« Comment Vous Exprimer Efficacement et Convaincre ! »

Comment parler en public Trop souvent, un manque de préparation est la cause du malaise pour parler en public. Une communication efficace exige un minimum de préparation psychologique

Trop souvent, un manque de préparation est la cause du malaise pour parler en public. Une communication efficace exige un minimum de préparation psychologique

 

 Je vais vous faire une confidence.

Quand je repense aux « terribles » difficultés que j’ai connu il y a plusieurs années quand je devais parler,  je me dis que cette nouvelle rubrique peut vous aider.

Croyez-moi, j’ai « souffert » de ne pouvoir m’exprimer correctement. Un sentiment de honte parfois.

 Ce problème est enfin réglé ! J’ai appris des techniques. Et le plus merveilleux, c’est que cela marche !

La preuve ; C’est aujourd’hui ma profession – Conférencier -.

Savoir parler avec efficacité et faire passer vos idées, voilà une belle ambition de développement personnel.  Il y a beaucoup d’avantages à bien s’exprimer. Notamment:

>- Convaincre par vos idées d’autres groupes de personnes, 

>- Obtenir une augmentation de votre patron par des arguments convaincants, 

>- Séduire la personne en face, 

>- Obtenir l’assentiment des autres, 

>- Devenir un leader, 

>- Développer votre prestance et donc en parallèle votre succès, 

>- Posséder  du magnétisme personnel.

Je vais tenter sous cette nouvelle rubrique de vous donner des techniques, des secrets qui m’ont aidé à réaliser mon rêve : parler avec aisance. C’est tout le bonheur que je vous souhaite.

La nouvelle rubrique sera comme les autres, mise à jour régulièrement. Consultez-la souvent et surtout : METTEZ EN PRATIQUE votre NOUVEAU POUVOIR.

 

Comment vous faire comprendre ! 

 

  Un jour l’idée de m’enregistrer lors d’une conversation entre amis, me fît découvrir ceci de surprenant :

  Je parlais vite !  Trop vite.   Tellement vite, que je n’arrivais pas moi-même à me comprendre.

  Oui, certains mots passaient à la trappe. Donc, les autres devaient eux non plus, ne rien comprendre à ce que je disais.

  Pour être franc, le moment a été pénible pour moi. Me ré-écouter. Un cauchemar. Pourtant, j’ai fais le premier pas (le plus important) vers le but premier de l’expression :

  Me faire comprendre.    Or, si vous avez des difficultés à vous exprimer, c’est sans doute que vous avez tendance à parler vite. 

  Les solutions : Commencez par RA-LEN-TIR votre débit oral !

Vous allez constater deux avantages :

1 – Vous êtes plus relâché(e) et détendu(e)

2 – Vous êtes mieux compris(e)

  Les plus grands orateurs parlent avec un débit un peu plus lent. La compréhension est meilleure et de fait, plus convaincante. 



Comment vaincre le trac !

 

  Savez-vous que 80 % des gens déclarent que la peur de parler en public fait partie de leur plus grande phobie ?

  Vous n’êtes donc pas seule face à ce problème. Voici quelques pistes qui peuvent vous aider à vaincre cette impression désagréable avant et pendant votre intervention.

  Ne pas anticiper les difficultés :

  Pourquoi voulez-vous que cela se passe mal ? On n’a jamais vu quelqu’un ressortir d’une intervention dévoré par son public. Dans 9 cas sur 10 les interventions se déroulent normalement.

  Marchez, marchez, marchez encore :

Vous êtes à quelques heures de votre intervention. Vous sentez que votre estomac se noue… La panique. Réagissez en « brûlant » votre excès d’ adrénaline. Ce sont vos hormones de stress qui déclenche cette impression de malaise.

Alors, marchez ! Faites de longues distances si nécessaire, mais mettez-vous en mouvement. L’effet sera bénéfique, car il va consommer votre excès d’adrénaline. De plus, la marche libère l’esprit. Elle favorise les idées et débloque les tensions nerveuses en fluidifiant votre énergie.


Pour
Le contrôle de l’esprit est primordial !

Pourquoi penser que votre intervention va mal se passer ?

C’est inutile. Pire, vous vous programmez à l’idée qu’il va y avoir un problème (d’élocution, d’assurance, de clarté…) Comprenez que « se faire du mauvais sang » ne sert strictement à rien.

 Pensez le plus possible dans l’instant présent. Seul le moment présent est celui compte. Programmez-vous mentalement avec cette phrase :

« Tout c’est bien passé ».

Répétez-là pendant plusieurs minutes avant d’entrer en scène.

 

 Comment bien vous préparer ?

Vous avez préparé un Powerpoint, parfait ! 

Maintenant , travaillez votre sujet à fond. Plus vous maîtriserez votre sujet et plus vous sentirez à l’aise. Trop souvent, un manque de préparation est la cause du malaise. Connaissez votre sujet sur le « bout des doigts » et tout se passera conformément à vos attentes.

Le jour de l’exposé !

La principale erreur est de considérer son auditoire comme des « ennemis ». De les appréhender comme des personnes qui vous « jugent ». C’est faux ! En réalité, quand on interroge les participants et qu’on leur posent la question :

« Que pensez-vous de l’intervenant(e) ? »,

La plupart répondent, il (elle) se débrouille bien. Beaucoup en réalité essaient de vous aider. Il y a un phénomène de groupe qui se forme pour vous aider psychologiquement.

 

Vous avez des amis en face !

  Pensez à cette idée. Vous êtes « entre amis ».

  On n’a pas peur de ses amis. Si vous vous faites une image du groupe comme des inconnus (vous jugeant) vous allez vous mettre une « pression » inutile… et fausse.

  Dites-vous intérieurement que vous avez des amis ou à défaut des « alliés ». La réalité est que l’immense majorité des gens en face VEULENT que vous réussissiez votre intervention. c’est une idée fausse que de croire que vous avez des ennemis en face.

 

 Commencez par une blague !

  Il faut souvent « casser la glace » dès les premières minutes.

  La petite blague dès les premières minutes est très efficace pour détendre l’atmosphère. C’est un moyen employé par les grands orateurs pour créer immédiatement un climat convivial. Toutefois, veillez à ce que cette technique corresponde bien au public concerné.

  Dans le doute, ne le faites pas (milieu professionnel par exemple ou alors, utilisez une « anecdote souriante » correspondant à votre métier).

 

 Dites ce que vous ressentez !

 

  Là il s’agit d’un secret que je vous dévoile. Quand moi-même lors d’une conférence, le taux d’adrénaline était trop monté, je dis ce que je ressens. C’est à dire que vous devez être « authentique et sincère », plus une forme d’empathie va se former autour de vous.

Comment « dire » ce que vous ressentez ?

En exprimant votre ressenti de vos émotions. Par exemple en disant :

– « je vous vais vous  faire une confidence, j’ai eu un peu peur ce matin lorsque je suis entré(e) dans cette salle ».

Ou encore,

-« Excusez-moi mais je suis un peu intimidé(e) ».

  Le fait de dire ce que vous ressentez produit deux effets :

1 – Vous exprimez votre émotion.

2 – L’empathie (l’envie de vous aider) est créée. 

  Le public adore avoir un véritable « être humain » en face. Si vous exprimez par des mots votre ressenti, vous vous mettez immédiatement le public dans votre poche. Comme une mystérieuse  alchimie, les gens ont portés à vous aider psychologiquement car vous avez montré votre faiblesse.

  Le plus étonnant est lorsque l’on dévoile une faible en l’affirmant, un phénomène d’empathie se créé. C’est un grand secret des communicateurs !

 

 Libérez vos gestes !

   Si vous restez figé(e), que vos gestes sont courts, alors vous allez vous sentir « bloquée » tant dans vos paroles que dans votre expression en générale.

   Bougez, déplacez-vous pendant l’exposé. 80 % de la communication est dans les gestes.

   Ne négligez pas cette aspect. Le trac diminue d’autant dès que le corps bouge. La fonction du corps est de se mouvoir. Bougez et les idées viendront en abondance. Le geste libère votre créativité.

 

 Respirez profondément !

  On l’oublie trop souvent mais quand on adopte une respiration courte et rapide, on se « stresse » et le trac en devient la conséquence.

  Prenez pendant quelques minutes le contrôle de votre respiration. Elle doit être profonde et lente.

  Si vous faites cet exercice respiratoire 5 minutes avant votre exposé, vous serez beaucoup plus calme et détendu(e). Aussi, veillez à faire un auto-contrôle de temps en temps pour modifier – volontairement – votre débit respiratoire.

 

Oubliez-vous !

  La cause principale du trac est que les personnes affectées par ce problème est qu’elles s’observent en permanence. Elles se jugent, s’auto critiquent. Oubliez-vous !

  La technique est purement mentale. Vous devez vous « intéresser aux autres ». Observez leurs tenues, leurs comportements.

  Plus vous allez porter un intérêt et votre curiosité aux participants, plus votre conscience vous oubliera. En vous oubliant vous éliminez 70 % des causes du trac.

 (c) Didier Pénissard coach

Investissez en vous-même !

Apprendre à parler en public en 90 jours

Comment Apprendre à Parler en Public en 90 jours => Programme complet

« Comment Vaincre la peur de parler en Public » 

 

 – Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club

http://idata.over-blog.com/0/06/61/73/oeil/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

 

Tags: , , , , , , , , , , , ,