Le piège que vous tend votre esprit et qui peut vous gâcher la vie…

Voyez comment l’éviter ?

piège du mental Votre conscience peut rejeter le principe binaire : tout est bien ou mal. Or, ce principe est un piège psychologique qui peut vous gâcher la vie

« Votre conscience peut rejeter le principe binaire : tout est bien ou mal. Or, ce principe est un piège psychologique qui peut vous gâcher la vie »

    Et si la dualité était un piège qui pouvait vous priver de votre bien-être ?

   Très sincèrement, lorsque vous commentez une situation de la vie, n’avez-vous pas tendance à la classer dans une case « bien » ou « mal », « positive » ou « négative » ?

   Cette réaction hâtive est très courante, pour ne pas dire quasi constante dans notre monde occidental.

   Comme si nous devions impérativement classer dans une extrémité « bonne ou mauvaise » chaque élément que nous vivons. Or, notre vie n’est pas un concept binaire qui se classe dans un pôle « bien ou mal »

 

coche6 # Cessez de tout classer en pôle + ou –

 

   Par exemple, vous vous levez un matin, et en ouvrant les volets de votre chambre vous remarquez qu’il pleut. Le réflexe binaire vous incite à réagir ainsi:

« Ah, il pleut aujourd’hui. La journée va être fichue »

   Remarquez que vous venez de classer illico la journée dans le pôle négatif.

   Autre situation, vous venez de recevoir une critique sur votre travail par votre chef de service. Là encore, votre esprit aura une tendance lourde à classer dans un pôle cette remarque. Sans doute, votre réaction interne vous poussera à interpréter cela comme :

« Je viens de prendre une remarque désobligeante par mon chef, il me juge comme incompétente »

   Une nouvelle fois, vous venez de faire un tri extrême de cette situation. Vous venez de a ranger dans la colonne « situation négative ».

 

coche6 #  Classer en deux pôles extrêmes ce qui vous arrive, vous prive de lâcher-prise

 

   C’est une conséquence de cette situation de vouloir toujours classer dans une colonne « positive » ou « négative » chaque situation de vie. L’existence n’est pas une dualité, mais une perception de ce qui vous arrive.

   En d’autres termes, c’est vous (et vous seul) qui acceptez ou pas de classer en dualité « bien » ou « mal » ce que vous arrive. Dès que vous tombez dans le piège de juger à chaque fois toutes les situations que vous être amené à rencontrer, vous vous limitez.

 

coche6 # Adoptez la méthode qui consiste à en rester au fait !

 

   Apprenez donc à vous détacher de cette habitude  qui vous aidera à éviter de vous gâcher la vie (la vôtre et celles de votre entourage).

   Quand vous expérimentez une situation, ne la classez plus systématiquement dans la case « bonne » ou « mauvaise ». Vous prendrez ainsi le recul nécessaire pour apprécier au mieux chaque instant comme il est.

   Si vous ne trouvez pas de place pour vous garer ; au lieu de classer cette situation comme :

      « Ah, je ne trouve pas de place dans cette rue, c’est vraiment un problème de se garer en ville » (pôle négatif),

en méthode des faits :

       » Je cherche une place pour me garer » 

   Ou bien encore, revenons à notre premier exemple plus haut sur votre réaction matinale en voyant la pluie tomber,

   Réagissez là encore par la méthode des faits :

     « Aujourd’hui, il pleut ! »  

   Remarquez que vous ne classez en aucune manière cette situation. Vous commentez uniquement celle-ci comme elle est, ni plus, ni moins.

 

coche6 # Acceptez d’être neutre !

 

   Cette méthode produit des effets bénéfiques sur votre état émotionnel. Car, nous sommes témoin de plusieurs expériences de vie qui se produisent à chaque instant. 

   Vous pouvez appliquer cette méthode pour les situations que vous ne pouvez en aucune manière contrôler. Et, elles sont très nombreuses. 

   Par exemple :

      – Le temps qu’il fait,

      – Les réactions des autres,

      – Les imprévus de la vie,

      – Les faits extérieurs à vos choix et autres décisions.

   N’utilisez donc votre pouvoir de classer en dualité et uniquement sur les événements que vous pouvez contrôler (et uniquement ceux-ci). Cela vous laisse une tranche de multiples situations ou vous pouvez lâcher-prise considérable. De toutes manières, cela ne peut rien changer à cet état de fait.

   Vouloir mettre à tout prix dans une colonne « bien ou mal » vous donne l’illusion que vous avez de près ou de loin un impact sur ce qui vous arrive. C’est vous mettre une pression supplémentaire totalement inutile. 

  Tenez, aujourd’hui, je viens de recevoir ma feuille de demande de paiement de mes impôts. Ma réaction est donc d’en rester au fait :

      « C’est le jour de réception de mes impôts »

   Avouez que j’aurai pu me gâcher la journée en classant ce fait dans un pôle négatif : « Ah, ils ne m’oublient pas, les impôts vont me gâcher ma journée ».

   Est-ce que je peux y changer quelque chose ? Non. Donc, je ne classe pas cela dans une polarité négative. J’en reste donc au fait – et je peux poursuivre ma journée plus sereinement.

  (c) Didier Pénissard

initiation calme puissance

Recevez l’initiation du calme puissance

>>> »Le secret pour vous faire Initier
par un Maître du Calme Puissance » :
www.etre-calme.com

 

 

 

 

– Plan du site –   Page d’accueil – Boutique du club – https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

Tags: , , ,