Comment développer son intuition instantanée ?

19
69

 « Comment Développer son Intuition Instantanée ? »

Témoignages fascinants de personnes ayant développé leur intuition flash
« La science commence à s’intéresser de près à notre 6 ème sens. Il est possible d’apprendre à se fier et développer son intuition dans notre » (c) image Flickr

   Aujourd’hui, j’ouvre un peu plus les portes des thématiques qui nous intéressent ici.

   Au-delà du développement personnel, je m’immisce dans un domaine « supposé » mais qui existe réellement.

   Je veux parler de l’intuition

   Si vous n’y croyez pas, alors, je ne veux pas vous heurter dans vos convictions. Gardez-les ! En revanche, si vous portez un intérêt sur ce sujet, cet article va vous intéresser. 

   Savez-vous que le domaine (pourtant controversé) de l’intuition est un secteur de la conscience qui a été très étudié ?

   Des dizaines d’études très sérieuses ont été effectuées sur cette fonction mentale

   C’est un domaine en friche de l’esprit humain. Pourtant, quand on interroge des milliers d’individus sur leur croyance (ou pas) à l’intuition, on obtient des chiffres renversants. Près de 8 personnes sur 10 répondent sans hésiter : 

« Oui, l’intuition, j’y crois »

    Ou bien, 

« Oui, j’ai plutôt une bonne intuition »

 

# Une tragédie minière perçue intuitivement avant par les habitants

    L’exemple le plus étonnant est celui de la catastrophe minière d’Aberland qui est arrivée en 1967 au Royaume Unis. C’est un cas qui été très étudié auprès des habitants.

   Un spécialiste de ces questions, Mister Barker, un enquêteur se rendit sur les lieux pour interroger le voisinage de la mine, les habitants et autres employés. 

   Or, le constat a mis en évidence un phénomène au limite du croyable. De très nombreuses personnes habitants près du lieu de la catastrophe ont eu l’intuition qu’il allait se passer quelque chose de terrible avant l’événement.

   D’après les nombreux témoignages de Barker, un nombre très significatif de personnes ont soit ressenti qu’une catastrophe allait se produire. D’autres habitants ont rêvé de la tragédie dans la mine.

 

# Le gouvernement Britannique ouvre un  bureau de collecte des intuitions

  Le chiffre a été tellement impressionnant de personnes concernées par ces intuitions précises, que le gouvernement anglais à lancé quelques temps après le « London British Premonition Bureau ».

  Cet organisme est chargé de collecter les intuitions d’individus lambda s’ils perçoivent des catastrophes à venir. Si, un nombre significatif est rassemblé (répétition de la même intuition dans un timing cohérent), une alerte est lancée pour éviter qu’elle arrive.

 Aussi, le « Stanford Research Institute » étudia 349 cas d’intuition (ou pré-sentiment) très probables ou authentifiés. Les conclusions sont stupéfiantes.

   La majorité des intuitions collectées, on constate qu’elles se produisent majoritairement :

1- lors de rêves nocturnes,

2- en état de rêverie ou hallucination.

    Le plus étonnant : 50% des intuitions correspondaient majoritairement à  des décès de proches (précognition la plus courante) qui se sont avérées exacts avec une précision stupéfiante.

 

 # Une zone du cerveau primitive siège de l’intuition ?

    D’après les recherches sur le cerveau, il semble de plus en plus probable que notre intuition trouverait son siège dans des zones assez primitives de notre cerveau.

   Notre région cérébrale nommée Néocortex est celle qui nous distingue des primates. C’est le siège de l’intelligence conceptuelle.

   Par exemple, face à une toile de peinture, nous sommes capables d’exprimer divers concepts d’analyse et de réflexion, de jugement très variés.

    Le corps striés qui abrite la zone du Thalamus et hypothalamus est une sorte de cerveau archaïque qui gère les comportements innés, le métabolisme, régulations psychologiques.

    Le Rhinencéphale est un relais entre le cerveau archaïque et le néocortex. Il dirige les fonctions olfactives (rhino – nez). Aussi, il commande le stress et règle les émotions, l’instinct … et serait la zone mère pour développer son intuition.

  

# Les conseils d’un expert scientifique de renommé mondiale pour développer votre intuition

    Le Dr Stanley Krippner expérimente cette technique dans ses laboratoires du  Maimonides Hospital de Brooklyn.

   C’est un spécialiste reconnu des états particuliers de la conscience, comme le rêves ou les états d’hypnose.  Il a observé que l’intuition se manifeste beaucoup mieux lorsque la conscience logique est mis au repos.

   Les états de rêveries sont plus propices à l’émergence des intuitions.

   Son protocole nous invite à penser intensément à ce que l’on veut obtenir comme information. Un niveau de concentration soutenu doit se produire afin de cibler sa demande.

   Puis « relâchez » votre en imaginant une série de rêves, une escapade mentale (nuages, reflets de la lune sur l’eau). C’est une phase particulière qui doit conduire les zones de l’esprit à ralentir son activité mentale logique.

   Les solutions intuitives ou pressentiments ont tendance à apparaître au moment le plus inattendu. Il faut être très « ouvert » d’esprit sans chercher à analyser pendant que les intuitions parviennent à la conscience.

   Le Professeur Shuartz dit :

 Ne dites pas « je cherche », mais j’examine la solution

  

# Le rôle fondamentale de croire en ses facultés intuitives

    Une des premières conditions pour développer votre intuition est de croire en elle.

    Une étude menée par une équipe de scientifiques qui étudient de près ces phénomènes, les professeurs Targ et Puthoff, ont mis en évidence que sur deux groupes de personnes, celui qui avait le plus d’intuition fiable était celui qui croyait en ses capacités intuitives.

  Alors que le second groupe, qui lui ne semblait jamais obtenir des intuitions fiables, ne pensait pas être doté de cet attribut, obtenait systématiquement des résultats plus faibles.

    Il semble en effet que la conviction de posséder une capacité de percevoir des niveaux différents de champs subtils d’informations soit la clé pour ouvrir les portes de notre intuition.

  

# Développer son intuition peut nous rendre beaucoup de services

    Même si les outils d’aujourd’hui semblent rendre l’intuition rangée au placard, on oublie trop que nos sens, notre analyse ne peut pas toujours déduire ce que nous devons faire quand :

 – Nous devons prendre une décision difficile aux choix ardus,

 – Nous avons besoin de bien cerner si une personne est fiable (travail, recrutement, affaires…),

 – Nous devons être guidé vers une bonne opportunité,

 – Nous devons trouver une place de parking.

    Après tout, les personnes chanceuses usent de leur intuition de manière plus active que les autres… 

(c) Didier Pénissard Coach

guide gratuit pour développer son intuition
« Ce guide gratuit pour développer son intuition vous révèle des techniques scientifiques pour la contrôler »

>>> Télécharger Gratuitement le Guide Pratique:« Comment Développer son Intuition Flash » Cliquez ICI

 

Plan du site –     Page d’accueil –    Boutique du club – 

https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

19 Commentaires

  1. merci beaucoup Didier, ce dossier fut trés intéressant, reste à appliquer vos conseils !
    pour l’ex 2 , faut il être en hypnose et à ce moment là il faut enregistrer le récit merci encore pour votre générosité cordialement.

  2. Didier, j’ai beaucoup apprécié votre guide sur l’intuition. Et on se rend compte que tout peut être inter-relié : l’intuition, les ‘flash’, la petite voix intérieure, l’imagination, la visualisation, (telle que présentée dans le guide)) ou même aussi la télépathie… Et je crois également que la moindre analyse d’une intuition peut bloquer son éclosion car c’est le côté droit (créatif et imaginatif) du cerveau qui est sollicité ici. En tant que clairvoyante, j’en sais quelque chose car l’intuition et les flash sont de précieux outils pour nous.

  3. Votre livre est convaincant, vues les etudes sérieuses qui ont été menées dans ce domaine. j’ai appris de nouvelles choses comme par exemple les quelques dispositions favorables a l’intuition que l’on doit adopter,et j’aimerais que vous insistiez beaucoup sur le fait que la maitrise de soi doit etre acquise car je pense que c’est le premier et véritable obstacle sur la voie de l’intuition, j ai moi meme prévu d acheter votre CD virtuel hypnoméditation quand j’aurai les sous, merci.

  4. Bonjour vous tomber bien , j ai pense a l acteur mous diouf vendredi après midi , l idée de sa mort a traverse mon esprit , est décède samedi . Vendredi dans la nuit j ai rêve que la responsable du magasin de l Onglerie de ma ville allait ouvrir un nouveaux magasin , je l ai vu samedi elle m’ a confirme qu elle avait ce projet car il lui restait encore 15 ans peur être pas dans notre ville mais elle a ce projet . En ce moment les intuitions sont bonnes , que me conseillez vous pensez vous que j ai des capacités a ressentir les événements cela me fait un peu peur .. Merci de votre réponse.

  5. Vous avez raison, vous semblez bien avoir des intuitions fiables et fréquentes. ça se développe quand ont les orienter dans d’autres domaines plus « utiles ». Néanmoins, une étude approfondie révèle que 80 % de nos intuitions soudaines sont liées à des situations de décès (si on ne les maitrise pas)

  6. Bonsoir Didier, j’expérimente régulièrement une façon d écouter mon intuition qui consiste à demander l’information et ensuite à attendre les signes qui vont me donner la réponse. Bien sûr, il faut être très vigilante et observatrice. Mais j’ai toujours la réponse juste. Récemment encore, je m’interrogeais sur le point de savoir si une personne que j’avais bien connue était morte ou non (la personne en question avait la maladie de Parkinson et je n’avais plus de nouvelles). Peu de temps après, j’ai remarqué que la grande horloge de ma cuisine s’était arrêtée. Sur le moment, je n’ai pas compris, et puis… j’ai compris… Comme par enchantement, la pendule s’est remise en marche toute seule et elle fonctionne très bien… J’avais ma réponse…Je suis en admiration devant le cours de l’univers…Bien à vous.

  7. Bonsoir, Vous avez dû recevoir un bout de message, désolée je tape un peu trop vite. Je vous disais donc que votre guide est très intéressant. Je l’ai lu en entier. Je n’ai pas encore fait l’exercice bien sûr, mais je crois que le plus difficile sera de ne pas analyser. Car mon gros défaut est que j’analyse tout, « pourquoi ci, pourquoi ça, c’est pas logique, etc. » Mais je tâcherai de m’en abstenir. J’ai de temps en temps des pressentiments.
    Vous n’êtes pas là pour écouter – ou plutôt lire – mes ennuis, vous avez autre chose à faire, je vous dirai donc simplement que j’en ai eu un récemment, début avril, quelque chose que je n’aurais jamais soupçonné, ni pu penser.
    Eh bien, c’était un pressentiment !
    Il m’arrive aussi d’avoir des ressentis, c’est à dire rien de précis, mais l’idée d’un « moment qui va être bien » ou l’inverse. C’est marrant, parce-que votre guide correspond à ce que je cherchais exactement. Une réponse précise.
    J’ai téléchargé aussi le guide sur les réponses dans les rêves. Car figurez-vous qu’au début de ce fameux mois d’avril j’ai prié (je suis catholique) pour avoir la réponse dans mes rêves, car j’y crois. Je me souviens m’être réveillée en me disant : « ça y est, j’ai la solution » (la réponse en fait), j’ai essayé de m’en souvenir, et le matin plus rien !!
    J’aurais dû noter. Et depuis plus rien. Je ne demande donc plus rien, car je n’attends rien. Je suis tombée sur votre site car en fait je m’intéresse en ce moment au travail que l’on peut faire sur le subconscient. Mais il faut dire qu’en ce moment, pour moi, me persuader de choses positives est très très difficile, car forcément je n’y crois pas (au positif, pas à l’exercice). Si je commence à vous expliquer je tombe dans le « hors sujet » … et là j’ai un 0/20 (il faut bien plaisanter un peu). Mais je crois pour finir, que cette année est une année bien pourrie !!! je suis désolée de vous dire ça … j’espère ne pas vous casser le moral.
    Merci en tout cas d’avoir lu ce message. @ bientôt. Mireille

  8. Bonjour Mireille, Merci pour votre intérêt pour mon petit guide sur l’intuition.
    1. je vous rassure, il est possible de ralentir (mais pas de supprimer) l’activité de votre analyse. Il faut le bon protocole.
    Si cela vous intéresse, j’ai mis au point une technique nommée « hypnoméditation » qui vise à ralentir l’activité du mental pour accéder à cet état privilégier de lâcher-prise, si importent pour développer votre intuition.
    (J’ai mis le lien en bas de cette réponse)
    2. Je ne pense pas qu’il faille absolument « croire au positif ». Mais, plus de le créer. C’est pour quoi, je conseille souvent à mes correspondants d’associer – sans tarder – l’action aux pensées dynamisantes. Sans quoi,
    le doute de l’attente peut survenir (mère de l’échec).
    Lien Hypnoméditation :
    http://www.s149926057.onlinehome.fr/4.html
    Votre Bien Dévoué, Didier

  9. Je vous remercie pour la mise à disposition de votre guide sur l’intuition et pour votre conseil. Dans vos exemples je retrouve des situations connues ( trouver des places de parking, me perdre avant d’aller à un rendez-vous lorsque je suis trop en avance et arriver juste à l’heure, trouver un renseignement capital en allant où il faut. Je pense progresser avec votre méthode .Je note ce qui se passe. Encore merci, bonne fin d’année à vous

  10. Bonjour Didier, J’aimerais vous exprimer mon entière reconnaissance pour tous les efforts que vous avez jusqu’alors fournit quant à mon bien être mental, psychologique et physique à travers vos divers enseignements et ouvrages. J’ai été fort édifiée j’avoue même que cela a changé positivement ma vision du monde et considérablement augmenté ma confiance en moi, je me suis surpassée. Aujourd’hui je ne suis plus la même et cela je vous le dois en partie, merci. J’ai été également séduite dernièrement par votre ouvrage sur l’intuition : « Apprenez à écouter les messages qui viennent de l’intérieur » et j’aimerais vous soumettre mes quelques inquiétudes voir incompréhensions sur le sujet. En effet l’on définie l’intuition comme une perception ou une connaissance spontanée de la vérité sans l’intervention du raisonnement. C’est une faculté de comprendre, de deviner. Et j’ajouterai que c’est aussi une capacité à réagir immédiatement et positivement dans une situation décisive aux enjeux considérables. J’ai aimé votre réflexion concernant l’état d’esprit à se forger. Effectivement il faut y croire car comme le disait Anatole France : « C’est en croyant aux roses qu’on les fait éclore. » de même qu’ARISTOTE le réaffirmait : « Nous sommes ce que nous répétons chaque jour ». Le processus que vous avez décrit pour l’amélioration de l’intuition peut être applicable certes pour un exercice d’entrainement à un développement ultérieur de l’intuition, non pas pour une réponse intuitive immédiate. Pourquoi dis-je cela ? Je prends l’exemple d’un général avec ses troupes sur un champ de bataille. Evoluant, voilà une alerte de présence de troupes ennemies plus nombreuses en direction vers eux. Encore à distance raisonnable pour reculer ou attaquer, il n’y a plus assez de temps il faut prendre une décision au plus vite, tous attendent le regard fixé en direction du général… ce dernier sous pression hésite encore, « plus que quelques minutes et ils sont là, vos ordres Général ! », lance un militaire du rang. Que décider ? Ceci est une situation où l’on a le plus au monde besoin d’une bonne intuition et dans les brefs délais. Votre dissertation se résume à une méditation et à une visualisation avec une mise en quarantaine de la conscience subjective et de tout jugement personnel. Cela fonctionne et je le dis de mon expérience car j’ai eu à les exercer étape par étape comme décrit dans le livre. Toutes ces séances d’autohypnose, d’hypno méditation surtout la méditation psi ont un but précis, celui d’avoir réponse à la requête. J’ai bien peur de constater que de tels procédés ne soient d’aucune manière le résultat d’une quelconque intuition mais le résultat d’une loi universelle : la loi d’attraction. Ainsi que Zig Ziglar le déclarait : « si vous voulez atteindre un but, vous devez voir le but dans votre propre esprit avant que vous arriviez à votre but » ; votre esprit sera orienté par les choses que vous verrez, imaginerez et désirerez le plus souvent. Et de déduction ; « Le rêve qu’on a en soi, on le retrouve hors de soi. », Victor HUGO. En effet, il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité. Il est primordial et je l’admets comme vous, de connaître les lois cosmiques car ces lois nous mettent en harmonie avec l’univers et nous permettent d’atteindre le plein potentiel et s’il se trouve être des améliorations que nous voudrions apporter à notre être spirituel et physique la conscience cosmique ne saurait que nous apporter la connaissance nécessaire. Pour réussir dans tout cela je reviendrai sur le point essentiel de l’état d’esprit, de la motivation et j’ajouterai cette pensée de Bill Cosby : « pour réussir, votre désir de réussite doit être plus grand que votre peur de l’échec. ». De tout cela je n’oublierai pas de vous poser la question à savoir comment vous préconiser développer une intuition rapide, précise et spontanée d’un sujet dans une situation complexe car je crois que vous convenez avec moi qu’on ne peut se mettre à méditer, à visualiser et de surcroit, être dans un état d’attente devant une telle situation qui ne nous laisse même plus temps à réfléchir. J’ose espérer que vous aurez égard à mes inquiétudes et éventuelles incompréhensions sur le sujet. Je laisse libre cours à votre dévouement, merci.

  11. @ Matina Merci de votre message très intéressant. Pour la question, eh bien si, c’est en travaillant sur certains exercices de méditation et densification de la pensée que se développent ensuite les séquences d’intuition plus spontanées. Donc, plus on les pratique, plus les possibilités de percevoir à un moment soudain et opportun des flashs intuitifs fiables. Comme une forme d’action mentale à deux niveaux, la première pour recevoir des messages plus détaillés, plus précis… Alors un état de conscience particulier est nécessaire. Puis, avec l’entraînement que je viens de citer, les messages intuitifs se font plus spontanés quand les opportunités se présentent (et elles se présentent très souvent en réalité).

  12. Bonsoir Didier, merci pour ce guide sur l’intuition qui est très intéressant. ( j’ai souvent des intuitions
    et j’ai évité un accident de voiture grace à un pressentiment)

  13. Bonsoir Didier,

    Avant tout, je vous remercie de tous vos bons conseils et de votre temps que vous mettez à disposition de façon si gracieuse.
    C’est souvent au clair d’un rayon de lune que je vous lis. Au calme et dans le silence c’est là que mes questions et mes doutes se reposent en vous écoutant.

    J’ai suivi vos leçons sur la prise de décision. Je dois dire que votre vidéo est tombée à point.
    Stagnant dans une situation particulière depuis quelques mois, j’étais ou plus tôt je me sentais  »coincée » et surtout paralysée de pouvoir faire d’autres choix.
    Je ne savais plus par quel bout prendre la situation. J’ai donc pris sur votre exemple et 3 points plus tard… je prenais ma décision. En effet, sans décision les choses n’avancent pas !
    Aussi, la peur, ici pas la peur de l’échec mais la peur de revivre l’enfer duquel je sortais.
    J’ai franchi le pas et continue d’avancer. Je ne le dois qu’à votre vidéo conférence. Merci.

    Dans l’histoire qui m’a préoccupé, histoire Kafkaienne, j’ai été aux prises avec un médecin qui m’a donné de fausses informations afin de ramasser le pactole. Hélas, il n’y a pas d’autre mot.
    Mon intuition? J’ai refusé de l’écouter. Refusé totalement? Non. En fait, j’écoutais les autres me dire… oui mais il faut attendre .. oui mais tu veux aller trop vitre… oui mais…
    Oui mais, moi je  »sentais » que cela n’allait pas. Je posais des questions auxquelles je n’avais jamais de réponse, pire des réponses contradictoires d’une semaine à l’autre !
    Les signaux visibles et bien réels étaient donc là… mais en même temps, vu que c’est un médecin, vous faites confiance et vous faites en sorte de vous en convaincre surtout !
    Des tonnes de choses étranges ont commencé a se produire, je prenais la route pour me rendre chez lui et me retrouvais en sens opposé, j’arrivais en retard (très tard), j’ai commencé à perdre du poids, j’ai commencé à déprimer très gravement, je me suis isolée complètement, bref j’ai fait traverser mon enfer à mes proches au point où ils se sont affolés. Moi aussi d’ailleurs.
    Mais dans cette dépression organisée (vous l’a-t-on déjà sorti celle-ci?) mon instinct de survie a été le plus fort.
    Et en bonne bretonne têtue que je suis, je l’ai affronté. Quelques jours plus tard, je prenais contact avec un avocat qui me sortit de là avec raison.
    A l’instant même où j’explique la situation à mon avocat et que celui-ci me répond : ‘ il faut mettre un terme immédiat à tout cela !’ Je me suis sentie comme apaisée, soulagée, légère…
    Il faut savoir que ma démarche envers l’avocat n’était pas dans le but de stopper le traitement. (naïveté et bêtises quand tu nous tiens !) En fait, j’avais juste besoin d’un conseil. Et voilà que j’ acceptais à mon plus grand étonnement la décision de mon conseil. J’acceptais de postposer ces soins alors que quelques mois plus tôt j’aurais tout donné pour que tout ailles au plus vite. J’étais prête à payer une petite fortune pour me sortir de ma situation. Et là, on me dit  » stop » et moi je me sens  »bien »?
    Inouï ! A ne plus rien comprendre . J’avais l’impression d’avoir rééquilibré la balance.
    Me rendant au rendez-vous suivant afin d’informer ce médecin de ma décision d’arrêter tout traitement chez lui, je me suis rendue compte d’une chose très importante. Ce fut soudain comme un éclair. Mon corps et mon cerveau avaient mis en route depuis le début de cette histoire tous les signaux au rouge !!!
    Chaque pas que je faisais en plus entraînaient inévitablement une réaction du corps ou un état de dépression qui s’aggravait.
    Hors depuis des années, je pratique la méthode  » De jour comme de nuit, tous mes intérêts travaillent pour moi  » tirée d’un bouquin, perdu dans un grenier sous une couche de poussière ..je pense que c’est un certain Docteur Murphy (?) l’auteur de ce livre.
    Ce fut vraiment une évidence, mes intérêts avaient travaillé pour moi!
    Je ne sais pas si c’est de l’intuition… en fait mon manque de confiance en moi, mon manque de confiance envers les autres… m’ont poussé dés le départ à une défiance. Je le sais alors je n’ai pas écouté. (Car parfois j’estime être trop pleine de préjugés.) C’est pour cela (entre autre) que je viens de m’inscrire à votre séminaire sur la confiance en soi.
    Car je suis persuadée, que la clé des choses se trouvent avant tout en nous.
    Il suffit parfois d’un simple mot pour faire  »le déclic », et ça j’en suis vraiment convaincue.
    Le tout est de trouver le mot mais aussi la personne qui va le prononcer car cela est vraiment très important.
    Quant à l’intuition pure, je n’en manque pas en général, j’en ai peut être trop parfois ce qui n’est pas nécessairement bon non plus, en fait si mais je n’arrive pas toujours à la  »décortiquer ». Ou plus simplement, je n’ai pas confiance en moi. Cela au moins j’en suis certaine.
    J’espère trouver la clé dans ce séminaire.
    Notez qu’en vous écoutant sur la vidéo, vous me décriviez (à me demander si nous avions pris le thé ensemble.) Je fus soulagée en constatant que vous n’aviez pas tout deviné ! 😉 OUff
    Pour en revenir à l’intuition, en effet, celle-ci se développe dans la pratique… être à l’écoute de  »soi » car oui, un geste, un mot, un je ne sais quoi peut mettre en éveil certains de nos sens qui vont alors donner des signaux (Je suis très madame Irma sur le sujet).
    J’apprends donc avec vous à  »voir » ces comportements à les décrypter. Malheureusement, il n’est pas toujours facile pour moi de me souvenir des mots ou des gestes et je garde plus des sensations qui alors ne sont plus vraiment explicables concrètement. J’ai encore du boulot !

    En ce qui concerne la confiance en soi, les grandes lignes vous me les avez lues. Les  »pourquoi » les  »comment on en arrive là », comme vous le dites est-ce vraiment important. Oui, d’une certaine façon à un moment donné il faut pouvoir se rendre compte de ce qui nous amène à de tel comportement.
    Mon parcours de vie n’est pas des plus simple, selon mes amis… c’est une tragédie. Je minimise en disant : une expérience de vie… toutefois j’aimerais que l’expérience s’arrête. Hors pour cela, il faut avancer et se libérer. Car je ne suis pas un animal de laboratoire aurais-je envie de dire.
    Quand vous dites on ne fait rien par peur de …parce que l’on pense que l’on est nul… alors on ne fait rien du tout car on reporte, on abandonne, on passe à côté… en se disant « ça c’est pas pour moi, je ne peux pas…  » bref tous ces mots je les connais par coeur.
    Mais le pire ce ne sont pas ces mots… c’est qu’on en arrive à des états de  »dépression » : on n’a plus envie ! Il manque le moteur, l’étincelle comme vous l’appelez.
    C’est ce qui me manque le plus aujourd’hui … ce petit pétard qui donne un sursaut pour avancer et se lancer sans tarder… car qu’est-ce que je peux tarder !

    Chez moi, en général je sais ce qui ne va pas.. mais je ne sais pas comment faire pour que ça marche. Et quand je trouve une clé.. c’est le moteur qui a des ratés …. et puis après … je perds la clé ! L’étincelle jaillit parfois sans prévenir et là tout me devient ou me parait possible, mais cet état est trop bref pour avancer.. la morosité revient plus vite que la pluie en Belgique…
    Le passé peut être joue un rôle important, ayant partagé la vie d’un maniaco dépressif bi polaire alcoolique – on reprend son souffle – (il était médecin) décédé de son addiction … ça peut laisser quelques traces mais aussi quelques chemins à ne pas suivre. J’en ai quand même appris pas mal surtout à rester honnête envers moi-même. C’est déjà pas si mal ! Et je peux dire que cela n’est qu’une excuse pour ne pas avancer.
    Je ne pense pas être tout à fait dénuée de qualités mais je ne sais pas comment les mettre en pratiques. Souvent je me dis  » tu manques de volonté » mais au plus profond de moi je n’ai pas cette raison. Alors je reporte ma  »non activité » sur des tas de choses qui en fait sont sans importances… la maison, la vie seule (avec 3 enfants), les factures, les ceci les cela.. bref tous les prétextes que l’on met en avant pour se donner bonne conscience (non, j’ai pas bonne conscience sur le coup!) La vérité c’est qu’il manque l’étincelle, la constance aussi dans cette mise à feu.

    Vous l’aurez constaté en me lisant, le sens de l’humour anime souvent mes mots. Arracher un petit sourire à quelqu’un qui vous « lit » (ben oui il est 3hoo du mat!) c’est déjà une belle réussite. Dans cette optique , je conte des histoires utopiques à des patcheuses non moins euphoriques sur un blog nommé pomcountry. En ferais-je un jour quelque chose de plus constructif?

    La suite au prochain séminaire….

    Je vous souhaite le meilleur de mes nuits et le bonheur de vos jours.

    Amicalement
    Sarah

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*