Manque de confiance en soi ; 7 clés pour la retrouver

1
121

Manque de Confiance en soi ; 7 clés pour la retrouver

Le manque de confiance en soi trouve ses causes souvent dans notre passé. Mais aussi dans notre manière de ne pas savoir prendre suffisamment de distance avec ce qui nous  arrive
Le manque de confiance en soi trouve ses causes souvent dans notre passé. Mais aussi dans notre manière de ne pas savoir prendre suffisamment de distance avec ce qui nous arrive

 Lorsque l’on aborde la douloureuse question du manque de confiance en soi, il suffit de demander dans une salle qui en souffre.

   On se retrouve avec en moyenne 8 sur 10 à lever la main.

   Evidemment, il existe plusieurs niveaux de déficit de confiance en soi.

   De la simple peur de demander à une autre personne son chemin. Ou bien de ne pas s’affirmer suffisamment lorsque l’on a besoin de défendre son point de vue. Ou encore de « ne pas savoir dire non ».

  Les variantes du manque de confiance en soi sont donc multiples. 

=> écoutez ici le podcast manque de confiance en soi ; 7 clés pour la retrouver

 

# 1. Le manque de confiance en soi est un problème qui vient de l’enfance

 

   Il se peut très bien que des expériences douloureuses sur le plan émotionnel soient la cause de votre déficit de confiance en soi.

   On retrouve de nombreuses personnes adultes, qui dans leur jeunesse, ont du subir des brimades. Comme par exemple de recevoir des réflexions désagréables de camarades de classe, jetant à la figure de l’intéressé des :

   « Tu es le gros de la classe »

   « Tu est le nul »

    « Honte à toi pour … »

   « Tu n’arrives à rien… »

   Loin d’être anodines, ces affirmations gratuites peuvent se conjuguer des années plus tard avec des sentiments d’infériorité manifestes.

   La solution consiste dans ce cas à se dire souvent en soi-même (quand le doute s’installe) :

   « Je ne suis pas ces étiquettes, je suis d’abord ce que je crois de moi »

 

# 2. Le manque de confiance en soi et les échecs précédents

 

   Lorsque nous subissons plusieurs échecs, il arrive que l’estime de soi s’affaiblisse. 

   Pourtant, c’est très loin d’être une fatalité !

   En effet, il suffit d »étudier la vie de personnes qui ont bien réussi dans leur existence, pour faire le constat que beaucoup de celles-ci ont connu de nombreux échecs dans leur passé.

  Alors que faire ?

   La solution est d’oublier vos échecs. Car, le mental agit comme une plaie qui s’ouvre à nouveau à chaque fois que l’on repense à ses déconvenues.

   En clair, le cerveau intègre des zones qui sont intemporelles.

   Si vous repensez à un échec qui s’est produit il y a 10 ans, vous faire revivre à vos ressources cérébrales la même expérience. c’est comme s’il la revivait présentement.

   En oubliant vos échecs volontairement (ou à défaut en refusant d’y repenser), vous cicatrisez l’échec sur le plan émotionnel.

 

# 3. Le manque de confiance en soi et le complexe d’infériorité

La manque de confiance en soi peut avoir pour conséquence de ne pas savoir s'affirmer
La manque de confiance en soi peut avoir pour conséquence de ne pas savoir s’affirmer

 

   Le complexe d’infériorité se manifeste (souvent) après avoir accepté dans son être des « étiquettes ».

   De deux façons, si on vous catalogue d’insuffisances ou des critiques, vous avez la possibilité de l’accepter … ou de le refuser

   Personne au monde ne peut vous obliger à accepter ces critiques. C’est vous – et vous seul – qui pouvez les refuser. 

   Or, un complexe d’infériorité naît de l’acceptation de ce que l’on vous dit. 

   La solution est d’apprendre à prendre de la distance sur ce que vous entendez sur vous. Intérieurement, tentez de vous construire une carapace pour vous protéger des critiques.

   Chaque fois que vous entendez des propos acerbes sur vous, activez votre bouclier psychologique en vous disant :

   « Je le refuse ! »

  Enfin, si vous constatez que vous souffrez d’insuffisances qui vous complexent, rien ne vous retient de vous insurger contre celles-ci. Prenez l’exemple de l’artiste Charles Aznavour qui a su vaincre contre ses complexes d »infériorité … pour en faire des points-forts.

 

# 4. Le manque de confiance en soi et le syndrome de la promotion

 

   Il s’agit ici de refuser systématiquement de prendre des responsabilités. Tôt ou tard, une immense frustration peut en être la conséquence douloureuse.

   Si dans votre association on vous propose de prendre une responsabilité nouvelle (et que vous souffrez d’une déficit de confiance en soi), alors n’hésitez pas une seconde. Car, si vous la refusez par crainte de « ne pas être à la hauteur de la tâche demandée », vous finirez par aggraver votre cas.

   C’est comme le serpent qui se mort la queue, vous tournez en rond dans votre problème, … sans en sortir.

   La solution est de chercher à accepter les responsabilités nouvelles. De toutes manières, si vous ne faites pas l’affaire, rien ne vous oblige à poursuivre.

   Mais, dans 9 cas sur 10 vous constaterez que – vous êtes capable de … -. C’est ainsi que votre confiance en vous va se bâtir ; en constatant que vous avez été capable de faire ce que vous craigniez.

 

# 5. Le manque de confiance en soi et la sortie des zones de confort

 

   Une zone de confort s’installe très vite dans la vie d’une personne.

   Il s’agit en réalité d’auto protection excessive de soi-même. Les personnes qui manquent cruellement de confiance en eux-mêmes, sont souvent à s’auto protéger par des zones de confort.

   On peut observer notamment que la personne va se limiter dans ses rencontres (et autres relations).

   Cette situation peut aussi amener celle-ci à ne pas prendre la parole et refuser de donner son avis en groupe. Mais, ce problème peut aussi être plus présent. 

   La solution consiste à petit à petit à chercher à s’exposer un peu plus chaque jour. Allez-y très progressivement ! Si vous avez peur d’entamer une discussion, commencez par dire quelques mots chaque jour à votre boulangère, à votre chef, etc.

 

manque de confiance en soi et peur de_s'affirmer

# 6. Le manque de confiance en soi et la peur de prendre des décisions

 

   Un des obstacles les plus souvent observés chez l’individu souffrant d’un déficit de confiance en soi, est la peur de décider.

   Il n’est pas rare de faire le constat que ces personnes sont incapable de prendre une décision. Elles sont tiraillées intérieurement par le « pour et le contre » interminable.  Pour au final, ne rien décider du tout. Les jours, les semaines et les mois passent et aucune décision n’est prise au final.

   La solution est s’entraîner à reprendre le pouvoir de décider dans sa vie.

   Tout est question de degré de risque. Si on décide avec des marges de manœuvres de replis (en cas d’erreur de jugement), alors décider devient facile. 

   Il faut donc envisager que si la décision n’a pas été pertinente, de constater objectivement les mesures pour y faire face. Si les risques sont faibles, alors la prise de décision (en confiance) s’envisage plus sereinement.

 

# 7. Le manque de confiance en soi et l’imagination 

   Voila une source puissante de doute et d’inconfort émotionnel ; qui engendrent des peurs parfois insurmontables :

    Notre imaginaire.

   L’expérience qui consiste à traverser quelques mètres sur une planche de 10 centimètres de largeur est facile pour tout un chacun. En revanche, si cette planche est placée à 10 mètres du sol, ce sera une toute autre difficulté à franchir.

   Et pourtant, c’est toujours la même planche, avec les mêmes dimensions.

  Qu’est-ce qui change pour que la peur nous paralyse de traverser cette portion si facile à faire à 10 centimètre du sol ?

   Tout simplement notre imaginaire !

   La simple évocation de nous imaginer tomber lourdement en glissant de la planche suffit à bloquer notre capacité à le faire. Néanmoins, il s’agit d’une simple évocation mentale d’imaginer le vide pour engendre une telle inhibition.

   Dans les situations de la vie courante où la perte de confiance en soi est manifeste, se concrétise dans l’immense majorité des cas par une image mentale de son échec… (avant qu’il ne se produise réellement). 

   La solution consiste donc à inverser le processus du cheminement naturel de votre imaginaire à dévier sur ces idées, ces images d’échecs (que vous créez de toute pièce dans votre esprit).

   Au contraire, imaginez et visualisez le résultat que vous voulez obtenir. C’est ainsi que vous ressources de confiance en soi pourront se déployer en vous-même, par apprentissage de l’orientation de votre imaginaire vers ce qui vous valorise.

(c) Didier Pénissard Coach
Auteur du Programme Vidéo coaching 
Comment Atteindre La Confiance en soi Absolue (cliquez sur l’image ci-dessous )

 

comment avoir confiance en soi

Comment Acquérir (en moins de 7 secondes) un Sentiment de Puissance => je découvre ici

 

 

 – Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club –
https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

1 COMMENTAIRE

  1. La confiance en soi reste l’un des principaux axes qui nous permettent d’avancer dans la vie.
    Sans confiance en soi, pas de plans d’actions, pas d’avancée particulière dans l’évolution de notre vie !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*