« Comment réussir un Brainstorming »

brainstorming

« Pour réussir à produire le maximum d’idées avec votre brainstorming, le principe est d’interdire toute auto critique pendant la phase de créativité »

   Le brainstorming est un outil pratique très utilisé pour stimuler votre créativité et produire des idées.

   Pour utiliser cet outil, il vous faut de quoi écrire et l’idée de base de ce que vous voulez obtenir ; l’envie initiale, c’est-à-dire savoir ce que vous avez envie d’attendre.

   L’utilisation de cet outil se fait à travers un exercice.

   Le brainstorming est comme un jeu, et comme pour chaque jeu il y a des règles. Elles sont ici au nombre de 4.

   Il est impératif de les respecter à la lettre.

 

coche2 Règle n° 1 du brainstorming  :

Vous devez noter tout ce qui vous passe par la tête pendant le temps de l’exercice, tout ce que le sujet vous inspire. Il n’y a aucune idée absurde.

   Souvenez-vous également que la créativité est bien souvent le fruit d’un enchaînement d’idées qui ne correspondent pas parfaitement à ce que vous recherchez au début.

“Chaque idée, aussi absurde qu’elle puisse paraître est utile dans le processus créatif.”

coche2 Règle n° 2 du brainstorming  :

   Produire un maximum d’idées en un minimum de temps.

   Le but ici n’est pas de trouver de bonnes idées, mais uniquement de trouver des idées, le maximum d’idées. Ce qui est visé est la quantité et non la qualité. Donc tout ce qui vous passe par la tête sera écrit sur votre feuille, toutes les associations d’idées, les liens, absolument tout. Le mot d’ordre : le maximum d’idées en un minimum de temps.

“Vous devez produire le maximum d’idées
en un minimum de temps.”

 

coche2 Règle n° 3 du brainstorming :

 

   La critique et l’autocritique d’une idée sont rigoureusement interdites. Vous pouvez faire un brainstorming seul, mais le mieux est de réunir quelques amis, collègues ou proches pour vous aider dans cet exercice et profiter ainsi du “cerveau collectif”.

   Dans ce cas, l’exercice devient un travail collectif où chacun va rebondir sur l’idée de l’autre et ainsi de suite, en respectant ces 4 règles et entre autre la liberté de chacun de dire ce qu’il veut sans risquer d’être jugé.

   Ce n’est que lorsque vous vous sentirez parfaitement libre de dire tout ce qui vous passe par la tête que vous “débrancherez” la partie de vous qui analyse, qui juge, qui critique et pourrez laisser s’exprimer votre partie intuitive, émotionnelle.

“Laissez de côté la partie de vous qui analyse,
qui critique, qui juge.”

coche2 Règle n° 4 du brainstorming  : Il faut écouter les idées des autres, ses propres pensées et associer librement à partir de la dernière idée.

   Dans le cas d’un travail de groupe, vous devez oublier votre réflexion intellectuelle et lorsque c’est votre tour, rebondir spontanément sur ce que vient de dire la personne avant vous, suivre son idée.

   Commencez par exemple votre phrase par : “Cela me fait penser à…”

   Si vous faites cet exercice seul, rebondissez sur vos propres idées, passez de l’une à l’autre, laissez-vous porter par ce qui vous vient à l’esprit. Vous ne devez pas réfléchir mais être spontané.

“Une idée en amène une autre, passez de l’une à l’autre même s’il n’y a pas de lien.
Dites ce que cela vous inspire.”

   Une des raisons de l’efficacité du brainstorming est que c’est un excellent outil pour « dépotentialiser » votre esprit conscient, c’est-à-dire pour le saturer et vous forcer à passer en mode intuitif, spontané.

   Pour cela, vous devez avoir bien compris que le but est de produire le maximum d’idées en un minimum de temps, afin de saturer littéralement votre esprit conscient, votre partie qui analyse, afin qu’elle ne puisse plus intervenir et censurer ou transformer vos idées.

“Vous devez produire le maximum d’idées
en un minimum de temps.”

   Plus votre cerveau gauche sera bombardé d’informations, plus il perdra de sa puissance d’analyse et c’est ce qui nous intéresse pour cet exercice, afin de libérer votre autre potentiel.

   L’enchaînement rapide des idées, le passage spontané de l’une à l’autre sans avoir le temps d’y penser au préalable, la richesse de l’union de plusieurs cerveaux, voilà ce que vous devez viser comme objectif.

 

coche2 Après le brainstorming

  Lorsque l’effervescence des idées qui fusent de tous les côtés est passée et que tout a été noté, vous pouvez alors reprendre un mode de fonctionnement analytique et classer, trier, commenter les résultats.

   Il est ensuite possible de faire une autre séance de brainstorming avec comme point de départ les résultats de la    précédente, mais en respectant toujours les 4 règles de base :

   Règle n° 1 : Il n’y a aucune idée absurde.

   Règle n° 2 : Produire un maximum d’idées en un minimum de temps.

   Règle n° 3 : La critique et l’autocritique d’une idée sont rigoureusement interdites.

   Règle n° 4 : Il faut écouter les idées des autres, ses propres pensées et associer librement à partir de la dernière idée.

avoidessolutions

Programme complet : « Comment avoir des idées »

(c) Didier Pénissard


« Comment Produire 200 idées à l’heure » => Solution ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Plan du site –   Page d’accueil  – Boutique du club –
https://developpement-personnel-club.com/wp-content/uploads/2014/11/cadeau_developpement_personnel_gratuit.jpg

C’est ICI et Gratuit !

Tags: , ,