« Je n’arrive pas à m’affirmer »

Solutions …

Je n'arrive pas à m'affirmer "Si vous même, vous pensez que vous n'arrivez pas à vous affirmer suffisamment, ne désespérez pas. L'affirmation de soi s'apprend"

« Si vous même, vous pensez que vous n’arrivez pas à vous affirmer suffisamment, ne désespérez pas. L’affirmation de soi s’apprend »

 

   Quand j’ai connu Catherine pour la première fois, c’était au poste de secrétaire de l’atelier de réparation.

  Dans la concession automobile ou je travaillais, son regard était fuyant. Elle essayait d’abréger la conversation quand j’essayais de lui parler.

  

coche.jpg # Son affirmation de soi l’a boosté dans sa promotion 

 

   J’ai très vite compris de Catherine souffrait d’un cruel manque de confiance en elle. 

   7 ans plus tard, alors que j’avais décidé de me mettre à mon compte, je décide de voir mes anciens collègues. Catherine était toujours secrétaire. Le regard toujours aussi fuyant. Elle n’était plus au même poste.

   En échangeant quelques mots avec elle, je compris sa terrible frustration… Sa « remplaçante », Valérie, moins performante qu’elle,… gagnait 200 euros de plus !!! 

   Comment cela était-il possible ? 

   J’ai senti que les larmes n’étaient pas loin de sortir quand elle m’expliquait cette »injustice ». 

–« Tu comprends Didier, moi je traitais les factures et les ordres de réparations en 2 fois moins de temps… Et c’est elle qui a été augmentée »– 

   Puis, j’ai été discuter avec Valérie. Son regard était franc. Contrairement à Catherine, elle cherchait à dialoguer, me connaître. Il est clair que Valérie possédait un « PLUS » que Catherine ne possédait pas. 

   Elle s’AFFIRMAIT ! 

   Elle avait affirmer et défendu ses compétences auprès de son chef de service. Ses 200 euros de plus venaient de son pouvoir de s’affirmer ! POINT ! 

 

coche.jpg # Comment s’affirmer en vous déprogrammant ? 

 

   Il y a d’abord des causes à ce problème d’affirmation. Très souvent, les origines viennent de l’enfance. Nos parents, éducateurs nous ont formaté avec des phrases du style : 

– « Tais-toi quand on parle ! »

– « Fais pas ceci, fais pas cela ! »

– « Sois sage ! »

  Ces injonctions, même si elles partent d’un bon sentiment, finissent par devenir de puissantes  et impressionnent notre inconscient.  Quelques années plus tard, on a peur se s’exprimer, d’oser et de s’affirmer.

 Il convient donc, d’inverser le processus en « déprogrammant » nos mécanismes internes psychologiques par des suggestions inverses :

 « J’ai le droit de m’affirmer »  

« Dire mon avis est bon pour moi »

« Je suis chaque jour plus assuré(e) »

 « Plus je m’affirme et plus je suis heureux(se) »  

 Il faut si possible avoir en tête ces pensées et les répéter en état de mi sommeil (ou d’auto hypnose) afin qu’elles s’imprègnent mieux dans nos mécanismes internes inconscient. 

 

coche.jpg # Comment formuler une demande, un refus?

 

   Osez les annoncer de manière très explicite.

   Expliquez pourquoi vous voudriez ceci, pourquoi vous refusez cela. Si vous n’osez rien dire, rien demander, vous serez mal à l’aise, vous ruminerez et le comportement qui suivra trahira votre mécontentement.

   Utilisez le “Je”. Si votre amis passe des heures sur son ordinateur sans s’occuper de vous, ne dites pas d’un air exaspéré :  

 “Mais arrête un peu ta machine !”, là, c’est la dispute garantie.

  Dites plutôt : 

“Quand tu me délaisses trop longtemps, je me sens seule et frustrée. Je comprends que tu adores pianoter sur ton PC, mais j’aimerais exister un peu plus pour toi. Ne pourrais-tu pas m’accorder quelques instants ?”

   Même chose pour le refus. Votre copine vous demande de lui prêter une robe. Répondez d’un ton chaleureux mais ferme :  

 “Je suis désolée, mais je ne revois jamais ce que je te passe, ou alors en mauvais état. Je conçois bien que ça ne te fera pas plaisir, mais j’ai envie de garder cette robe pour moi.”

 Il est fort probable qu’elle vous répondra :

“C’est pas grave !” 

  Attention ! 

   Ne jamais porter un jugement sur la personne globale de votre interlocuteur (souvenez-vous des blessures narcissiques). Si vous dites à votre bru : “T’es trop souillon”, vous la blesserez et vous vous brouillerez.

  (c) Didier Pénissard 

Comment avoir confiance en soi>>> Souhaitez-vous que je vous apprenne les 3 clés de la confiance en soi ?

www.confiance-en-moi.com/

 

 

– Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club – 

https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg    C’est ICI et Gratuit !

 

 
Tags: , , , , , , , , , , , , , ,