Comment faire face au mépris des gens avec calme ?

10
309

 » Comment Faire Face au Mépris des Gens avec Calme ? « 

 
Comment faire face au mépris des gens avec calme ?
« La sagesse venue d’extrême orient nous rappelle les attitudes justes pour faire parfois face aux mépris de gens »

   Parfois, nous sommes confrontés à la médisance, le mépris de certaine personnes.

   Toute la difficulté est d’apprendre à gérer ces situations (qui peuvent être douloureusement vécues).

   La voie des arts martiaux est aussi une « porte » ouverte vers une meilleure adaptation des principes pour apprendre à « gérer » les conflits dans la vie.

   Ces disciplines sont aussi des voies (Do en Japonais) de développement personnel qu’il est intéressant d’étudier.

   Des histoires d’enseignement de la maîtrise de soi, des attitudes mentales à acquérir, nous « ouvrent » des champs de perspectives pour mieux traverser les situations conflictuelles de notre vie contemporaine.

 

coche4 Lisez cette histoire qui révèle comment faire face au mépris de certains individus

    « Près de Tokyo vivait un grand samouraï, déjà âgé, qui se consacrait désormais à enseigner le bouddhisme Zen aux jeunes.
   Malgré son âge, on murmurait qu’il était encore capable d’affronter n’importe quel adversaire. Un jour arriva un guerrier réputé pour son manque total de scrupules. Il était célèbre pour sa technique de provocation :

   Il attendait que son adversaire fasse le premier mouvement.

   Doué d’une intelligence rare pour profiter des erreurs commises, il contre-attaquait avec la rapidité de l’éclair. Ce jeune et impatient guerrier n’avait jamais perdu un combat. Comme il connaissait la réputation du samouraï, il était venu pour le vaincre et accroître sa gloire.

   Tous les étudiants étaient opposés à cette idée, mais le vieux Maître accepta le défi.

   Il se réunirent tous sur une place de la ville et le jeune guerrier commença à insulter le « vieux Maître ». Il lui lança des pierres, lui cracha au visage, cria toutes les offenses connues – y compris à ses ancêtres.

   Pendant des heures, il fit tout pour le provoquer, mais le vieux resta impassible.

   A la tombée de la nuit, se sentant épuisé et humilié, l’impétueux guerrier se retira. Dépités d’avoir vu le Maître accepter autant d’insultes et de provocations, les élèves questionnèrent le Maître :

– « Comment avez-vous pu supporter une telle indignité et faire face au mépris de cet individu abjecte ? »

– « Pourquoi ne vous êtes-vous pas servi de votre sabre, même sachant que vous alliez perdre le combat, au lieu d’exhiber votre lâcheté devant nous tous ? »

– « Si quelqu’un vous tend un cadeau et que vous ne l’acceptez pas, à qui appartient le cadeau ? Demanda le samouraï. »

>  « A celui qui a essayé de le donner », répondit un des disciples.

>  « Cela vaut aussi pour l’envie, la rage et les insultes », dit le Maître.

> « Lorsqu’elles ne sont pas acceptées, elles appartiennent toujours à celui qui les porte dans son coeur. »

                                                           ******************************
Avis Didier Coach :

  Quand on vous injurie, on vous agresse verbalement, on vous méprise, la meilleure arme est d’ignorer comme si vous n’entendez rien, ne voyez rien de son auteur. Celui qui vous injurie ou essaie de vous déstabiliser par son mépris « espère » une réaction de votre part.

   Comprenez que s’il obtient de votre part un fort mécontentement visible, alors il a gagné la partie. En revanche, si vous faites mine de n’être en aucune manière déstabilisé par son comportement méprisant à votre égare, vous lui enlever son principal support. Il perd son point d’appui qui lui est indispensable pour poursuivre son oeuvre.     

  Il sera ainsi déstabilisé et recevra comme un « boomerang » ses paroles en plein figure. La règle du « vieux maître » est d’une grande sagesse et d’une efficacité légendaire.

  Le point secondaire (et tout aussi important quand il s’agit de faire face au mépris des gens) consiste à garder son calme en face de ces individus. Plus vous vous énervés et plus vous leur donnez matière à poursuivre leur démarche toxique. Plus vous restez maître(esse) de vous-même, et plus ils se sentent fragilisés. Apprenez donc à ne pas montrer que vous vous sentez affecté par ses attaques méprisantes. Au contraire (et cela s’apprend progressivement), cherchez à vous montrer imperturbable, serein(e). N’oubliez pas cet adage du Maître Yoritomo, un samouraï qui disait :

« La colère est une force, le calme est une force supérieure ».                      

 (c) Didier Pénissard Coach

initiation calme
« Programme en 12 Leçons pour Acquérir le calme Puissance »

>>> Faites-vous INITIER par un véritable Maître du Calme et de la ma^trise de vous-même:  Cliquez ici

Comment gérer les personnes difficiles

Comment Faire face et gérer les personnes toxiques

– Plan du site   –   Page d’accueil –   Boutique du club –

https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpgC’est ICI et Gratuit !

10 Commentaires

  1. Bien cher Didier,
    Je vous remercie pour le partage des choses simples mais de grande portée.
    Une fois de plus, merci.
    Franche collaboration.
    Nadjilem Tolasde Moudjingar
    SFP Manager – WFP Funded Project – Bitkine

  2. et bien moi, je ne suis pas du tout d’accord avec ce qui est dit dans ce texte.
    cette histoire est soite une belle histoire, mais elle n’a rien a voir avec le mépris.
    la prendre comme exemple reviens pour moi a être hors sujet
    dans la vie, je veux bien accepter la bienveillance, la bonté, pas la connerie des autres
    et pour moi toute forme de mépris relève de la connerie
    « les cons ca osent tout et c’est d’ailleurs a cela qu’on les reconnait »
    se taire face au mépris, c’est en résumé accepter, a mes yeux.
    en 1789, si le peuple ne s’était pas rebellé face au mépris de la noblesse et de la bourgeoisie, viverions nous aujourd’hui en démocratie.
    tout est dit.
    ERIC

    • Bonjour Eric,
      Je comprends parfaitement vos argument, car de ce point de vue, je pense comme vous.
      Là, il s’agit dans l’article, de tout autre chose. Autant on a besoin de s’affirmer quand il s’agit d’injustice, autant quand il s’agit d’une personnalité difficile (comme une personne méprisante), la démarche pour les contrer n’est pas la même.
      Sachez ceci !
      Une personne méprisante ne survit QUE par les réactions d’hostilités qu’elle engendre sur les autres. Mais, si vous les négligez complètement en ne montrant aucun signe de faiblesse face à elle, elle perd toute vélléité de nuisance. Se armes fondent comme neige au soleil. C’est dans ce sens que j’ai argumenté l’article.
      Merci d’avoir rappelé la fameuse phrase de Jean Gabin…
      Bien à vous
      Didier Pénissard

  3. Bonjour sieur DIDIER,je ne sais pas comment je vais vous remercier pour le conseil qui pénètre au fond de mon cœur..
    Pour vous mieux m aidez sur le développement personnel, j aimerais à vous dévoiler ma profession .je suis un Policier en Afrique plus précisément à Madagascar,le calme que vous avez parlé est l’un des atouts que je cherche pour maîtriser les personnels sous mes ordres.comme vous savez le comportement des policiers à nos jours.
    mes sincères remerciements
    solomon

  4. Bonjour mon cher bien dévoué Didier ! C’est toujours un plaisir de vous lire. Infiniment merci pour ces différentes techniques pour acquérir la maîtrise de soi.
    Agréable journée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*