Compte-rendu de la conférence « Comment développer votre confiance en vous !

0
364

 Compte-rendu de la conférence en ligne Thème : Comment développer la confiance en soi

Conférencier  : Didier Pénissard

 

Comment développer votre confiance en vous
Si vous souhaitez écouter la conférence en CD ou téléchargement, cliquez ici !

 

 

Comment développer votre confiance en vous

Le manque de confiance en soi est un handicap pour réussir votre vie. Si vous souffrez de ce problème, vous aurez des difficultés à vous affirmer (différents, demander une augmentation ; vous taire …) Si vous souhaitez épanouir et exploiter votre potentiel endormi, il faut que vous preniez la ferme détermination d’être plus confiant en vous-même.

Si vous êtes indécis, que vous avez une fâcheuse tendance à peser le pour et le contre, c’est que vous n’êtes confiant dans vos possibilités. 

 

Comment développer votre confiance en vous

 

Une étude américaine révèle que 40 % des gens souffrent de prêt ou de loin d’un manque de confiance en soi. Tous le monde à un certain niveau manque de confiance.

 Très souvent derrière leur façade, les gens cachent leur manque d’assurance par de l’agressivité, de la froideur. Ils se donnent un masque pour dissimuler ce problème.  

 

Comment développer votre confiance en vous

 
Il très important de repérer si on manque de confiance en soi ! Par exemple :

– Si vous vous exagérez ce que pense les autres de vous, vous souffrez d’un complexe d’infériorité et/ou de timidité.

– Si vous essayez d’être gentil avec tous le monde !

– Si vous avez tendance à remettre des décisions importantes à plus tard !

– Si vous êtes victime du syndrome de la promotion :

C’est à dire que vous avez une tendance à refuser les responsabilités que l’on vous propose (association, travail…)

– Si vous avez peur de ne « pas être à la hauteur » !

 
Comment développer votre confiance en vous

 

Si vous voulez  :

Atteindre vos objectifs,

– Atteindre le succès dans votre vie,

 vous devez vous donner comme obsession magnifique de : Développer votre confiance en VOUS !

 

Comment développer votre confiance en vous

 

Vous devez savoir que les grandes causes de votre manque de confiance en vous, trouvent leurs origines dans votre enfance. On vous a mis des étiquettes, et avec le temps, vous avez fini par les accepter comme réelles. 

Qui sont celles et ceux qui vous ont apposés ces étiquettes limitatives ?

– Vos éducateurs  :

Beaucoup de phrases :

« Tu n’arriveras donc jamais à comprendre »,

« Qu’est-ce que tu peux être bête ! « 

« Tu sera jamais aussi intelligent que ton frère ! »

– Vos parents

« Tais-toi ! »

« Tu viens d’un milieu pauvre, tu resteras pauvre »

« Tu sais, dans la famille, ce n’est pas bien vu de réussir »

 


Ces « fausses-étiquettes » engendrent de puissants complexes d’infériorité !

Notamment :

– La peur de l’échec (Vous n’entreprenez ou n’agissez pas pour réaliser un projet qui vous voudriez réaliser),

Peur de parler en public, dans une réunion de parents d’élèves…),

– Peur de s’affirmer (frustration)

La psychologue Chalvin explique cela par un « cercle d’auto renforcement négatif » qui amène l’individu à un repli sur soi. Mais, aussi, à une agressivité vis-à-vis des autres et d’un manque d’estime de soi. 

 

Comment développer votre confiance en vous

 La psychologue Chalvin explique cela par un « cercle d’auto renforcement négatif » qui amène l’individu à un repli sur soi. Mais, aussi, à une agressivité vis-à-vis des autres et d’un manque d’estime de soi. Moins vous vous vous affirmez et plus le processus négatif risque à terme d’engendrer un repli sur soi.  

 

Vous devez comprendre que la confiance en soi n’est pas innée !

Nous n’avons pas de prédisposition à la naissance pour être assuré, confiant. Les scientifiques ont démontré que le bébé à la naissance ne possède que les fonctions de boire, manger,dormir, instinct de survie. Tout le reste, il va l’apprendre dans sa vie par ses expériences.

Donc, la confiance en vous s’apprend comme l’acquisition de la lecture ou d’un sport. D’anciens timides sont devenus des personnages qui aujourd’hui expriment leur potentiel. Ce n’est pas parce que vous manquez aujourd’hui de confiance en vous, que ce sera la cas demain. Rien n’est définitif. 

Comment développer votre confiance en vous

 

 Cessez de vouloir « briller » à tout prix !, « être parfait », c’est une cause perdue qui engendre du malaise et de la perte de confiance en vous !SOYEZ VOUS-MÊME ! C’est votre personnalité, votre MOI qui compte ! Cessez de jouez un rôle :

– En voulant vous montrer sous votre meilleur jour, vous vous épuisez – SOYEZ VRAI !

Posez-vous la question :

« Est-ce que j’en fais trop ? »

Contentez-vous de bien faire les choses. C’est différent que de rechercher la perfection. Fiez-vous à votre propre jugement et non aux autres ! Quand on manque de confiance en soi, on se fie beaucoup trop aux autres, pour y puiser une « relative » sécurité. C’est UN MYTHE !

VOTRE SEUL LA SÉCURITÉ, C’EST VOUS !

 

Comment développer votre confiance en vous

 

Si vous pensez que vous manquez de confiance parce que vous :
Corps : Vous n’êtes pas satisfait de votre corps (trop petit ; tros gros, trop maigre…)

Tout cela n’a aucune importance ! Regardez ! des chanteurs, hommes politiques ont réussi malgré leur petite taille. Ils ont transformé cet état de fait en force intérieure pour se hisser au plus haut niveau ! Etudes : Je n’ai pas fais assez d’études !

Une études a révélé que prêt de 45 % des PDG, créateur d’entreprise et qui ont réussi, n’on pas été plus loin que le BAC. Ce sont pour la plupart des autodidactes qui réussissent le mieux. Sachez que tout le monde est « intelligent » à sa façon.  Intelligence abstraite, logique, intuitive. Posez-vous la question :

« Les lacunes que je me donne, est-ce vrai, ou est-ce qu’une personne me l’a donnée ? » 


Réagissez !

Ces étiquettes » et fausses croyances – rejetez-les ! Beaucoup de vos réactions négatives vis-à-vis de vous même trouvent leurs origines dans votre éducation, enfance. Il n’en tiens qu’à vous de les accepter ou au contraire des les rejeter définitivement pour être enfin libéré du passé. 

Vous avez des talents cachés. Montrez votre différence. VOUS ETES UNIQUE !

 

Comment développer votre confiance en vous
Le mode d’éducation vous a appris que faire des erreurs, ce n’est pas bien !

Pourtant, c’est une absurdité psychologique, car l’être humain apprend de ses erreurs (plus que de ses réussites). Aussi, vient s’ajouter le fait que l’on recherche ce qui ne va pas ! Cela devient alors une habitude !

Puisque l’on vous « appris » à recherchez les points négatifs, les erreurs, à redouter les échecs, ne soyez pas étonnés aujourd’hui de vous voir agir de cette façon.   

 
Ne cherchez pas chez les autres la solution pour vous sentir mieux ! C’est illusoire. Chaque fois que c’est le cas, vous vous mettez en situation d’infériorité. Votre subconscient enregistre cette attitude et vous la restitue sous la forme de :

– peur
– sentiment d’insécurité
– malaise

Cessez de croire que se sont les événements, ni les autres qui vous dirigent. Car ainsi, vous vous êtes imposé à vous-même des croyances que les autres vous ont dit. Quand je dis les autres, il y a :

– Votre entourages
– Vos éducateurs
– Les médias
– Le milieu culturel

Vous avez un potentiel illimité ! Pour le chercher et le révéler, voyez ce qui vous attire le plus (et depuis longtemps). puis, cherchez à vous perfectionner vers cette attirance, car c’est cela votre vrai potentiel. 

 

 

La cause principale de votre confiance en vous, est la peur que les autres vous juge, vous regarde. En réalité,  vous imaginez qu’il vous juge mal ! Pensez que la plupart des gens souffrent eux aussi du même problème que vous.  Ils pensent sans doute secrètement , que vous aussi, vous le jugez  mal.

Quand vous devez vous exprimer lors d’une réunion, et que vous vous taisez, posez-vous la question :

« Pourquoi est-ce que je me tais ? »

Ai-je peur  de la moquerie si je m’exprime ?

C’est donc que dans ce cas, vous avez donné le pouvoir aux autres ! Reprenez ce pouvoir. Si on interroge les « silencieux » (environ 80 % dans une réunion), la réponse revient souvent :

 » J’ai peur de dire quelque chose qui ne va pas plaire »

Et alors ! Qu’en savez-vous ?

Et puis, il vaut mieux dire une chose que vous avez en conviction, que de vous taire et que votre idée ne soit jamais soumise à la réalité. Si vous faites continuellement cela, vous allez entrer peu à peu dans une profonde frustration.

 

 

Avant de venir à ce types de réunion, Réagissez ! Comment ?

Voici des messages intérieurs forts que vous pouvez vous dire quelques minutes avant de vous exprimer :

– JE PARLE DANS L’ ASSEMBLEE DE CE QUE JE CROIS !
– JE NE M’ INTÉRESSE PLUS AU JUGEMENT DES AUTRES
– C EST MON IDÉE QUE J’ AFFIRME !
QUELLE SOIT REJETÉ REFUSE APPLAUDIE OU CRITIQUE, CELA N’ A AUCUNE IMPORTANCE, JE SUIS MOI !

 


Là est le problème principale ! Mais aussi la clef !

Dès la plus jeune enfance, vous avez construit votre personnalité en craignant d’être grondé. Ou au contraire, vous RECHERCHIEZ d’être approuvé par vos parents, éducateurs, grand frère, etc.

Rappelez-vous, quand vous aviez réalisé un beau dessin, vous étiez vous-même satisfait, mais vous attendiez – surtout – que l’on vous le dise !

Quand vous aviez effectué une superbe « roue » lors devant le public de l’école lors de la fête de fin d’année, vous attendiez les applaudissements plus que tout !

Seulement, devenu adulte, vous avez continué à vivre comme un enfant qui attend d’être approuvé.  Vous êtes victime du « syndrôme de l’enfant intérieur« . C’est à dire que : 

– Vous attendez que l’on vous manifeste de l’empathie,
– Vous attendez que l’on vous approuve,
– Vous attendez que l’on vous juge bien,
– Vous attendez que l’autre vous dise  » c’est bien Myriam ».
Là encore, vous avez donné le pouvoir à l’autre. Vous n’êtes plus en sécurité, car vous DÉPENDEZ DE L’ AUTRE !

 


Vous avez des qualités ! Plus nombreuses que vous ne pensiez.

Seulement, comme le mode de culture ne nous y invite guère, on ne cherche pas ce qu’il y a de positif  en soi.  Au contraire,  je vous invite à faire la liste de vos  moindres « Réussites » passées – celles d’hier mais aussi celles de toutes votre vie :

– Dans l’enfance,
– Sportives,
– Iintellectuelles,
– Dans votre association,
– Uun beau discours,
– Vos réalisations personnelles,
– Compétences professionnelles ,
– Les félicitations reçues par vos amis, chefs, profs
– Vos distinctions (médailles, dipômes…)
– Les responsabilités que vous avez occupées et réussies (associations, organisations, projets)
– Vos buts réalisés (études, travail, finances, réalisations)
– Vos qualités (humaines, intellectuelles, logiques, créatives, organisations…)
Interrogez-vous  quand vous doutez de vous, en vous  disant :

– « Qu’est-ce que je sais bien faire » ?

Vous découvrirez une multitudes d’élements qui vous valorisent.

 

 
Plutôt que d’attendre que votre prestation devant un futur recruteur va mal se passer  !

Plutôt que d’envisager que  vous ne serez pas capable de faire un discours devant  les amis de votre club de  sport !   Plutôt que  de vous dire que vous allez à l’échec dans votre futur projet.

AU CONTRAIRE  –  ATTENDEZ LE MEILLEUR !

C’est tout aussi facile, mais surtout  vous  PROGRAMME  SUBCONSCIEMMENT  vers le meilleur. Pensez toujours que quelle que soient les circonstances  vous l’obtiendrez – !

 


Les échecs et la confiance en soi ! L’idée que l’échec est une mauvaise chose est une « déformation culturelle ».

RIEN N’ EST PLUS FAUX !

Toutes les études ont révélées que celles et ceux qui ont réussi dans leur vie ont connu plus d’échecs que les autres.

Partez du principe que l’échec n’éxiste pas ! Se sont des « insuccès » !
Vous n’avez pas encore réussi, pas encore. Mais vous avez connu une expérience enrichissante.

Changez le terme échec en insuccès !

Quand vous avez connu un insuccès :

– Analysez froidement et non émotionnellement la cause,
– Voyez l’erreur,
– Rectifiez le tir,
– Oubliez vite cette expérience et agissez de nouveau TOUT DE SUITE !

Si vous n’agissez pas immédiatement, vous allez re-penser à cette expérience négative. Su le plan neurologique cela va créer un « sillon » neuronale d’échec. De la même façon qu’un pilote a subi un accident, les psychologues vont lui demander de reprendre très vite la compétition pour ne pas créer un « sillon neurologique » d’échec. 

L’enfant doit chuter, tomber, se cogner contre les tables pour apprendre à marcher. Le Dr Maltz affirmait que :

« Le cerveau est comme un mécanisme cybernétique », c’est à dire qu’il apprend en faisant des erreurs et en ayant des réussites ». 

 

 
Votre subconscient est le siège de vos habitudes et de vos comportements automatiques. Il est admis aujourd’hui que  vos pensées, mais aussi votre dialogue intérieur influence profondément  les zones inconscientes de votre esprit. Quand vous  devez  agir ou entreprendre un projet et que, votre conscience entretient des pensées défaitistes, vous donnez une instruction qui se transforme en ordre subconscient puissant.

Dès maintenant,  mettez en surveillance votre esprit conscient ! Si vous remarquez que votre « dialogue intérieur » s’oriente vers des pensées d’échecs, de peurs, vous devez inverser aussitôt le processus.

 


Ce qui peut vous sembler impossible à réaliser c’est l’ampleur d’un but. Si vous imaginez la tâche trop importante pour vous, vous penserez que vous n’êtes pas capable de …

Je vous propose de mettre en application des « PLANS de 5 minutes ». 

Ces plans de 5 minutes, vont vous permettre de fractionner l’objectif en sous-objectifs. Mais, en divisant encore en sous – sous -objectifs.Plus l’action à entreprendre est petite, plus elle vous semblera à votre portée.

Avantages des plans de 5 minutes :

– Vous pouvez entreprendre ce qui vous fait peur (projets, défi, appeler un recruteur, …)

– Vous êtes rassuré par la rapidité (simplicité) de l’objectif (5 minutes seulement d’action est à votre portée).

– Vous enclenchez le processus d’action (ce qui est le plus difficile)

– Cela vous démontre que vous êtes capable d’agir

– Vous développez votre confiance en vous à chaque nouveaux plans de 5 minutes en augmentant la DUREE (10 minutes, 15 minutes, 45 minutes…)

Pour réussir les plans de 5 minutes, vous devez identifier ce qui vous fait peur. Exemple :

Vous devez démarrer un projet, mais vous doutez que vous y arriverez. Plutôt que de vous imaginer l’ampleur du travail à accomplir, envisager seulement ce qui peut se passer en 5 minutes de démarrage du projet.

Ce peut être un numéro de téléphone à chercher pour trouver un partenaire. De voir comment vous pouvez organiser un bureau chez vous.  Bref, quand vous avez identifié cela, commencez MAIS SURTOUT PERSUADEZ VOUS QUE CELA NE VA DURER QUE 5 MINUTES SEULLEMENT.

Même si vous savez que cela n’est pas vrai, vous allez agir comme si le projet devrait durer « 5 minutes chrono ».

Quand vous aurez occupé activement votre plan de 5 minutes, vous vous FELICITEREZ ! Vous vous parlerez intérieurement en vous disant par exemple :

« Bravo Michèle, tu as réussi ce plan ». 

Pourquoi faut-il se féliciter ?

Vous penserez que cela consiste à une auto-satisfaction en excès. Peut-être, mais là n’est pas le but. En vous félicitant, vous allez faire enregistrer à votre subconscient les informations intérieures de la réussite et de (petites) victoires.

Comprenez que c’est tout le contraire de ce que vous avez vécu dans votre existence passée.

Si vous souhaitez développer une puissante confiance en vouscliquez ici ! 

 


Un exemple courant de manque de confiance en soi est la peur de dire NON ! Combien de fois avez-vous peut-être dit oui alors que vous pensiez sincèrement le contraire ?

Voici un moyen de vous entraîner à dire non en confiance et de vous affirmer. 

La technique du disque rayé :

Exemple :

Vous savez que chaque vendredi  de début de mois, une amie vous amène son fils de 4 ans à garder , pendant qu’elle va au cinéma avec son mari. Jusqu’ici, vous avez toujours conservé en  vous cette frustration et vous  vous pliez (à contre-coeur) au comportement  de votre amie. Fermez les yeux et imaginez que votre amie arrive chez vous vendredi. Elle vous annonce (comme à son habitude) qu’elle souhaite  voir un bon film.

Véronique « Bien entendu,  j’ai pensé à toi Mireille pour garder Alexandre »
Réponse Mireille: oui tu as raison d’avoir pensé à moi mais jene peux le garder ce soir.

Véronique : Tu peux bien me faire cela, tu n’as rien à faire ce soir !
Mireille : Non, je n’ai rien de particulier ce soir mais je ne peux pas garder Alexandre.

Véronique : Tu sais que cela se passe bien avec Alexandre, il t’aime beaucoup tu sais.
Mireille : Oui c’est vrai qu’Alexandre et moi , on s’entend bien, mais je ne peux le garder ce soir à la maison.
Véronique : Tu pourrais faire un effort pour une vielle amie comme moi.
Mireille : Oui j’aurai aimée te dépanner en faisant en gardant Alexandre, surtout pour une amie come toi, mais je ne peux garder ton fils ce soir

Etc…

Le principe du disque rayé est de toujours finir la phrase en disant non mais en reprenant TOUJOURS les arguments de votre interlocuteur.

Vous devez effectuer cet exercice MENTALEMENT !

Si vous imaginez ce « film » vous allez noter que lorsque vous serez dans la véritable situation, votre NON, sera plus affirmé et sans crainte. 

 

 
Si vous êtes baigné dans un environnement « négatif » et que vous êtes sous l’influence de personnes de votre entourage qui vous décourage, un conseil : TENEZ BON !

La vie évolue, et vous pourrez un jour vous émanciper. Toutefois,  lisez souvent des livres d’édification personnelle, de pensées positives  et de motivation.

 

 
Vous possédez un potentiel illimité ! Votre  personnalité est UNIQUE !

Personne,  absolument personne ne peut vous imiter, il n’y a pas deux vous-même. En cela, vous êtes précieux !  Chaque semaine, essayez de découvrir une richesse cachée nouvelle en vous. Par exemple :

Vous vous êtes persuadé que vous ne pouviez  parler en public. Et bien, c’est sans doute encore une de ces « étiquettes négatives » que vous portez et et vous a été un jour  donnée.

Essayez de faire un plan de 5 minutes en vous exprimant devant 3 personnes sur un sujet que vous connaissez bien. Vous serez sans doute surpris que vous pouvez ?

Vous pensez que vous êtes nul en bricolage ! Encore une étiquette. Commencez à étudier un livre pratique sur le sujet.    Et cela à l’infini !   Plus vous chercherez de nouveaux talents, plus vous  vous révélerez à vous-même.

 

 
Comment avoir confiance en soiSi vous souhaitez développer une puissante confiance en vouscliquez ici ! 
 
  Envoyez vos commentaires en cliquant ICI

(en précisant S.VP le titre de l’article)

 

 

– Plan du site –   Page d’accueil 

http://idata.over-blog.com/0/06/61/73/oeil/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*