Affirmation de soi Comment sortir du lot en devenant vous-même ?

16
348

[ Affirmation de soi ]

Comment sortir du lot en devenant vous-même ? 

Affirmation de soi, Comment sortir du lot en devenant vous-même ?
L’affirmation de soi commence par vouloir être soi-même et de revandiquer sa différence. En étant vous-même vous affirmez l’être précieux qui sommeille au fon de vous (c) image Flickr

   La réunion de fin d’année dans la grande salle de l’entreprise réunissait l’ensemble du personnel de la concession et le patron.

   J’ai le souvenir encore pesant de ces « grandes messes » dans les salons feutrés autour de rafraîchissements.

   Le scénario était immuable d’année en année.

 

# Une remarque désobligeante de mon patron qui me vexe devient un catalyseur de réussite 

   Le sujet tournait autour de l’organisation du travail.

  Je n’ai pu m’empêcher de l’ouvrir, comme on dit ici. Je donne mon avis devant l’assistance médusée de mon impertinence. Je ne vois pas pourquoi je ne peux point donner mon avis, même si à l’époque j’étais juste un « petit » employé. 

   Devant mes collègues, la phrase assassine me revient de la part du patron comme un boomerang : 

      « On peut dire Monsieur Pénissard que vous avez perdu une belle occasion de vous taire » 

   Vexé, je relance en m’affirmant que j’ai essayé de contribuer au débat. Mais, la pique du patron est destinée à me signaler qu’à l’avenir je devrai rentrer dans les rangs. Loin de me rabaisser, elle déclenche en moi comme un effet catalyseur pour affirmer ma différence

 

# Le meilleur service que l’on a pu me fournir 

   Quand je regarde en arrière, je m’aperçois que cette tentative de vexation de mon ancien patron, a été pour moi la situation la plus salutaire et la plus profitable pour mon avenir. 

   Loin de m’inciter à me taire, par la suite, j’ai cultivé ma différence.

   Au sein de mon entreprise à l’époque, j’ai commencé à faire preuve d’initiatives nouvelles. Quand je voyais qu’une solution pouvait être  proposée pour améliorer les choses, je le faisais (même si cela provoquait les jalousies de mon chef). 

   Finalement, mon patron a commencé à m’apprécier car j’osais affirmer ma différence… Pour en faire un atout pour l’établissement. 

 

# Devenez vous-même ! 

   Pardonnez si j’emprunte à l’armée française ce slogan publicitaire (qui d’ailleurs ne leur correspond pas puisque par essence, l’armée est un ensemble de soldats qui doivent faire corps pour ne former qu’une entité) pour faire des recrutements. 

   Néanmoins, j’ai compris tout au long des ces années que pour sortir du lot et faire reconnaître vos talents, vous devez vous affirmer

   N’espérez pas vous faire une belle place dans la vie si vous labourez les terres déjà empruntées par l’immense majorité des « taiseux ». 

   Justement, repensez à la phrase destinée à me vexer (et me faire taire) de mon ex patron:

  « On peut dire que vous avez perdu une belle occasion de vous taire ».

 
 # Comment apprendre à vous affirmer ?

    Je ne vous demande pas de devenir un « rebelle » dans votre travail actuel.

   Cela pourrait vous coûter votre emploi; surtout à l’heure où le chômage explose. Mais, bien de cultiver votre différence de ton, de vision, de façon de faire.

 Pour cela, voici quelques conseils :

 

1. Prenez à contre-pied la pensée dominante

   Si on a tendance dans votre environnement à penser de manière linéaire, droite, mettez-y votre petit grain de sel en donnant un avis différent si vous le pensez sincèrement.

   On vous regardera avec de grands yeux,… et alors !

    N’ayez pas peur ! Les personnes qui prennent le contre-pied de la pensée unique sont les « éclaireurs » de notre monde. Soyez un éclaireur !

 

2. Ne vous mêlez pas du « quand dira-t-on » 

   On vous critique ? Tant mieux. 

   Pensez que les grands précurseurs de ce monde se sont TOUS fait plus critiquer que quiconque.

   Dites-vous que vos idées seront un jour acceptées et même sans doute encensées par la majorité plus tard. Les commérages sont des poisons que vous ne devez en aucune façon vous associer.

 

3. Apprenez à cultiver votre autonomie

   Celles et ceux qui se sentent obligés de travailler toujours ensemble auront bien des difficultés à s’affirmer.

  Elles deviennent des « silencieux ». Au contraire, tout ce qui peut encourager votre recherche d’autonomie vous apportera la libération de vos talents. 

   Distinguez que les personnes qui aiment travailler seules, sont souvent des individus à fort potentiel.

 

4. Dîtes plus souvent « je ne suis pas d’accord » 

   J’ai fait une remarque étonnante. 

   Dans ma carrière, j’ai observé que mes anciens collègues qui avaient le plus tendance à dire « NON« , (malgré les conflits qui pouvaient découler de leurs oppositions) étaient tous des personnes qui avaient évoluées professionnellement.

   Alors que les « béni oui oui » sont restés au statut quo et n’ont pour la plupart jamais évolués. 

   Dire « NON » est au contraire une preuve que vous n’avez pas peur de vous affirmer. Ce sont ceux-là qui sont sélectionnés et repérés pour de grandes missions.

 

5. Cultivez votre différence !

   Cessez de vouloir vous fondre dans le moule. 

   AFFIRMEZ-VOUS que Diable !

   On aime les personnalités qui expriment leur différence. De part votre voix, votre visage, vos conviction, vos talents, vous êtes différent de tout un chacun sur cette Terre.

 

# Pas une seule personne au monde n’est la réplique de vous. 

   Pas une seule personne au monde n’est la réplique de vous. Au contraire, si vous vous comportez en un « papier calque » vous finirez par devenir « transparent » dans notre société. 

   Finalement, mon patron m’a rendu un grand service le jour il m’a asséné sa phrase vexante :

      « Vous avez perdu une belle occasion de vous taire ».

   Il a réveillé en moi une volonté d’être moi-même. Pleinement moi-même. Depuis ce jour, j’ai décidé de faire le contraire de cela. C’est à partir de cet instant que j’ai commencé à réussir ma vie.

   Sortez du lot ! Soyez-vous-même  ! 

(c) Didier Pénissard Coach

Confiance en soi pdf gratuit
Comment Avoir Confiance en soi pdf gratuit

 >>> Téléchargez Gratuitement  le Guide: « Comment Développer une grande confiance en soi » 

– Plan du site –      Page d’accueil   –    Boutique du club – 

https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

16 Commentaires

  1. Je suis d’accord avec l’article étant de nature affirmée…je n’aime pas les stéréotypes, les protocoles…me fondre dans la masse est d’un ennui général selon moi ! Est-ce que la nature n’a qu’une seule fleur et de même couleur non ?

    Alors pourquoi devrions -nous tous portez des jeans de forme cigarette, blue, avec taille basse ? pourquoi les femmes devraient-elles toutes porter des strings, siliconer fesses, seins et lèvres, devenir blondes, minces pour toutes se ressembler ?…

    La vrai beauté réside dans la différence sinon on finit par ne plus être remarquée…il n’y a pas UNE beauté mais des beautés quoique les média en disent !!! Tout le monde n’aime pas les tulipes mais est-ce que les tulipes n’ont pas des fans pour autant?Alors garçon bodybuildé ou pas ? chacun peu séduire une tranche de population…et là je ne parle comme exemple que de l’aspect physique mais il en est pareil de l’aspect intellectuel et autre ! Pour détrôner quelqu’un en place au travail, dans un couple si tu n’est pas différent de l’individu à détrôner, tu as aucune chance je pense!

    Par contre si je suis d’accord avec l’idée de l’article, je dois avouer que dans la pratique c’est fastidieux d’aller ainsi à contre courant…à l’école comme je n’avais pas le droit de sortir et d’inviter, comme je m’habillais pas en marque comme les autres et que je voulais rester vierge jusqu’au mariage, j’ai toujours étaient rejeté TOUTE ma scolarité !Au travail, après 5 ans d’activité, j’ai toujours été licencié du fait qu’on me voyait arrogante et in-sécurisante d’en faire qu’à ma tête bien qu’ayant un bon impact sur la société…du coup aujourd’hui j’ai du mal à trouver un emploi car on me dit instable et j’ai aucune référence pour contredire ce fait…

    Certes j’ai eu des boss qui m’ont demandé pardon après licenciement, reconnaissant mes dons mais bon…aujourd’hui je ne peux espérer réussir qu’en faisant moi-même ma propre société alors s’affirmer est-ce aussi bon quand on n’a pas les moyens d’en assumer les conséquences ?Il faut je pense les évaluer avant de se lancer dans tous les cas ! Angélik

    • Bonjour Angélik, je me retrouve assez dans votre portait (et vos difficultés à le gérer avec les autres). Oui,je pense que la piste d’aller vers votre indépendance est la meilleure. Je pense même que vous êtes le portrait type des futures personnes qui bâtissent leur indépendance.Même si en ce moment vous pensez que c’est un obstacle, je vous assure que vous aurez votre revanche un jour. La vie aime celles et ceux qui ne pensent pas comme la « masse ». Didier

  2. justement en « vieillissant » (65 ans) je me rends compte que j’ose m’exprimer malgré mon entourage pas toujours d’accord ! je suis devenue une rebelle comme vous dites et si parfois cela m’attire les foudres des gens parfois je rencontre des personnes qui pensent comme moi et m’apprécient telle que je suis ! merci de vos bons conseils !
    bonnes fêtes à vous Sylviane

  3. Bonsoir Didier, J’apprécie votre discours consistant à dire qu’il faut ne pas être un béni oui oui, quelqu’un qui n’a pas de caractère de force mentale au propre comme au figuré.

    Sachez cependant que contredire , n’être pas d’accord tout en argumentant m’a causé de gros soucis dans mon travail au quotidien! Je ne suis pas de ceux qui vivent avec une épée de Damoclès sur le sommet de leur tète mais au fur et à mesure cela porte à réflexion. M’entendre dire régulièrement que je suis trop indépendant , individualiste avec un fort caractère me laisse pensif. Mais l’on ne se refait pas. Qu’en pensez vous ?
    Salutations et remerciements Yvon

  4. Bonsoir Yvon, l’histoire démontre que les contradicteurs sont ceux qui ont fait le monde. Si on n’avait pas dit non à l’esclavage, il serait encore là Si certaines n’avaient pas dit non au travail des enfants, ils continueraient à faire fonctionenr nos usines. Les contradicteurs ont souvent été en avance sur leur temps. Didier

  5. Il faut s’affirmer et tenter de passer par dessus le jugement des autres. Car quoi que l’on fasse, il peut toujours y avoir quelqu’un pour nous juger ou critiquer. Alors on ne doit pas s’empêcher d’aller de l’avant.

  6. Bonjour / Bonsoir Didier, Cette histoire, une page de votre vie fait écho en moi. Drôle de coïncidence pour moi qui vient juste de connecter avec un haut sentiment de honte me venant de mon enfance. Et la phrase que vous avez recu je l’ai recu aussi et j’ai éprouvé honte et aussi de la confusion. Je ne veux plus jamais avoir tant de honte dans mon existence. Je vois par votre exemple qu’il y a d’autres chemins que d’être atteint négativement par des paroles blessantes, Cette page de votre histoire personnelle et votre conclusion met un baume sur des plaies vives. Merci Tout le bien! Marie Ginette.

    • Bonjour Marie Ginette, Justement, j’aurai pu garder cette remarque désobligeante de mon ex patron comme une blessure. J’ai décidé que ce serait justement le contraire. J’ai décidé ce jour de m’affirmer encore plus et cela m’a servi considérablement à changer de vie comme je le souhaitais. Finalement cette vexation à été un catalyseur plutôt qu’une honte. Bien à vous Didier

  7. Merci pour ce mail j’ai ressenti vis à vis des personnes qui travaillent depuis des années en groupe dans 1 société se sentent protéger contre la précarité de l’emploi, effectivement par contre d’autres qui se sont mis en auto entrepreneur là c’est très différent il faut gérer le quotidien seul et ça demande du courage et de la ténacité et 1 bonne dose de confiance en soi et en l’avenir. B. soirée Laurence.

  8. Bonjour, Le souci est que je ne sais pas garder le calme intérieur nécessaire pour pouvoir m’affirmer et que ça tourne plus souvent au conflit qu’à la discussion. j’ai vécu dans un environnement familial très tendu ou toutes forme de discussion était impossible. Les séquelles sont trop difficiles à dépasser, c’est comme un tsunami qui ronronne en moi quand une tension pointe le bout de son nez !!! Cathy

  9. Oui,j’ai vécu cette situation,exactement la même remarque,je donnais mon avis,mal perçu par ma responsable,après ça,je ne l’ai plus contrariée,aujourd’hui je suis retraitée et je garde un mauvais souvenir de cet incident qui vous empêche de s’exprimer! Bien à vous. Mireille

  10. bonsoir, Didier, concernant ce que vous avancez , je vous rejoint entièrement, cela fait très longtemps que j’ai pris la décision de m’exprimer au travail et également dans ma vie privée et je peux vous assurer que cela m’a fait le plus grand bien. J’ai toujours plaisir à vous lire, merci M-Hélène

  11. Merci Didier. Je vous ai découvert il y a quelques jours et je suis déjà très encouragée à progresser sur la voie de la réussite. Vous êtes clair, simple et convaicant. Vous nous donnez la « pêche »

  12. Bonsoir Didier, je suis très reconnaissant de votre aide ,et je vous remercie infiniment. Votre travail est formidable, et j’ai eu la chance d’etre en contacte avec vous. Surtout qu’auparavant j’avais pas confiance en moi ,mais maintenant avec vos conseils je me sens plus fort et plus sur de moi. Merci encore vos conseils m’ont été d’une très grande utilité. Vous resterez toujours gravé en moi .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*