellement touché et concerné et je réalise que j’ai sincèrement lâcher prise. Voila 3 ans que j’ai financé mes études à grand frais dans un institut supérieur.

    J’ai subi tous les enseignements jusqu’à obtenir mon admissibilité. Il me reste plus qu’à soutenir mon mémoire pour décrocher mon diplôme. Pendant ces 3 années j’ai toujours un draft de ce mémoire sur mon ordinateur et à chaque que je décide de finaliser la volonté me fait défaut. L’Institut m’a programmé à deux reprises mais la date arrivée je suis pas prêt. Pourtant cette soutenance me tient tellement à cœur au point que je passe des nuits et journées entières à y penser.

    Que puis je faire? P
    Pour votre information je suis un fonctionnaire en activité (23 ans d’ancienneté) la cinquante révolue.
    Merci

  9. Bonjour bonjour cher ami

    Je vous remercie infiniment pour cette belle leçon, je dirai même ce beau cours très spécial. Mes excuses si je ne réponds pas à vos messages, parce que j’avais des empêchements familiales et d’autres préoccupations. Franchement, quand je lis vos messages, vous êtes un expert et vous savez donner l’essentiel
    Merci bien et à très bientôt . Car j’ai une question spéciale à vous poser après. Expérez la d’ici peu de temps.

    Cordialement
    José

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*