« Comment mobiliser vos ressources illimitées avec votre langage »

 

 

Le cerveau ressources est en grande partie inconscient et nos expressions métaphoriques peuvent les libérer ou au contraire les inhiber

Le cerveau ressources est en grande partie inconscient et nos expressions métaphoriques peuvent les libérer ou au contraire les inhiber

    Et si mobiliser vos ressources latentes étaient plus facile qu’on veut bien le penser !

   Plus précisément, si le langage utilisé dans nos expressions sous la forme de métaphore pouvait soit inhiber nos capacités endormies, ou au contraire les révéler…

 

coche.jpg # Ces expressions métaphoriques qui peuvent vous plomber 

 

   Observez-vous pendant une seule journée pendant que vous effectuez une tâche. Lorsque vous rencontrez une quelconque difficulté, il est parfois tentant de la justifier en employant une métaphore « passepartout », du style :

      « J’ai l’impression de porter le monde sur mes épaules »,

   Ou bien lorsque vous semblez stagner dans une situation délicate, en vous disant:

      « Je suis dans une impasse »,

   Ou alors, quand vous vous sentez submergé par une trop lourde charge de travail à effectuer :

       « Je me noie sous le travail »…

   Nous pourrions allonger la liste, car les expressions métaphoriques qui expriment nos ressentis face à diverses difficultés sont nombreuses.   Par exemple, dans le titre de ce paragraphe, j’ai volontairement utilisé l’expression » … « peuvent vous plomber » (qui est une métaphore).

 

coche.jpg # Les métaphores que vous employez sont des détonateurs de ressources

 

   Le problème est que chaque expression métaphorique agit à deux niveaux :

   Le niveau conscient  : Jusqu’ici, elles ne sont pas impactant-es. Nous connaissons intellectuellement leur sens; ce qui n’est en rien gênant. Elles nous servent à donner une image souvent excessive de notre propre difficulté.

   Le niveau inconscient : C’est là que l’impact est réel ! Le cerveau_ressources est en grande partie inconscient. Nous savons qu’il est mobilisable dans des situations très ponctuelles.

   Or, ce dernier n’est pas apte à raisonner. Il prend pour « argent comptant » les différentes expressions, avec une prépondérance pour celles qui déclenchent des émotions fortes et des convictions.

 

coche.jpg # Les métaphores déclenchent des émotions instantanées à forte conviction

 

 Le problème est qu’une métaphore est souvent associée à des croyances et des émotions. Or, si vous vous dites sous la forme métaphorique :

     « Je sens que je risque de m’écrouler devant une telle situation »

   Bien entendu, vous ne pensez pas un seul instant que votre corps, vos membres et votre squelette vont s’écrouler physiquement comme un tour démolie par un explosif. Seulement, il n’en n’est rien pour votre subconscient.

   En effet, ce dernier est très sensible à ce type d’expression car elle parle son langage : les émotions et les croyances.

   Nous croyons très solidement une métaphore comme étant une vérité établie. En effet, elle sont un écho très intense sur nos convictions. Elle semble être des « vérités indiscutables ». Et, c’est là toute leur force.

   En d’autres termes, les croyances et les émotions sont peu sensibles à la raison et la logique. Une émotion déclenchée par une métaphore peut être très puissante en termes d’impact et inhiber nos ressources.

 

coche.jpg # Changez de métaphore – et tout changera !

 

   La bonne nouvelle dans cela est que vous pouvez être très sélectif dans le choix de vos métaphores.

   De la même manière que son emploi peut engendrer un blocage, une peur ou même une inhibition de vos capacités latentes, une métaphore judicieusement choisies peut produire un effet bénéfique immédiat.

  Au lieu de considérer que :

      « Vous êtes au bout du rouleau »

   Dites-vous que :

      « C’est dans la difficulté que se révèle véritable force »

N’est-ce pas plus une vision plus enjouée pour vous  ?

Ou encore,  face à un obstacle :

      « Mon horizon est bouché »,

choisissez plutôt cette métaphore inspirante :

      « Je sais qu’à force d’effort je finirai par voir la lumière au bout du tunnel »

 

coche.jpg # Faites l’inventaire de vos métaphores

 

   Je vous invite à faire une introspection personnelle de vos métaphores que vous avez l’habitude d’user dans votre langage.

  Il y a de grandes chances que vous découvriez que vous vivez exactement comme vous avez l’habitude de vous parler sous forme métaphorique.

  C’est souvent une découverte quelque peu douloureuse, tant nos expressions nous orientent dans nos vies. Vous comprendrez sans aucun doute ce pour quoi vous en êtes là aujourd’hui.

   Je dirai, d’un point de vue métaphorique :

   « Faites le ménage dans votre tête »

   Pour finir, j’ai un ami qui a remarquablement réussi, malgré un environnement familial très négatif. Est-ce un hasard si sa métaphore favorite est :

     « Derrière toute difficulté, il y a une belle opportunité » 

(c) Didier Pénissard Coach

Plan du site –   Page d’accueil Boutique du club – 
https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpgC’est ICI et Gratuit !

Tags: , , , , , , , , , ,