Comment Vaincre le Trac Avec ces 4 conseils  ?

 

Vaincre le trac est possible si vous savez utiliser votre imaginaire et le contrôle de votre mental.

Vaincre le trac est possible si vous savez utiliser votre imaginaire et le contrôle de votre mental.

Si l’on en croit les différents orateurs, le trac est parfois une « bonne chose ».

   Pourtant, il reconnaissent tout autant que ce sentiment est désagréable et leur fait parfois perdre une grande partie de leurs moyens. 

   Aussi, j’ai voulu en savoir un peu plus sur ce « soi-disant » malaise qui paralyse une grande partie de la population lorsqu’il sont exposés à des situations exigeantes (entretien d’embauche, parler en public, présenter un dossier, chanter, etc).

<= écoutez le Podcast sur comment vaincre le trac

   Le trac (ainsi que la timidité) se rencontre dans toute les couches de la société. Personne n’y échappe vraiment ! Et encore moins les catégories sociales. Il n’est pas rare de constater que des personnes très instruites, souffrent de trac et/ou de timidité.

   Chaque individu a été (ou sera) un jour ou l’autre confronté au trac. C’est une situation angoissante qui peut déclencher une forte réaction émotionnelle, comme un très fort stress. 

   Il n’y a pas qu’une forme de trac, mais plusieurs. Tout dépend de la situation où on est exposé. 

   Par exemple, le trac de l’examen (bien connu des étudiants pendant la période des oraux) est plutôt une forme d’angoisse intérieure qui ne se voit pas toujours sur le visage de l’intéressé. Il peut se manifester par une certaine impression de « vide dans le cerveau » très gênante, qui se manifeste par l’absence d’idée ou de souvenir de ce que l’on veut dire.

   Puis il y a aussi le trac du comédien ou de l’artiste avant sa représentation. 

   Dans ce cas, il peut être plus visible. On remarque des mains moites, des joues rouges et souvent des paroles qui s’entremêlent sans une véritable cohérence. 

   Mais, comment font les artistes qui se présentent devant des millions de personnes (à la télévision par exemple) ? Elles semble garder une parfaite maîtrise d’elle-même.

 

 #  Le trac est votre ami ; Apprenez à sublimer cette impression désagréable en énergie positive !

 

   Leur secret, s’il existe, se situe dans leur préparation psychologique. 

   En réalité, tout se passe avant. Lorsqu’il arrivent sur scène, leur esprit est déjà bien programmé. Il leur est plus facile alors de conserver leur auto-contrôle émotionnel

   Voyons maintenant les moyens qui permettent de renforcer sa confiance en soi dans ce type de situation. 

   Tout d’abord, il serait faux de considérer le trac comme un « mauvaise chose », au contraire. Car, c’est peut-être votre meilleur ami. 

   Ne soyez pas surpris que j’emploie une telle expression. Car, le trac n’est autre qu’un excès de réaction émotionnelle à une situation qui exige de vous-même une forte implication personnelle. De plus, le trac engendre un stress, qui est nommé par le spécialiste (décédé depuis), le professeur H. Selye, un syndrome d’adaptation (il s’agit bien de s’adapter à une situation difficile).

   Les effets désagréables qui sont ressentis, sont en réalité consécutifs à une production d’hormone de stress, par les surrénales, dans le sang. L’adrénaline, entre autre. Le Professeur Selye affirme que se sont des « aides physiologiques » qui seront présentent pour vous faire franchir la difficulté. 

   En d’autres termes, le trac déclenche un stress qui est là pour vous apporter un surplus d’adrénaline, et donc d’énergie. or, si vous ne n’agissez pas à ce moment précis où le trac se déclenche en vous, vous serez vite débordé par la situation émotionnelle. Vous risque de ne plus faire face.

 

 #  Si vous agissez, au contraire, c’est une sublimation de cet apport d’adrénaline. 

 

   De cette manière, l’image négative du trac / stress devient positive.

   On le comprend d’autant mieux que plus la tâche est importante et le défi élevé, plus la réaction d’adaptation est proportionnelle. 

   Bien entendu, personne n’apprécie guère être en face d’un patron recruteur par exemple, de se sentir inhibé par les émotions déclenchées par un trac envahissant.

   Mais, on peut aussi se dire que c’est un appui supplémentaire, un apport pour faire face à la situation présente. C’est bien le cas !  Un bon conseil dans ce cas : 

   Ne remettez pas à plus tard votre entretien. Sinon, le trace s’amplifiera au fur et à mesure des minutes qui s’écouleront. Surtout ne fait pas cela !

 

# Maintenant, voyons quelques conseils pour réduire et gérer le trac 

 

   La reine des technique est lauto hypnose. Si vous parvenez à vous détendre profondément et que vous visualisez la scène qui va (théoriquement) se passer et que vous craignez. Vivez cette même scène pendant une dizaine de minute en imaginant que vous gérez très la situation. 

   Par exemple, si vous devez faire un discours devant 150 personne, il est recommandé de visualiser la situation AVANT pendant 3 jours. Remplissez votre image mentale de détails concrets.

   Vous pouvez imaginer qu’un participant vous adresse de multiples objections, mais que, vous y répondez facilement, en conservant votre pleine maîtrise de vous-même. Imaginez-vous mentalement rester serein, tout en gardant vitre esprit en éveil avec un esprit clair, que votre mémoire vous reste fidèle jusqu’au bout de votre intervention.

   L’autosuggestion mentale remporte la palme dans des cas rebelles de trac. Personnellement, j’utilise une phrase positive qui m’a donné de très bons résultats pour vaincre le trac (avant une situation que je savais délicate à gérer) :

   « Tout s’est bien passé ; Tout s’est merveilleusement bien passé ». 

  Répétez-vous cette affirmation comme un mantra en vous rendant à votre rendez-vous. Imaginez-vous revenant chez vous, détendu, heureux, tout en vous répétant l’autosuggestion. Saturez-vous de cette phrase libératrice ; elle vous aidera à trouver la bonne attitude, ainsi que les mots qu’il faut au bon moment.

   Vous vous serez ainsi programmé pour la réussite. Votre entendement profond prendra cette formule comme vraie.

   Essayez cette technique ! Elle vous apportera des résultats au-delà de vos espérances. Résultat garanti !

 

 # Et j’ai crié … pour me libérer du trac !

 

   Le cri est parfois la technique la plus efficace et libératrice d’un excès de tension nerveuse, par excellence.

   Je me rappelle un jour que je devais animer une de mes toutes premières conférences. Un public de 40 personnes m’attendait. je me sentais noué au niveau de mon plexus solaire (zone très riche en circuit nerveux). Je ressentais le malaise et la sensation d’étouffement me gagner peu à peu, au fur et à mesure que je m’approchais kilomètres après kilomètres de la salle de conférence.

   Puis, je me rappelais une émission de télévision que j’avais regardé quelques mois auparavant sur la préparation d’un grand chanteur de variété de l’époque pour vaincre le trac ; Jacques Dutronc.  Il pratiquait une forme de cri primal avant d’entrer en scène.

   Cette technique est une nouvelle approche, et permet de libérer le trop plein d’énergie et de tension nerveuse qui cause le trac. Le cri permet en outre de se libérer en recouvrant une relative harmonie par l’expression du verbe. 

   Alors, j’ai crié !

   Crié très fort même dans ma voiture. J’ai tout de suite ressenti un mieux être. Une nouvelle fois, j’ai exprimé ma peur par un nouveau cri à peine arrivé sur le parking où je devais stationner. La tension avait presque disparue au moment où j’ai franchi la porte de la salle. 

   Pour réussir cette technique du cri primal, il est nécessaire de rassembler en un point imaginaire les motifs de tension. Ce point peut-être au niveau du plexus solaire (trois pouces au-dessus du nombril)

   Mais le plus important est de canaliser en un point cette étape avant d’expulser votre cri. Le risque serait, si vous ne respectez pas cette étape de vous liquéfier de bonnes réserves nerveuses pour la suite. Car, je vous rappelle que le trac est un bon ami qui vous aide à réussir votre challenge.

   Donc, ensuite, quand vous avez canalisé cette énergie en surplus, mettez-y toute votre force, pour que toute votre peur puisse s’extérioriser et CRIEZ !!!

  Un conseil tout de même pour vaincre le trac avec cette méthode originale, il faut bien le reconnaître ! 

  Attendez de vous rendre au beau milieu de la campagne et dans votre voiture, ou encore dans un endroit désert pour crier..

 

 # La technique du scanner mental pour vaincre le trac avec votre esprit

   Un constat qui peut vous aider psychologiquement – et qui peut vous aider à passer ce cap est d’exprimer par des mots ce que vous ressentez.

  Faites un rapide scanner mental des zones de votre corps qui sont affectées par la sensation de trac. Puis, décrivez-les à haute voix. 

  Par exemple, affirmez ainsi : « Je sens ma gorge sèche » , « J’ai les mains qui tremblent », ou encore, « j’ai la voix chevrotante »

  Le fait de dire ce que l’on ressent est une méthode du docteur Kurosawa qui est très efficace pour apprendre à gérer ses émotions – et donc de diminuer le trac. 

  On estime, enfin que presque 80 % des gens souffrent de trac en situation de faire face à une personne d’autorité supérieure ou lorsque l’on doit faire face à un groupe de gens.

   Vous n’êtes donc pas seul ! (c)

   Didier Pénissard Coach

Comment développer sa confiance en soi ebook gratuit

Problème de confiance en vous ? Des solutions pratiques dans ce guide gratuit à télécharger => ICI  

 

– Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club –
https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

Tags: , , , , , , ,